Die römische Lehre vom Eigenthum in ihrer modernen Anwendbarkeit, Volume 1, Part 1857

Front Cover
Bangel & Schmitt, 1857 - Property - 391 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Popular passages

Page 3 - La propriété est le droit de jouir et disposer des choses de la manière la plus absolue, pourvu qu'on n'en fasse pas un usage prohibé par les lois ou par les règlements.
Page 123 - S'il s'élève une contestation entre les propriétaires auxquels ces eaux peuvent être utiles, les tribunaux, en prononçant, doivent concilier l'intérêt de l'agriculture avec le respect dû à la propriété...
Page 115 - Tout fait quelconque de l'homme qui cause à autrui un dommage oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer.
Page 61 - Quœritur, si pactum sit a creditore, ne liceat debitori hypothecam vendere vel pignus, quid juris sit : et an pactio nulla sit talis, quasi contra jus sit posita : ideoque veniri possit? Et certum est, nullam esse venditionem, ut pactioni stetur.
Page 134 - De la distinction des biens, peut s'en servir à son passage pour l'irrigation de ses propriétés. Celui dont cette eau traverse l'héritage, peut même en user dans l'intervalle qu'elle y parcourt, mais à la charge de la rendre, à la sortie de ses fonds, à son cours ordinaire.
Page 5 - Uti frui jus sibi esse solus potest intendere, qui habet usumfructum, dominus autem fundi non potest, quia, qui habet proprietatem , utendi fruendi jus separatum non habet. Nee enim potest ei suus fundus serviré; de suo cnim, non de alieno jure quemque agere oportet.
Page 121 - Sed non posse prohiberi vicinum, quo minus balineum habeat secundum parietem communem, quamvis umorem capiat paries; non magis quam si vel in triclinio suo vel in cubiculo aquam effunderet. Sed Neratius ait, si talis sit usus tepidarii, ut adsiduum umorem habeat et id noceat vicino, posse prohiberi eum.
Page 60 - Ea lege in vos collata donatio, ut neutri alienandae suae portionis facultas ulla competeret, id efficit, ne alteruter eorum dominium prorsus alienaret, vel12 ut donatori vel heredi eius condictio, si non fuerit condicio servata, quaeratur.
Page 69 - Si ab eo emas quern Praetor vetuit alienare, idque tu scias, usucapere non potes.

Bibliographic information