Page images
PDF
EPUB

456;

-

[ocr errors]
[ocr errors]

touche les biens de l'ennemi. I,
50, 288, 289. II, 19, 20, 60, 61, 78,
219 et 220; 290, 291, 293, 294 ;
467 à 470, et 472 à 478. Voyez
Respect de la propriété privée sur
mer.
(Guerre publique et guerre privée).
Distinction entre ces deux sortes
de guerre. 1, 291 à 298. II, 161 à
170. Les guerres privées étaient
suspendues par la guerre du roi.
I, 284, 292. Convient-il de met-
tre les citoyens à l'abri des maux
de la guerre? JI, 480. Voyez
Course.
(Guerres maritimes Guerres de
commerce). Importance des guer-
res maritimes. I, 88. — Considéra-
tions sur le rôle de la grande guerre
maritime dans la balance politique
de l'Europe. I, 498, 499. Pour-
quoi les tempéraments à l'usage ri-
goureux du droit de guerre, admis
dans les guerres continentales, sont.
ils encore sans application dans
les guerres maritimes ? 1, 51, 291.
II, 161 et suiv.; 472, 473. Que
l'on ne peut trouver dans le droit
naturel la raison de cette .diffé-
rence. I, 51, 52. Elle s'explique
par les retards qu'ont éprouvés la
constitution régulière de la guerre
maritime et l'établissement des
flottes militaires appartenant à
l'État. I, 292, 293. II, 158 à 161;
472 et suiv. La défense du com-
merce maritime a été longtemps
abandonnée aux armateurs eux-
mêmes. I, 295, 309, 335.
tinction entre la grande guerre
maritime et la guerre de course.
1, 341, 495, 497. II, 161 à 164; 314
et 315. Comment les rivalités
commerciales étaient devenues,
pendant un temps, la cause prin-
cipale des guerres maritimes. II,
162, 359, 397 à 399; 411, 488 à
492. Comment la course était
devenue l'instrument naturel de
ces guerres commerciales. II, 163,
164 ; 412, 472, 487, 489. Voyez

Course Marine militaire.
GUERRES MARITIMES (Histoire des).

(Dans l'antiquité). Guerres mari-
times des Phéniciens et des Car-
thaginois. I, 105, 106;
Grecs. I, 107 à 110;

(Depuis la découverte du nouveau
monde). Conquête des Indes par les
Portugais. 1, 381 à 387. - Guerres
dans l'Inde. — Voyez Inde. - Con-
quêtes des Espagnols en Amérique.
1, 389, 394 à 400. — Voyez aussi
I, 440, et II, 11, 12, 13. - Voyez
Amérique. - Influence des guerres
européennes sur les colonies améri-
caines. I, 453. Diverses sortes
de guerres en Amérique. I, 454.-
Guerres avec les indigènes. 1,454 ;
-avec les colonies voisines. l,

avec les pirates. I, 458 ;-
avec les esclaves. I, 460; avec
la métropole. I, 462. Guerres
maritimes en Europe aux xvi*,
XVII° et xvine siècles. I, 485 à 530.

- Guerres des puissances chrétien-
nes contre les musulmans. 1, 485
à 490. Bataille de Lepante.
I, 487. Guerres maritimes, aux
xvie et xvile siècles, entre l’Es-
pagne, la Hollande, la France et
I'Angleterre. I, 494 à 517; — entre
les puissances du Nord. I, 520,
521, 524 à 527. - Guerre maritime
de l'indépendance américaine. II,
258 à 260. Première ligue de
neutralité armée. II, 260 à 264.
Lutte maritime entre la France et
l'Angleterre, de 1793 à 1814.
Caractères généraux de cette lutte.
II, 296 à 300; 313 à 316. Négo-
ciations ouvertes par la France
pour abolir la course. II, 308 à 312.

