Page images
PDF
EPUB

2

CHAP, VIII. » Vous n'avez point agréé les holocaustes

.

» pour le peché Alors j'ai dit, me voici : » je viens, selon qu'il est écrit de moi dès as le commencement de l'écriture ( auirement s à la tête du livre, D

pour

faire ô mon Dieu, votre volonté. Après quoi 1 Apôtre ajoute » aull-tôt : « Et c'est cette volonté de Dieu » qui nous a sanctifiez

par

l'oblation du corps w de J. C. qui a été faire une fois. » C'est encore la même chose que ce que J. C. luimême nous avoit appris. Il est venu pour tenir la place des sacrifices & des holocaustes, qui ne pouvoient effacer nos pechez, ni nous reconcilier avec son Pere. Il est venu pour s'offrir lui-même comme une hostie vivante, sainte, agréable à Dieu , telle qu'elle avoit

été prédire dès le commencement de la Ge-. 3. iso

nese. Il est venu pour obéir dès le premier moment de fa vie jusqu'au dernier, & pour accomplir la volonté de son Pere. Mais quelle est cette volonté ? c'est celle, dit l'Apôtre , qui nous a sanctificz. Ainsi, toute · l'obéifsance de J. C. se rapporte à notre sanc

વે tification & à notre falur ; & comme elle a commencé dès qu'il est entré dans le monde, pour ne se terminer que par le facrifice de la vie sur la croix : c'est pour nous que J. C. a toujours obéi, comme c'est pour nous qu'il s'est incarné & qu'il est mort : qui sont les deux termes de son obéissance.

4. Ce que lui --même & Con Apôtre nouis en ont dit , suffiroit pour nous en con vaincre : mais il y a diverses preuves dans l'Evangile qui nous font connoître que toute, la vie de j. c. n'a été qu’une obéissance continuelle : & comme nous sommes desormais bien instruits

que
c'étoit

pour
falut qu'ilobéisoit, nous ne nouveas dourer,

notre

[ocr errors]

s'il a toujours obéi , que nous n'ayons tou

CHAP. VIII, jours, été dans un veritable sens le motif & le terme de son obéissance & de sa vie. Lorsque la sainte Mere lui représenta dans le festin des, nôces de Cana, que le vin manquoit aux conviez, il lui répondit que son heure n'éto t pas encore venue ; c'est-à-dire , comme l'évenement l'expliqua , qu'il manquoit encore quelques momens à l'heure précise, où, selon la volonté de son Pere, il devoit faire son prensier miracle : Nondum venit hora mea, Joax. 3• 4.5 Sa sainte Mere comprit parfaitement le sens de ces paroles, qui n'étoient qu'un délai , & non un refus ; & se tenant sûre du mira. cle , lorsque le tems en seroit arrivé ; elle dit aux ferviteurs d'obéir sans repliquer à tout ce qu'il leur commanderoit, quelque extraor: dinaires que leur parussent les ordres qu'il leur donneroit : Quodcumque dixerit vobis, facite.

s. Lorsque les parens de JESUS-CHRIST, que l'Evangile appelle les freres, l'exhortoient

par

des motifs humains à aller à Jeru. salem vers la fête des Tabernacles , afin disoient-ils, qu'il s'y fît connoître par les miracles , il leur répondit en ces termes : » Mon tems n'est pas encore venu : mais Joan, 7.6.83 » pour vous votre tems est coujours prêt... 10.

allez à cette fêce, pour moi je n'irai point, » parce que mon teins n'est pas encore accom

pli. » Il inanquoit encore quelques jours ou quelques heures au tems marqué par son Pere , qu'il ne vouloir' pas prévenir. Au moment précis il partit pour Jerusalem , & pour la fête , comme saint Jean le rapporo te : tunc don ipfe aftendit ad diem feftum ; & il nous apprit par cette exacte & litterale

[ocr errors]

3

[ocr errors]

CRAP. VIH. obéissance combien tout le détail de la vie

étoit reglé par la volonté de son Pere ; combien les moindres circonstances des tems & des lieux .ui étoient prescrites & lui étoient précieuses : & combiin il étoit attentif à expier par une telle obéissance les fautes sans nonibre que votre indépendance & l'amour de noire iberté nous font commeirç. Tema pres méum nondum advenit : tempus autem veftrum semper eft paratum.

