Page images
PDF

- | , - - - o - / { • - | - | - /

[ocr errors][graphic]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]
[ocr errors]

Les doubles prix ajoutés aux articles annoncés dans ce journal, * separes par un tiret -, designent le prix pour Paris, et celui des ouvrages rendus franc de port par la poste, jusqu'aux frontières de la republique. Ces prix doivent necessairement augmenter daus l'etranger, | vu les frais ulterieurs, en raison de la distance des lieux.

HISToI R E NATURELLE.

Nouveau Dictionnaire d'histoire naturelle, septième livraison , trois vol.in-8., faisant les tomes XIX, XX et XXI de l ou· vrage , lettres Quot à Teh De,terville. 19 fr. 5o c. — 25 fr.

L'impression et les gravures de cette livraison sont aussi bien soignées que eelles des six précédentes. Parmi le grand nombre d'articles dont elle est composée, et qui tous sont également instructifs et intéressans, on distinguera surtout; I) l'article Quadrupèdes vivipares, dont l'auteur , après avoir comparé les quadrupèdes des vivipares avec les autres classes des animaux, porte un examen lumineux sur les sens etles facultés des vivipares, sur les variétés de leur nourriture, les symptômes de leurs amours, les phénomènes de leur génération, la durée de leur vie, âges divers des espèces, leur insfinet, leurs mœurs et leur caractère, leur habitation dans les différentes contrées de la terre , l'influence du climat

[merged small][ocr errors]
[ocr errors]

sur leur organisation, la domesticité à laquelle l'homme a condamné plusieurs espèces, les usages auxquels il a su les appliquer, enfin les familles naturelles que forment les vivipares, et leurs analogies avec celles des oiseaux ; 2) l'article Racine, où elle est considérée sous nn double rapport comme partie organique de la plante , et comme nourriture de l'homme ; 3) l'article Régne de la nature, où se trouve un savant développement de la distinction imaginée par Limnée , pour caractériser ces trois règnes, et qu'il a si heureusement renfermé dans ces trois propositions: les minéraux croissent; les végétaux croissent et vivent ; les animaux croissent . vivent et sentent; 4)l'article Respiration, dans lequel ce principe de vie pour les animaux , † n'est peut-être pas étranger aux végétaux, est développé dans ses principaux phénomènes, et reçoit de

andes lumières de l'anatomie comparée ; 5) l'article, Ris, où les avantages qu'offre ce grain, par la facilité de sa conservation et de son transport, et les ressources alimentaires qu'il procure sont sagement balancées avec les inconvéniens de sa culture ; 6) les ar

A.

[ocr errors]
[ocr errors]

ticles Rosier et Rossignol, qui pré- Sensibilité, où la physiologie, la mésentent d'intéressans détails sur la plus tapbysique la morale figurent succesbelle fleur de nos parterres, sur le siveinent et ne laissent presqu'aucune chantre le plus harmonieur de nos prise à l'esprit de systême dans une bois ; 7) l'article Sang, où cette liqueur matière si susceptible d’abarrations sysnourricière de toutes les parties du tématiques ; 15) l'article Sommeil et corps animé, est considérée sous les rap- Engourdissement des animaux pendant poris physiologiques et chymiques ; 8) Phiver, où les phénomènes de cette l'article Sarrasin (bled), où sont dé- aparente et instantanée suspension des veloppées avec concision les variétés mouvemens vitaux sont expliqués avec la culture, la récolte de ce grain le une grande sagacité; 16) l'article Spath, moins savoureux de tous, mais l'un où à la suite d'une notice rapide, mais des plus précieux, puisqu'il sert d'ali- très-sarisfaisante des nombreuses forment aux peuple; les moins favorisés mes que prend le Spath calcaire, on s'at. par la nature, du côté du climat et tache surtout à décrire la nature et l'emdu sol; 8) l'article animaux sauvages, ploi du spath-fluor, dont l'Angleterre qui renferme des vues très-philosophi. a su tirer un si grand parti pour la ques sur la dégénération de ces ani- formation de vases et d'autres ornemaux, lorsqu'ils passent à l'état de mens, pour lesquels la France pourrait domesticité , lorsque l'homme parvient la rivaliser, en mettant à profit les à les soumettre à son empire; 9) les ar- spath-fiuor des Vosges , de l'Amériticles Schiste et Schorl, où l'origine de que et du Forez; 17) les articles Staces minéraux et leurs différentes espèces lactites et Stalagmites où ces jeux sont exposées avec une rare préci- brillans de la nature sont décrits d'une sion; 10) l'article Scorpion, dont l'auteur inanière si attachante ; 18) enfin l'arrend un véritable service à l'humanité, ticle Tabac où se trouvent l'histoire en établissant sur des faits conslans, de cette plante, aujourd'hui d'un si qu'en plusieurs pays, et particulière grand usage, sa culture dans divers ment en France la piqûre de cet in- pays, sa fabrication, ses propriétés. secte, n'est