-

Dis-

des

[ocr errors]

des Ro-
mains. I, 110 à 116.
(Au moyen âge). — Voyez Croisa-
des Ligue hanséatique.

Armements en course contre
l'Angleterre. II, 317 à 320, et 322
à 325. Guerre d'escadres. II,
325. - Plan de guerre maritime
des Anglais. JI, 320. Projets de
débarquement en Angleterre. II,
327, 328, 350. Expédition des
Français en Égypte. 11, 336 à 338.

Système du blocus continental.
II, 313 à 316; 349 à 355. Se-
conde ligue de neutralité armée.
II, 339 à 343. – Bataille de Copen-
hague. II, 343.

Voir les noms
de chaque État belligérant.
GUSTAVE ADOLPHE. Ses guerres ma-

ritimes. 1, 520.
GUSTAVE WASA. Voyez Wasa.
GUYANE. Établissements français de
la Guyane. I, 475.

Établisse-
ments hollandais. I, 469.

HANSÉATIQUES. — Voyez Ligue han-

séatique.

-

[ocr errors]

HENRI IV, roi de France. Ses vastes HUBNER (Martin). Son ouvrage : Dela

plans de colonisation maritime. I, saisie des bâtiments neutres. I,
435 et 471.- Son système de paix 82 à 91, 204. Distinctions qu'il
européenne. 11, 307.

fait en matière de contrebande de
HENRI VIII, roi d'Angleterre. Encou- guerre. H, 188, 189.

ragements par lui donnés à des HUMANITÉ (Devoirs d'humanité).
voyages de découverte. I, 425, 426. Voyez Guerre (Tempéraments ap-
II, 119. État de la flotte an- portés aux droits rigoureux de la

glaise sous son règne. I, 271, 496. guerre).
HISTOIRE. Lien intime qui rattache
les progrès du droit des gens à

I
l'histoire. I, 74. J1, 5, 54, 55.
Danger d'étudier la science du

INDE. Relations anciennes de l'Eu-
droit des gens, abstraction faite

rope avec l’lude. 1, 103. Re-
de l'histoire. II, 71. Résumé de

cherches pour découvrir une route
l'histoire maritime par époques. - maritime vers l'Inde. I, 370, 377.
Voyez Epoques. Comment l'his-

- Cette route est découverte par
toire des progrès du droit se con-

les Portugais. 1, 378, 381. - Eta-
fond, de nos jours, avec celle de la

blissements formés dans l'Inde :
mer. II, 233, 234. Voyez Colo-

par les Portugais. I, 381 à 388.
nies maritimes Guerres mari.

Voyez Portugal; – par les Hollan-
times.

dais. I, 417 à 425. Voyez Hol-
HOBBES (Thomas). Son livre De Cive. lande;

par les Anglais. I, 425
11, 49.

'à 434. II, 328 à 335; 451 à 456.
HOLLANDE. Les villes hollandaises Voyez Angleterre; - par les Fran-
dans la ligue hanséatique. I, 258. çais. I, 434 à 448. II, 451 à 453.-

- Elles s'en séparent. 1, 263. Voyez France Des moyens em-
Révolte des Provinces-Unies con- ployés par les Européens pour do-
tre l’Espagne. I, 415, 494. Com-

miner l'Inde et s'emparer de son
ment la Hollande devient un grand commerce. I, 420, 421. II, 328,
État maritime. I, 417, 418, 496.

