Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[blocks in formation]

CONSULAT PROVISOIRE. § 1. Relation de Bonaparte sur la manière dont Sieyes a disposé de la caisse du directoire. -2. Domaine de Crosne donné à Sieyes: ses équivalents. - COMMISSION EXÉCUTIVE PROVISOIRE. -3. Envoi de proconsuls dans les départements.-4. Première liste de proscriptions.-5. Déportation convertie en exil.-6. Enlè vements des filles publiques; motifs de ces enlèvements. -7. Nouvelles sources de revenus publics.-8. Police de Fouché.-D. Éputations CommissIONS LÉGISLATIVES COMMISSIONS PROVISOIRES.o. Rapport de l'emprunt forcé. Création d'impôts.-11. 11. Hauts fonctionnaires salariés, délivrés de la perception progressive. 12, Création de cent cinquante millions d'uscriptions foncières. — 13. Propriétés

JO

9

20

[ocr errors]
[ocr errors]

―――――――

nationales mises à la disposition des consuls provisoires. - 14. Rapport de la loi des otages; mesures qui la remplacent.-15. Usurpation du pouvoir constituant. — 16. Nouvelle formule de serments.-17. Motif du plan de Sieyes. -PLAN DE SIEYES.-18. Jury constitutionnaire; de grand électorat.-19. Observations de Bonaparte sur le projet de Sieyes. — 20. Soupçons de Bonaparte sur les intentions de Sieyes. -21. Bases de la constitution de l'an 8.-22. Adresse de Garat sur la constitution de l'an 8. 23. Mise en activité de la constitution de l'an 8. 24. Événements qui doivent en résulter. 25. Lettres de Bonaparte au roi d'Angleterre et à Louis XVIII. VERNEMENT CONSULAIRE. 26. Création des préfectures. 27. Motifs des encouragements donnés aux sciences et aux arts. 28. Code civil. 29 et 30. Jury dénaturé par Bonaparte.-31. Institution des juges spéciaux pour crimes d'état.-32. Création de la Légion-d'Honneur.-33. Ordre de la Couronne de fer.-34. Ordre des Trois Toisons d'or. -35. Ordre de la Réunion. - 36. Sénat. 37. Conseil d'état.-38. Régime des sénatus-consultes.

- Gou

[ocr errors]

11

[ocr errors]
[ocr errors]

CONSULAT PROVISOIRE,

On a vu ce qu'a fait dans quelques mois le directoire exécutif, renouvelé au 30 prairial an 7, ce gouvernement si décrié par les hommes du 18 brumaire, si dénué de moyens, si contrarié par le traître qu'il recélait dans son sein; l'état où était la république, l'état où il l'a laissée au moment où il a été renversé.

[ocr errors]

Voyons maintenant ce que fera le gouvernement de Bonaparte, si vanté, si puissant, si riche en moyens de toute espèce, si bien secondé par tant d'habiles coopérateurs; quel sera le résultat des grands exploits de Napoléon, et ce que la France gagnera en passant sous sa domination absolue.

\

Avant tout, Bonaparte va nous apprendre ce que Sieyes a gagné ! Rien de plus piquant que le début de la première séance des triumvirs.

§ 1.

Sieyes, nous dit le narrateur de Sainte-Hé» lène, est fort intéressé. Dès la première réunion »des trois consuls en séance, et des qu'ils furent » seuls, Sieyes fut mystérieusement regarder aux

>>

portes du palais si personne ne pouvait enten»dre; puis, revenant à Napoleon, il lui dit avec

[ocr errors]
[ocr errors]

» complaisance et à demi-voix, en lui montrant » une espèce de commode : Voyez-vous ce beau » meuble! vous ne vous doutez peut-être pas de sa » valeur? Napoléon crut qu'il lui faisait considé» rer un meuble de la couronne, et peut-être qui >> aurait servi à Louis XVI. Ce n'est pas du tout

}

» cela, lui dit Sieyes voyant sa méprise; je vais

1

>>>

» vous mettre au fait. Il renferme huit cent mille » francs!... Et ses yeux s'ouvraient tout grands. » Dans notre magistrature directoriale, nous avions réfléchi qu'un directeur sortant de place pouvait fort bien rentrer dans sa famille sans posséder » un denier, ce qui n'était pas convenable : nous » avions donc imaginé cette petite caisse, de laquelle »> nous tirions une somme pour chaque membre sor>> tant... En cet instant plus de directoire; nous » voilà donc possesseurs du reste qu'en ferons» nous ?...

>>

Napoléon, qui avait prêté une grande atten» tion, et commençait enfin à comprendre, lui ré»pondit : Si je le sais, la somme ira au trésor pu» blic; mais si je l'ignore, et je ne le sais point » encore, vous pouvez vous la partager vous et » Ducos, qui ‚êtes tous deux anciens directeurs. » Seulement dépêchez-vous car demain il serait » peut-être trop tard. Les collegues ne se le firent

....

»

pas dire deux fois observart l'empereur. Sieyes

« PreviousContinue »