Page images
PDF
EPUB

DICTIONNAIRE
DES ORIGINES,

INVENTIONS ET DÉCOUVERTES,

DANS

LES ARTS, LES SCIENCES, LA GÉOGRAPHIE, LE COMMERCE ,

L'AGRICULTURE, ETC.,

ISDIQUANT

DES RELIGIONS,

LES ÉPOQUES DE L'ÉTABLISSEMENT DES PEUPLES,

DES SECTES ET INSTITUTIONS RELIGIEUSES,
bbs 1.018, DES DIGNITÉS ; L'ORIGINE DES DIFFÉRENTES COUTUMES ,

DES MODES, DES MONNAIES, ETC. ,
AixsI QUE LES ÉPOQUES DES INVENTIONS
ET DES DÉCOUVERTES IMPORTANTES FAITES

JUSQU'A CE JOUR;

UTILES

PAR M. FR. NOEL,

CUSTALILE DE LA LÉGION D'HONNEUR , INSPECTEUR GÉNÉRAL DES ÉTUDES,
MULUI DE PLUSIEURS SOCIÉTÉS SAVANTES, AUTECR DU Dictionnaire de la Fable , X70, ;

ET M. CARPENTIER,
A NCLEX PROFESSEUR DE BOÉTORIQUE, SUTEUR DC Gradus français.

Iuvente, tu vivras.

LEMIERRE, la Peinture, 3. ch., dernier reis

TOME SECOND.

000

A PARIS,
CHEZ JANET ET COTELLE, LIBRAIRES,
RUE SAINT-ANDRÉ-DES- ARCS, NO 55.

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

dans le Holstein en 1674.

LABADISTES. Ces hérétiques, niens, et autres peuples barbares qui parurent vers le milieu du dix qu'ils avaient vaincus. septième siècle, curent pour chef

Quoique l'aigle d'or n'eût pas Jean Labadie. Ce fanatique fa

de labarum du temps de la répumeux, après avoir été jésuite, blique , il paraît qu'elle en a eu, puis carme, enfin ministre pro

ou du moins qu'il y avait sur le testant à Montauban et en Hol- voile une aigle peinte ou tissue lande, fut chef de secte, et mourut d'or, sous les empereurs jusqu'au

temps de Constantin; car on sait Il y avait encore des labadistes qu'après la conversion de ce prindans le pays de Clèves, il y a cin- ce au christianisme , les enseignes quante ans; mais le nombre en changèrent de devises, et qu'il fit était peu considérable,et diminuait mettre sur le labarum le mono

gramme de Jésus - Christ qu'on

avait substitué à celui-ci : S. P. latin, et qui signifie l'étendard Q. R. (senatus populusque romaqu'on portait à la guerre devant nus.) Il donna à cinquante homles empereurs romains. C'était mes de sa garde, qu'on appela præune longue lance traversée par le positi labarorum, la charge de porhaut d'un bâton , duquel pendait ter tour à tour le labarum, qui ne un riche voile de couleur de pour- paraissait que lorsque l'empereur pre, orné de pierreries et d'une marchait en pompe , ou lorsqu'il frange à l'entour. Les Romains était à l'armée. Julien l’Apostat réanjent pris cet étendard des Da- tablit le labarum dans sa première res, des Sarmates, des Panno- forme, et mit dans tous les autres

tous les jours.
LABARUM. Mot emprunté du

« PreviousContinue »