329. Plan de conquête conçu
Elle forme le projet d'enlever par Dupleix. I, 441. Guerres du
au Portugal le commerce de l'Inde. Karnatic. I, 442, 443. Guerres
I, 418. II, 447. Caractère de avec Hyder-Aly. II, 333; avec
cette entreprise. II, 447. – Com- Tippoo-Saëb. II, 334, 335. Ré-
pagnie hollandaise des Grandes volte des Cipayés. JI, 454 à 456.
Indes. I, 419. Établissements INDES (les Deux). D'où est venu à
hollandais aux îles de la Sonde et l'Amérique le nom d'Indes occi-
aux Moluques. I, 422. Bata via. dentales. 1, 377, 393. (Indes
I, 423. Rapports des Hollandais occidentales). - Voyez Amérique.
avec la Chine et le Japon. I, 423, - (Indes orientales). — Voyez Inde.
424. Colonie du Cap. 1, 424.-

INDÉPENDANCE AMÉRICAINE Voyez
Entreprises des Hollandais sur le

Amérique

États-Unis.
Brésil. I, 465. -- Ils en sont expul-
sés par les Portugais. I, 466.

INDÉPENDANCE réciproque des États.
Colonie de la Nouvelle-Belge. I,

Cette indépendance est le fon-
467, 468.

Guyane hollandaise. dement du droit international. I,
I, 469.- Guerres navales des Hol-

17, 18;

et du droit de guerre.
landais en Europe : avec l’Angle-

I, 18, 19. II, 14, 15. -C'est sur elle
terre. I, 494 ; avec l'Espagne. II,

que repose le principe de la li-
- avec la France. 1, 501, 502.

berté des mers. I, 164, 165; et
Leur grandeur sur mer. I, 501.

celui de la neutralité. I, 283, 284.
- Affaiblissement de la puissance

Elle conduit à l'équilibre poli-
hollandaise. 1,505 à 507. – Hésita-

. Voyez Equilibre politi-
tions de la Hollande lors de la pre-

que.

Trop fractionnée elle em-
mière ligue armée des neutres. II,

pêche le pouvoir de se constituer
263. Conquête de la Hollande

sur de fortes bases. I, 223, 279.
par la France. II, 326. - Politique INDUSTRIE. Le développement de
maritime de la Hollande au sujet l'industrie dans les métropoles doit
de la neutralité. II, 65, au bas. suivre le développement des colo-
Voyez aussi II, 162, 176, 177, 302. nies lointaines. I, 492, 493. II, 321.

-

163 ;

-

-

Révolution industrielle préparée JURIDICTIONS COMMERCIALES ET MARI-
par le blocus continental. II, 315, TIMES à l'intérieur des États.
316. - Voyez Colonies - Com- (Dans l'antiquité). Juridiction des
merce. lol snu 97281 Noutodiyal à Athènes. I, 144.
INTERDICTION générale de commerce. Juridiction appelée Éπιθαλαττιον,
Voyez Blocus

Commerce pour rendre la justice à bord des
Contrebande.

vaisseaux. I, 145.
INTERVENTION ARMÉE. Du droit d'in- (Au moyen âge). Influence des ju-

tervention en général. 1, x. - Les ridictions consulaires sur la forma-
Européens, pour se rendre maîtres tion des lois maritimes. I, 301 à
de l'Inde, interviennent dans les 303. — Importance de ces juri-
affaires intérieures du pays. I, 420,

dictions. I, 304, 305, 310, 351,
421, 441,442, 443, 444, 446. — Po- 352, 366 Voyez Amirautés
litique contraire à cette interven- Prises maritimes.
tion. I, 447, 448.

JURIDICTIONS CONSULAIRES A L'ÉTRAN-
INTERVENTION PACIFIQUE OU MÉDIA-

GER. Principes de droit naturel qui se
TION. Avantages de ce mode d'in- rapportent à l'établissement des ju-
tervention pour éviter la guerre.

ridictions consulaires à l'étranger.
I, 23. II, 47, 48.

I, 47, 48.- Premières juridictions
INVASIONS. — Voyez Barbares.

maritimes à l'étranger chez les

peuples anciens. I, 143, 185,
ISTHME DE Suez. Percement de 186, 187. — Juridictions consulai-

l'isthme de Suez. II, 338. - Voyez res au moyen âge. I, 310 à 314.
aussi I, 100, 101.

