Page images
PDF
EPUB

En foi de quoi les plénipotentiaires respectifs l'ont signé et muni du cachet de lears armes. Fait à Vienne, le 29 mai, l'an de grâce 1915.

(L. S.) Le Prince de Hardenberg.
(L. S.) Le Comte de Münster.
(L. S.) Le Baron de Humboldt.
(L. S.) Le Comte de Hardenberg.

No 7.

Convention entre S. M. le Roi de Prusse et S.A.R. le Grand-Duc de Saxe-Weimar;

en date de Vienne le 1er juin 1815. Au nom de la très-sainte et indivi

sible Trinité. S. M. le Roi de Prusse désirant mettre en exécution les dispositions qui ont été stipulées au congrès de Vienne en faveur de S. A. R. le GrandDuc de Saxe-Weimar, et que S. M. prussienne a pris sur elle de remplir, et, tant elle que S. A. R. le Grand - Duc, ayant résolu de conclure un traité particulier pour cet effet, les deux souverains ont nommé des plénipotentiaires pour concerter, arrêter et signer tout ce qui est relatif à cet objet; savoir :

S. M. le Roi de Prusse, le Prince de Hardenberg, son chancelier d'état, etc. *), et le Sieur Charles · Guillaume, Baron de

Humboldt, etc. **); *) Der vollständige Titel findet sich oben, in dem Eingang des Acte final du congrès de Vienne.

a. d. H. **) Der volftändige Titel steht ebenfalls a. a. D. શ. છે. .

Et S. A. R. le Grand-Duc de Saxe. Weimar, le Sieur Ernest - Auguste, Baron de Gersdorff, son conseiller intime actuel;

Lesquels, après avoir échangé leurs pleinspouvoirs, trouvés en bonne et due forme, sont convenus des articles suivans :

Article 1er. S. M. le Roi de Prusse s'engage à céder de la masse de ses états, tels qu'ils ont été fixés et reconnus par les stipulations du congrès de Vienne, à S. A. R. le Grand-Duc de Saxe - Weimar, des districts de la population de cinquante mille habitans, ou contigus ou voisins de la principauté de Weimar.

S. M. prussienne s'engage également à céder à S. A. R., dans la partie de la principauté de Fulde qui lui a été remise en vertu des mêmes stipulations, des districts de la population de vingtsept mille habitans.

S. A. R. le Grand - Duc de Weimar possédera les susdits districts en toute souveraineté et propriété, et les réunira à perpétuité à ses états actuels.

Article 2. Les districts et territoires qui devront être cédés à S. A. R. le Grand-Duc de Saxe-Weimar, en vertu de l'article précédent, seront déterminés par une convention particulière, et S. M. le Roi de Prusse s'engage à conclure cette convention, et à faire remettre les susdits districts et territoires dans le terme de deux mois, à dater de l'échange des ratifications du présent traité.

[graphic]

Article 3.

[ocr errors]

Afin de répondre toutefois au désir qui lui en a été témoigné par S. A. R. le Grand - Duc de Saxe - Weimar, S. M. le Roi de Prusse cède dès à présent et promet de faire remettre à S. A. R., dans le terme de quinze jour, à dater de la signature du présent traité, les districts et territoires suivans; savoir :

La seigneurie de Blankenhayn, avec la réserve toutefois que le bailliage de Wandersleben, appartenant à Unter-Gleichen, ne soit point compris dans cette cession;

La seigneurie inférieure (niedere Herr. schaft) de Kranichfeld;

Les commanderies de l'ordre Teutonique Zwaetzen, Lehesten et Liebstädt, avec leurs revenus domaniaux, lesquelles faisant partie du bailliage d'Eckartsberga, forment des enclaves dans le territoire de Saxe-Weimar ainsi que toutes les autres enclaves situées dans la principauté de Weimar, et appartenant audit bailliage;

Le bailliage de Tautenbourg, à l'exception de Droizen, Goerschen, Wethabourg, Wetterscheid et Moellschütz, qui resteront à la Prusse.

Le village de Ramssla, ainsi que ceux de Klein • Brembach et Berlstedt, enclavés dans la principauté de Weimar, et appartenant au territoire d'Erfurt.

La propriété des villages de Bischoffsroda et Probsteizella, enclavés dans le territoire d'Eisenach, dont la souveraineté appartient déjà à S. A. R. le Grand-Duc.

[ocr errors]

La population de ces différens districts entrera dans celle de cinquante mille âmes, assurée à S. A. R. le Grand-Duc par l'article 1er, et en sera décomptée.

Article 4.

Tous les arrangemens accessoires qui sont une sulte des cessions stipulées à l'article 3, relativement aux dettes, archives, caisses publiques et autres objets de la même nature, feront partie de la convention particulière mentionnée à l'article 2.

S. A. R. le Grand-Duc s'engage spécialement à se charger, pour les districts qu'il possédera dans la principauté de Fulde, dans la proportion de ces possessions, de sa part aux obligations que tous les nouveaux possesseurs du cidevant grandduché de Francfort auront à remplir.

Article 5. Le présent traité sera ratifié et les ratifications en seront échangées dans le terme de quatre semaines.

En foi de quoi les plénipotentiaires dénommés
l'ont signé et muni du cachet de leurs armes.
Fait à Vienne, ce 1er juin, l'an de grâce 1815.

(L. S.) Le Prince de Hardenberg.
(L. S.) Le Baron de Humboldt.
(L. S.) Le Baron de Gersdorff.

!

No S.

Convention entre la Prusse et LL. A A. les Duc

et Prince de Nassau; en date de Vienne le 31 mai 1815 *). Da, in Uebereinkunft der zum Congresse in Wien vereinigten Mächte, die oranischen Erblande des i ös nige von Preussen Majestät zur Entschädigung überwiesen sind, und dabei eine Ausgleichung der LerritorialVerhältnisse mit des Herrn Herzog 8 und Herrn Fürsten zu Nassau Durchlauchten, ausdrüdlich vors behalten worden ist; so haben Se. Majestät der König von Preussen Ihren Staatskanzler, Fürsten von Hars denberg, Ritter des großen schwarzen und rothen Adlers, des St. Johanniter- und des eisernen Kreuzes Ordens, so wie des russisch kaiserlichen St. Andreass, St. Alerander Newsky s und St. Annens erster Classe, Großtreuz des ungarischen St. Stephans., der Ehrens Legion, des spanischen St. Carlos, des hohen sardinis schen Annunciade Drdens, des schwedischen Seraphinens, des dänischen Elephantens, des baierischen St. Huberts, des Würtembergischen goldnen Adlers, und mehs rerer anderer Orden Ritter, Ihren ersten CongreßBes vollmächtigten; und Ihre Durchlauchten der Herr Hers 30g und Fürst zu Nassau Ihren dirigenden Staats, Minister und CongrefBevollmächtigten, Herrn Ernst Franz ludwig Marschall von Bieberstein, Großfreuz des badenschen Ordeng der Treue, bevollmächtigt, die Ausgleichung abzuschliessen; welche, nach gegenseis *) Eine französische amtliche Ueberlegung dieser

Convention, findet man in der wiener amtlichen Ausgabe des Acte final, desgl. in den pariser und londoner Uusgaben dieses Acte ; auch in der pariser von Schöll. Sie ist auch abgedruđt unten, BD. VII, S. 456.

« PreviousContinue »