Revue de Gascogne: bulletin bimestrial de la Société historique de Gascogne, Volume 37

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 373 - La Gimone mon Nil, le Sarrapin ma Seine, Mes chantres et mes luths les mignards oiselets, Mon cher Bartas mon Louvre et ma cour mes valets, Où sans nul destourbier2 si bien ton los j'entonne Que la race future à bon droit s'en étonne.
Page 271 - Nationale, considérant que les meubles, effets et ustensiles en or, et en argent, employés au service du culte dans les églises conservées, sont de pure ostentation, et ne conviennent nullement à la simplicité qui doit accompagner...
Page 574 - Eh bien! que gagnez-vous, dites-moi par journée? — Tantôt plus, tantôt moins, le mal est que toujours (Et sans cela nos gains seraient assez honnêtes), Le mal est que dans l'an s'entremêlent des jours Qu'il faut chômer; on nous ruine en fêtes: L'une fait tort à l'autre, et monsieur le curé De quelque nouveau saint charge toujours son prône.
Page 271 - Sur la proposition d'un des membres de l'Assemblée, et sur l'adhésion de plusieurs membres du clergé, l'Assemblée nationale invite les évêques, curés, chapitres, supérieurs de maisons et communautés séculières et régulières de l'un et de l'autre sexe, municipalités, fabriques et confréries, de faire porter à l'hôtel des monnaies le plus prochain toute l'argenterie des églises, fabriques, chapelles et confréries, qui ne sera pas nécessaire pour la décence du culte divin (1).
Page 322 - Roy vivent avec le plus d'ordre et le moins de charge pour le peuple qu'il se pourra, de peur qu'elles ne le réduisent en impuissance de payer au Roy ce qui lui est...
Page 64 - Nos grands officiers sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent décret. Signé : NAPOLÉON.
Page 345 - Recueillir les renseignements qui peuvent jeter de la lumière sur l'état du théâtre et sur la vie des comédiens en province depuis la Renaissance.
Page 74 - Sentets, archer du sénéchal d'Auch, pendant les dernières années du règne de Louis XIII et les premières années du règne de Louis XIV, nous donne à ce sujet les renseignements les plus précis.
Page 373 - Puissé-je, ô Tout-Puissant, inconnu des grands rois, Mes solitaires ans achever par les bois ! Mon étang soit ma mer, mon bosquet mon Ardenne, La Gimone mon Nil, le...
Page 29 - Catholique, j'ay bien voulu vous faire cette lettre pour vous dire par l'advis de la Reyne régente Madame ma Mère que...

Bibliographic information