Leur double caractère : droit de
ITALIE. Villes maritimes de l'Italie protection, droit de justice. I,

au moyen âge. Leurs commence- 312, 313. Pourquoi le droit de
ments. I, 200 à 202. — Leur com- rendre la justice a été détaché de
merce et leur puissance se déve- la juridiction consulaire. I, 313.
loppent pendant les croisades. I,

JURISPRUDENCE. - Voyez Sources du
234, et 248, 249.- Voyez Amalfi droit maritime.

Ancône - Florence - Gênes
Pise - Venise.

Justice. Leibniz distingue trois de-
SO

grés de justice. II, 55, 56.
cold

Voyez Droit.

2015
JACQUES er autorise la formation de

deux compagnies pour la colonisa-
tion de l'Amérique anglaise. I, 476,

LA BOURDONNAIS (Mahé de), gouverneur
477 ;
augmente la flotte an-

des Iles de France et de Bourbon.
glaise. I, 496. Selden lui dédie

Ses succès dans l'Inde. I, 439,440.
son Mare clausum. II, 121.

Voyez aussi I, 435 et 436.
JACQUES II (précédemment duc d'York)

LA GASCA (Pierre de) apaise les Pé-
porte la flotte anglaise à un degré

ruviens révoltés contre les Espa-
jusqu'alors inconnu de puissance.

gnols. I, 399.
I, 496. Invente l'usage des

LALLY (Le comte de) nommé gou-
signaux. I, 495.

verneur de l'Inde française. Ses
JAPON. Rapports du Japon avec les

revers et sa condamnation. I, 447,

448.
Portugais. I, 386, 387;

- avec les
Hollandais. I, 424. Y

LAMPREDI (Jean-Marie). Étude som-
JERSEY (Ile de). II, 108.

maire sur son ouvrage : Du com-
JÉRUSALEM. Fondation du royaume

merce des peuples neutres en temps

de guerre. II, 267, 268 à 282.
latin de Jérusalem. I, 232 et suiv.

LAS CASAS (Barthélemy de) plaide
JET. — Voyez Contribution en cas de

auprès de Charles-Quint la cause
jet.

des Indiens réduits en servitude
JUDÉE. Commerce maritime des Juifs par les Espagnols. I, 408.
sous Salomon. I, 94.

LEIBNIZ (Guillaume de). Son Codex
JugemeNT DES PRISES MARITIMES. juris gentium diplomaticus. II,
Voyez Prises maritimes.

54, 55. Sa théorie de l'obliga-

[graphic]
[ocr errors]

-

DE

tion. 1, 4 et 5. Ses distinctions donnés aux entreprises coloniales
touchant les divers degrés de jus- dans les Indes. 1, 436, 437;
tice. II, 55, 56.

en Amérique. 1, 413. – Crée à la
LETTRES
MARQUE. Voyez

France une flotte militaire capa-
Course.

ble de lutter avec toutes les puis-

LETTRES DE REPRÉSAILLES. Voyez

sances maritimes de l'Europe. 1,

Représailles.

499, 500.- Expédition contre la

Hollande. I, 501. - Grandeur ma-

LIBERTÉ DU COMMERCE. — Voyez Com- ritime de la France. I, 502.

merce.

Bombardement d'Alger et de Gênes.

LIBERTÉ DES MERS. —

Voyez Mers. 1, 503. - Guerre pour le rétablis-

LIBERTÉ DE CONSCIENCE. Voyez

sement des Stuarts. I, 504, 513.-

Conscience.

Guerre de la succession d'Espagne.

LIGUES DES

1, 505. - Guerre d'escadres et

PUISSANCES SECONDAIRES
considérées comme moyen de ré-

guerre de course. I, 511, 512.

Caractère de la politique maritime

sistance contre des entreprises ty- de Louis XIV. II, 236.

ranniques. II, 136, 139. Voyez
Neutres.

