Revue de l'art chrétien, Volume 25

Front Cover
St. Augustin, Desclée, De Brouwer et Cie, 1878 - Archaeology
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 206 - Vous m'épouvantez, frères, par vos nouveautés, et contre vos maléfices je veux faire sur mon front le signe de la croix. Au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit.
Page 191 - II est écrit! parler alors selon notre ferme persuasion, et alors notre tâche est finie... la vôtre commence, et que celui qui a des oreilles, entende ce que l'Esprit dit aux Églises...
Page 180 - J'y écrirai, dit-il, le nom de mon Dieu, et le nom de la cité de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem, et mon nouveau nom...
Page 488 - Rapport fait au nom de la commission des antiquités de la France sur les ouvrages envoyés au concours de l'année 1889, par M.
Page 191 - Quiconque sera victorieux, j'en ferai une colonne dans le temple de mon Dieu ; et il n'en sortira plus : et j'écrirai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la ville de mon Dieu, de la nouvelle Jérusalem , qui descend du ciel d'auprès de mon Dieu , et mon nouveau nom.
Page 392 - Il sera grand, et sera appelé le Fils du TrèsHaut ; et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père; et il régnera éternellement sur la maison de Jacob ; et son règne n'aura point de fin.
Page 259 - Simon, [...] j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point, et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.
Page 100 - Stroganoff un titre qui ne fut jamais conféré qu'à eux seuls, celui d'Hommes notables (znaménityié liudi), avec le droit d'avoir leurs propres troupes, leurs propres forteresses, leur propre juridiction, de ne point relever des autorités locales et de n'être jugés que par le Czar et les deux Chambres.
Page 470 - LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE, Sur le Rapport du Ministre de l'Instruction Publique, des Cultes et des Beaux-Arts, Vu la demande formée par la Société Minéralogique de France, à l'effet d'être reconnue comme établissement d'utilité publique...
Page 357 - La poésie, comme toutes les autres manifestations de la pensée; humaine, subit et exerce tour à tour une influence plus ou moins grande. Les croyances, les intérêts et les passions du peuple qui s'agite autour de lui, dictent au poëte les pensées qu'il exprime et qu'il coordonne suivant son génie, sa raison el sa sensibilité.

Bibliographic information