Page images
PDF
EPUB

Milton, plus sublime encore, a contre lui la bizarrerie, la tristeffe , en un mot le malheur de son sujet; l'Arioste s'est trop égayé dans le fien , & s'est trop souvent écarté, à dessein , de la dignité de l'Epopée ; la France enfin, ni les autres parties de l'Europe , n'ont rien encore à qui l'on puisse véritablement donner le noin de Poëme épique; celui du Taffe est donc immédiatenent placé après ceux d'Homère & de Virgile, & par conséquent le premier de tous les Poëmes modernes. Cette place est assez belle

satisfaire une ambition raisonnable ; & quelque importance que l'on donne aux nombreux ts défau de la Jérusalem, cette place ne lui sera ôtée que lorsqu'un autre Poëme paroîtra , écrit dans une Langue aussi poétique, conçu avec autant de force, conduit avec autant d'ordre & de fac geffe ; dont le style ait en général autant de chaleur, de poésie & de grace ; dont les caractères soient aussi bien tracés, agissent avec autant de vigueur, & fe fassent ainfi mutuellement valoir; où le merveilleux & l'historique soient ausfi habilement fondus & mélangés ; où l'imagination du Poëte agiffe auffi puiffamment sur l'imagination du Lecteur; un Poëme enfin, qui, avec tous ces avantages, ait celui de naître dans une Nation & dans un siècle étrangers au faux éclat du bel esprit, & revenus, ne fut-ce que par laffitude & par ennui , aux fimples & durables beautés de la Nature ; d'être en même temps l'Ouvrage du goût & celui du génie; de fortir du cerveau d'un Poëte qui n'ait point trop goûté dans son jeune âge la douceur des alimens de l'esprit, qui n'ait point pris l'affaia fonnement pour la nourriture; & d'être ainsi purgé de ce clinquant qu'on voit avec tant de

pour

[ocr errors]

regret dans le Poëme du Tafse , ternir & alterer l'or le plus précieux & le plus rare.

(Cet Article eft de M. Ginguen.. ) N. B. La plupart des défauts reprochés ici au Talle, disparoissent dans les Traductions, à moins qu'elles ne soient en quelque sorte littérales. Dès trois que nous avons en françois, celle qui suit le plus fidèlement le texte, & qui facilite le plus la connoissance de ses beautés & de ses défauts, est celle qui parut, il y a quels ques années, avec l'italien à côté, & qui fe vend à Paris, hôtel de Thou, rue de Poitevins.

Dans le No. prochain, nous donnerons les Articles des Spectacles.

ANNONCES

ET NOTICES.

[ocr errors]

Le sieur Laporte, Imprimeur, rue des Noyers, vient de mettre en vente les nouveaux volumes suivans des Di&tionnaires Encyclopédiques séparés, le tome jer. & le tome lň do Dizionnaire Encyclopédique de l'Histoire Naturelle; par MM. Daubenton, Maaduit , Olivier, Bruyères, &c.

N. B. Les tomes II & III Tont à la réimpression. H faut dans une entreprise aussi immense, que le Public fe prête à retirer les volumes à mesure qu'ils paroiffent: quoiqu'on ne puiffc les publics dans leur ordre, d'un, deux, trois, &c. parce que différens Imprimeurs en étant occupés, les uns ont

fait plutôt quc

les autres. Le tome II du Dictionnaire Encyclopédique des Finances , par M. de Sargy, ancien premier Commis des Finances.

Il paroîtra de neuveaux volumes, au nombre de trois ou quatre, à la fin de chaque mois.