Louis XV. État de la marine fran-
LIGUE HANSÉATIQUB. Son caractère et

çaise sous son règne. I, 513 et
son but. I, 257, 258. Éléments

suiv. - Résultats désastreux de la
divers dont elle se compose. I,

guerre de Sept-Ans. I, 516.
258, 259. Sa naissance et ses

Prise de Québec. Cession de la

Louisiane. I, 475. Rappel de
premiers progrès. I,_260. Sa

Dupleix. Perte de l'Inde française.
politique ambitieuse. I, 261, 285.
Ses guerres avec les royaumes

I, 445, 448.
scandinaves. I, 262 à 264, 522.-

Louis XVI. Sa déclaration sur les

Ses divisions. Í, 263. Son dé-

droits des neutres en 1778. II, 257.

clin. I, 264. Causes qui s'op-

Ses armements pour soutenir

posaient à sa durée. I, 265.

l'indépendance américaine. 1,258,

Voyez aussi 347. Elle préfère

259. - Succès maritimes. II, 260.

le privilége au droit commun, la

Paix de Versailles. II, 264.

guerre à la neutralité. I, 284, 285.

Politique maritime de Louis XVI.

Ses efforts pour faire abolir le

II, 295.- Négociations ouvertes en
prétendu droit de naufrage. I, 323.

son nom pour parvenir à l'abolition

Elle n'adopte que tardivement

de la course. II, 310.

le principe de l'assurance à prime. LOUISIANE (Colonie française de la).

I, 334, 335. A voulu, dans I, 474, - Cédée à l'Espagne. I,

ses guerres, appliquer aux neutres 475.

l'interdiction de commerce avec

l'ennemi. I, 358.

LOIS INTÉRIEURES. Considérées dans

leurs rapports avec le droit inter-

MABLY (Gabriel de) émet le premier

national maritime. II, 143 à 146.

le veu que les belligérants per-

Voyez Prises (Jugement des).

mettent à leurs sujets respectifs de

Lois MARITIMES Ont pris •nais-

commercer entre eux pendant la

sance dans le droit coutumier de

guerre. II, 74, 75.

la mer. I, 301 à 303. Lois ma-

MAGELLAN (Ferdinand de) découvre
times les plus célèbres au moyen

le détroit qui porte son nom. I,
âge. I, 303. Le droit romain

401, 413.

leur sert de supplément. I, 304.- MALTE. Prise de Malte par les Fran-

Voyez Consulat de la mer Cou- çais. II, 337. - Elle tombe aux

tumes Droit maritime Rhodes mains de l'Angleterre. II, 338.

Oléron.

[graphic]

-

MARCHANDISES ENNEMIES sur navires

Loos IX (Saint). Sa valeur dans les

neutres et

croisades. I, 242, 243.

MARCHANDISES NEUTRES sur navires

deur d'âme. I, 242.

ennemis.

- Voyez Neutralité.

LOUIS XIII. Grotius lui dédie son Mare liberum (de Grotius) et

traité De jure belli. II, 33.

Louis XIV. Encouragements par lui

Mare clausum (de Selden). II, 92 à

124. – Voyez Mers (Liberté (les).

Sa gran-

C

MARINE MARCHANDE.

Voyez Com-

en 1756, mort en 1821. Ses ou.
merce maritime.

vrages sur le droit des gens. II,
MARINE MILITAIRE.

358 à 360.

(Son origine et ses progrès). Longs MARTINIQUE (La). L'une des Antilles

navires. I, 104. Nombre des françaises. I, 474.

rangs de rameurs. I, 104, 116.

MÉDIATION. Voyez Intervention

Éperons de fer. I, 105. IÍ, 414.

pacifique.

Corbeaux. I, 110. - Premier em-

ploi de gros navires. I, 116.