6. C'est ainsi que JESUS.CHRIST accomplissoit l'æuvre dont son Pere l'avoit

chargé, selon cette grande parole qu'il dit Joan. 17. 4. vers la fin de la vie : Opus con ummivi quod

dedifti mihi ut faciam. C'est ainsi qu'il faisoit toujours ce qui étoit agréable à fon Pere : qua placita funt ei facio sen.per. C'est aing qu'il ne faisoit rien que son Pere ne lui

montrât qu'il le devoit faire : à me ipfo Id. 8. 18. facio nihil, fed ficut docuit me Pater, hac

loquor. C'est ainsi qu'cn expiant la désobéiso sance d'Adam & la nôtre, il nous méritoit la grace de mourir à nos pafsions , & à nos injustes volontez , & la gloire de vivre desor. mais pour lui, par reconnoissance, par justice, par droit de conquêre, par le titre d'une créa- . tion & d'une naissance nouvelle , selon ces paroles essentielles qui ont écé la matiere de

ce chapitre , & qui sont à notre égard le 1. Cet.5.14. contrat de notre alliance avec J. C. » L'a19. sa mour de J. C. nous presse, considerant

s? que a un seul est mort pour tous, donc s», tous sont morts : & que J. C. est mort » pour tous, afin que ceux qui vivent, ne w.vivent plus pour eux-mêmes , mais pour

celui qui est mort.& qui est ressuscité pour eux. FIN. .

TABLE

39

TABLE DES CHAPITRES Contenus dans la seconde Partie.

CHAPITRE I.

Om

À l'on explique ces paroles de S. Paul

aux Galates: Je suiS CRUCIFIE' AVEC JESUS - CHRIST. Christo confixus fum cruci.

page 3 CHAPITRE II:

[ocr errors]

l'on explique ces paroles de Saint Paul:

Nous sçavons que notre vieil homme a été crucifié avec JESUS-CHRIST, afin que le corps du péché foit détruit, de que formais nous ne forons plus affervis au peché. Car celui qui est mort, eft justifié du peché.

21 CHAPITRE III.

l'on explique ces paroles de faint Paul

aux. Colossiens : Lorsque vous étiez morts par vos pechez, don par l'incirconcision de votre chair, JESUS-CHRIST vous ai :fait revivre avec lui, vous pardonnant. tous vos pechez, ayant effacé la cédule écrite de votre main , qui vous étoit come Partie II.

2

traire par ses decrets, con l'ayant entierement abolie, en l'attachant à la croix.

52 CHAPITRE IV.

[ocr errors]
[ocr errors]

Dans lequel on explique ces paroles : Igno

rez-vous mes freres (car je parle à des hommes infiruits de la loi) que la loi ne domine für t'homme, que pour autant de tems qu'il vit ? Ainsi une femme mariée est liée par la loi à son mari tant qu'il est vivant : mais lorsqu'il est mort, elle est dégagée de la loi qui la tioit à son mari. Si donc elle épouse un autre homme pene dant la vie de son mari, elle sera tenue pour adultere : mais se son mari vient à mourir, elle est affranchie de cette loi , elle peut en épouser un autre , sans être adultere. Ainsi, mes freres , vous êtes vous-mêmes morts à la loi

par

le
corps

de JESUS-CHRIST, pour être à un autre qui est resuscité d'entre les morts, afin que nous produifions des fruits pour Dieu.

102

CHAPITRE V.

l'on explique ces paroles de Saint Paul

Aux Galates : Four moi, à Dieu ne plaise que je me glorifie en autre chose qu'en In croix de Jesus CHRIST, par qui le monde est crucifié pour moi, ego par qui je suis crucifié pour le monde.

129

[ocr errors]

CHAPITRE VI. l'on explique ces paroles de Saint Paul :

JESUS CHRIST diant désarmé les Prin

« PreviousContinue »