On les délivre en feuilles , brochés ou reliés. Le Prospectus de la souscription de tous les Dictionnaires séparés de l'Encyclopédic par ordre de matières, qui est actuellement ouverte , ne se dil tribue graris que chez le Sicur Laporte. ·

Plan général d'Hofpices Royaux , ayant pour objer de former dans la ville & fauxbourgs de Paris des établissemens pour fix mille pauvres malades, & d'augmenter les revenus de l'HôtelDieu & des Hapitaux du Royaume ; suivi de différens moyens pour ne point furcharger les Hospices, en pratiquant ce qui est indiqué pour occuper les Enfans - trouvés des deux sexes, & les mendians qui sont à la charge des revenus des pauvres & du Gouvernement , & pour soulager un plus grand nombre d'indigens ; avec un plan gravé, en projet, du grand Ho. pital de Saint-Anne; par le sieur Poyet, Architecte de la ville de Paris, & le plan de Pa. ris , où l'on indique la place des nouveaux Hospices proposés pour suppléer à THôtelDieu , & aux quatre grands Hôpitaux projetés; par M. Tellès d'Acosta, Grand-Maitre Honoraire des Eaux & Forêts de Champagne, ancien Intendant de feu Madame la Dauphine mère du Roi, Seigneur de l'Etang, paroille de Marne. Brochure in.4o. de 143 pag. A Paris, rue des Francs · Bourgeois, au Marais. maison d'un Papetier , vis-à-vis le No. 12.

Ce titre fait connoître l'idée & le plan de cet ouvrage intéressant par fon mbjet & par les circonstances.

On trouyera' chez le même Auteur une inftruction très-étendue sur la plantation & l'exploitation de tous les bois, & des expériences Tur la force des différentes espèces d'arbres, en i vol. in-12, & deux supplémens, avec dix planches gravées pour le sciage des bois, &c.

Traité des Jardins, ou le nouveau de la Quintinie, contenant la description & la culture, 1° des arbres fruitiers ; 2°. des plantes po, tagères ; 3°. des arbres, arbrisseaux , fleurs & plantes d'ornement; 4° des arbres, arbriffeaux, plantes d'orangerie & de serre chaude. Par M. L. B***, quatrième partie, Orangerie & Serre chaude; aouvelle édition. A Paris, chez Belin, Libraire, rue Saint-Jacques ; à Caen, Manoury, l'aîné, Libraire, rue Saint-Pierre ; à Avrarches, chez le Court, Imprimeur-Libraire. Prix, broché, in-8°. 7 liv. 4 s.

Cer Ouvrage a justement réussi, & la partie typographique en est soignée.

4

[merged small][ocr errors]

VERSO

ERS.

49] Cortres. Epiere.

so Variérés. Charade, Enig. & Logog. sz] Annonces & Notices. Adreffe.

94

541

À P PROB A TI O N. J'at lu par ordre de Mgr. le Garde des Sceaux, le MERCURE DE FRANCE , pour le Samedi

2 Mai 1789. Je n'y ai rien trouvé qui puisse en eurpêcher l'imprellion. A Paris, le 8 Mai 1788.

SÉL IS.

SUPPLEMENT,

CONTENANT LES PROSPECTUS ET AVIS

DE LA LIBRAIRIE.

TRENT E- UNIÈME Livraison de i ľENCYCLOPÉDIE, par ordre de matières.

Vingt-sept Ayril 1789. Cette Livraison est composée du tome IV de l'Histoire Naturelle, contenant les Insectes, par MM. Manduyt & Olivier, Docteurs en Médecine (1). Du Tone II , deuxième partie de la Morale, faisant la fuite du Di&ionnaire de Logique & de Métaphysique(2); & du Tome VIII, première partie de la Jarisprudence 13

Le prix de ces deux volumes de Discours eft de 12 liv, en feuilles, ou de 6 liv. chacun pour les Souscripteurs, & de 13 liv. 10 f. br.

Le port de chaque Livraison et au compte des Souscripteurs.

Ce Dictionnaire, sur les Infeites , eft un Owyrage entièrement neuf, & qui n'existe dans aucune Langue. Nous en pourrions dire aurant

(1) Imprimé chez M. Laporte.
(2) Imprimé chez le même.
63) Imprimé chez M. Scoupe.
Suppl. No. 17. 9 Mai 1789

« PreviousContinue »