MÉDITERRANÉE (Mer). Son importance

(Mode de formation des flottes et

commerciale depuis les temps an-
escadres). Dans l'antiquité : à

tiques. I, 369. - Cette importance
Athènes. I, 157, 158; - à Rome. I,

est réduite par la découverte du

158. Au moyen âge : en Nor-

nouveau monde. I, 385, 485, 486.

Peut redevenir la route des In-

wége. I, 338, 339 ;

- en Castille.

I, 340, 341; en Aragon. I, 347;

des par le percement de l'isthme

en France. I, 270;

de Suez. I, 79.

en An-
gleterre. I, 270, 271, 272. Voir MÉMOIRE sur la conduite de la France
sur l'état de la marine pendant les et de l'Angleterre à l'égard des
croisades. I, 234, 235, 236, 244.-

neutres (publié en 1810). Voyez

Dans les temps modernes:Forma- II, 297, 343, 349, 403, 404.

tion des grandes flottes militaires MER (Usage de la mer et de ses ri-

à voiles ; application de l'artillerie

vages). Lois romaines concernant

à l'armement des navires. I, 495, cet usage. I, 175 et suiv.

497, 498. - Invention de la tacti-

que navale et des signaux. 1, 495;

(Liberté des mers). Acceptions di-

des galiotes à bombes. I, 503. verses de ce mot suivant le progrès
Emploi de la vapeur comme

du droit maritime. I, X, XI, XII, XV.
force motrice des vaisseaux. I, 1,

Principes de droit naturel sur
2. II, 413. Invention des bâti- lesquels est fondée la liberté des
ments cuirassés et des navires bé- mers. I, 33 à 37. II, 94, 113.
liers. II, 414, 482.

Parallèle entre la terre et la mer
(Rapports entre les progrès de l'art

par rapport aux usages que l'homme

peut en tirer. I, 33, 34. La li-
naval et ceux du droit maritime).

berté des mers' repose sur l'indé-

En quoi l'organisation tardive

pendance des peuples. I, 164, 165.

des armées de mer a retardé le dé.

La liberté des mers ainsi com-

veloppement du droit maritime. I,

292, 293. II, 159. - Influence des

prise n'a pas été connue de l'anti-

progrès de l'art naval sur ceux du

quité. I, 179, 180, 183.- Combien

droit maritime. II, 158 à 161.

ce principe a été lent à se produire.

II, 3.- Discussion sur la question de

(Priviléges de lo marine militaire). la libertédesmers, telle qu'on la po-

Les navires de guerre sont, comme sait au commencement du xviie siè.

les armées de terre, sous la juri- cle.

diction directe du souverain. II,

(Mare liberum, de Grotius.

- Les bâtiments de guerre

Mare clausum, de Selden). II,

92 à 124.

Arguments de Gro-

ne sont pas soumis au droit de

tius. II, 94, 100. Arguments de

visite. II, 223. Peuvent-ils

Selden. II, 95 à 98, 101 à 116.

exempter de la visite les navires

marchands qu'ils escortent? II,

Comment le principe de la liberté

des mers était engagé dans les

224 à 226; 340 à 342, 345.

guerres de la révolution française

(Limite du nombre des navires). et du premier empire. II, 295 à 306.

Peut-on songer à limiter par des - Comment la liberté de commerce

traités la marine militaire des dif- se rattache à la liberté des 'mers.

férents peuples ? 11, 138, 139.

11, 394, 395. — Voyez Domination

MARSEILLE. Commerce maritime des

maritime Guerres commercia-

Marseillais du temps des Romains.

les · Neutralité,

I, 97. – Leur caractère généreux. MERS TERRITORIALES. En quoi elles

I, 97, 98. · Importance commer-

diffèrent de la pleine mer et com-

ciale et maritime de Marseille au

ment elles se rattachent au do-

moyen âge. I, 202, 267, 268.

maine public des États côtiers. I,

MARTENS (Georges-Frédéric de), né 37, 38, 39. II, 98, 99, 112, 117.

157.

« PreviousContinue »