Page images
PDF
EPUB

TYPOGRAPHIE FIRMIS-DIDOT ET cie.

MESNIL (EURE).

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][graphic][subsumed][subsumed][ocr errors][merged small]

LIBRAIRIE VICTOR LECOFFRE

J. GABALDA & Cie
RUE BONAPARTE,

90

1908

General Library System University of lainconsin - Madison 728 State S; Madison, WI 53706-1494 U.S.A.

140566
APR 6 1910
СВу
·P28
F8

Mem
CBT
P28
F82
1908

YTT

APPROBATION

de S. Em. le Cardinal Thomas, Archevêque de Rouen,

Primat de Normandie.

[ocr errors]

MON CHER ABBÉ,

Vous poursuivez le cours de ces travaux qui vous ont déjà fait à vous et au diocèse que votre talent honore, une place à part dans l'apologétique contemporainė. Votre nouveau livre est l'histoire de celui

que

Bossuet appelait le divin Paul. Or, l'histoire des saints a plus de vérité et de charme, elle est plus humaine et , en même temps, plus divinement belle, quand nous les voyons se mouvoir, vivre et agir dans le milieu la Providence les a placés ; quand nous reconnaissons à l'accent de leur voix, aux battements de leur cour, qu'ils sont bien de notre race, hommes comme nous, livrés comme nous à la grâce de Dieu, se distinguant seulement des autres mortels par une plus fidèle correspondance aux dons privilégiés qu'ils ont reçus d'en haut. C'est ainsi qu'avec un rare bonheur de pensée

[ocr errors]
[ocr errors]

et de style, vous mettez en lumière la physionomie de saint Paul et que vous faites revivre ce cour tendre et fort, dont saint Chrysostome a dit qu'il était le cour même du Christ.

Vous nous montrez le docteur des Gentils sortant de Jérusalem pour aller à la conquête des nations païennes , qui étaient la part spéciale de son apostolat. Vous le suivez à Chypre, à Iconium , à Lystres, à Corinthe, à Éphèse , et vous composez un vivant tableau de ses missions en Orient, d'après l'esquisse qu'il en a tracée lui-même : « Nous portons, dit-il, le divin trésor dans un vase d'argile, afin qu'il paraisse que notre puissance vient de Dieu et non pas de nous ? ». Nous mettons notre ministère hors de blâme et de critique ?, mais nous le remplissons « dans les tribulations, les nécessités, les détresses, sous les coups, dans les prisons, au travers des séditions, dans les travaux, les veilles, les jeûnes.... parmi l'honneur et l'ignominie, la mauvaise et la bonne réputation; nous passons pour séducteurs, bien que sincères ; pour inconnus, quoique bien connus; pour mourants, et voici que nous vivons ; pour châtiés, mais non jusqu'à en mourir; pour tristes , bien que toujours joyeux ; pour pauvres et enrichissant plusieurs; pour n'ayant rien et possédant tout ). Et il en sera ainsi jusqu'au

1 II Cor., IV, 7. 2 Id., VI, 3, 5. 3 Id., VI, 4, 10.

« PreviousContinue »