pas à beaucoup près si dangereuse que le préjugé l'avait fait Ménagerie du Muséum , huitième croire ; 11) l'article Secrétaire

livraison. ( Voyez pour l'al'on fait connaître , d'après Levaillant, cet oiseau d'Afrique extraordi

dresse et le prix, le numéro de naire, dont la force est telle,

vendémiaire , page 3yo. ) enlève à une grande hauteur le serpent, le laisse retomber, répète cette opéra

Cette livraison contient quatre plan. tion jusqu'à ce que le reptile soit mort ches, apec leurs explications; 1) Folis et en délivre ainsi le pays ; 12) l'article Tigris, le Tigre; 2.) Červus Axis, l'Axis, Sel, où après avoir donné la nomen

ou la biche du Gange; 3) Simia Apella, clature des divers sels obtenus par les le Sajou, (du genre des Singes; 4) procédés chymiques, on fait l'énuméa Simia Rhesus, le Rhésus du même ratiou des sels tels que les donne la genre. nature, soit dans divers lacs salés , soit dans une infinité de mines ; 13Elémens de zoographie ou Hisles articles Semence et Semis, dans le toire des animaux considérés repremier desquels se trouve une savante lativement au degré d'étendue apatomie des plantes, qui conduit à la des régions que cheque espèce connaissance des parties constituanies des diverses semences , et dans le se

occupe sur la surface du globe. cond , desquels on indique les procédés

Ouvrage destiné à l'instruction les plus sûrs pour faire avec succès les de la jeunesse, par L. F. Jaufdifférens semis; 14) les articles Sens et fret, 2 vol. in-i8. Demoraine.

[ocr errors]
[ocr errors]

qu'il

|

Rix... 3 fr et 4 fr. franc de port.

L'auteur de ces élémens ne les présente que comme un abrégé , ou plutôt comme un aperçu d'un grand ouvrage, qu'il a commencé de publier sur la Zoographie des diverses régions. ll a cru qu'il était utile de mettre à la portée des jeunes gens une étude qui associe d'une manière si intime la connaissance de la géographie à celle de l'histoire naturelle. De la manière , dit-il , dont on enseigne communément celle - ci , elle devient presque toujours une science de mots , qui fatigue la mémoire sans intéresser l'es

| prit et sans lui laisser des notions fixes.

L'auteur déclare, au surplus, qu'il est fort éloigné de blâmer l'ordre systématique dans la classification des animaux, ainsi que celui des plantes, parce qu'un systême, quelqu'imparfait qu'il soit, épargne un tems précieux , et écarte de la science le désordre et la confusion ; mais il observe seulement qu'une nomenclature minutieuse , une synonymic trop savante peuvent intéresser les naturalistes, mais ne peuvent que rebuter les enfans et les simples dlIlateurS. Le plus sûr moyen, ajoute-t-il, pour faire goûter à la jeunesse l'histoire naturelle, c'est de la rapprocher de la géographie et de les embellir l'une par l'autre. Les cartes géographiques de chaque région présentant aux yeux les noms et les figures des animaux qui les habitent , perdent leur aspect aride et deviennent un tableau vivant, qui frappe sans cesse l'œil du jeune homme. Les degrés de latitude et de longitu le ont alors pour lui une véritable valeur. Il aime à voir jusqu'à quel degré s'étend le domicile de tel ou tel animal, à quel degré commence le domicile de tel autre. Il retient aisémcnt les noms des divers animaux, par l'habitude qu'il a de les voir dispersés çà et la sur la surface du globe, et ceux des diverses régions, par le souvenir des animaux dont elles sont peuplées. Pour l'exécution de ce plan, qui pa

N

raît très-accommodé à la faible intelligence de la jeunesse, l'auteur a divisé les animaux comme l'a fait Zimmermann , selon le plus ou moins d'étendue de leur domicile. Il s'occupe d'abord de l'homme et de la faculté qu'il a , au plus haut degré , de supporter tous les climats. Il décrit ensuite les quadrupèd•s, universellement répandus ; ceux qui occupent une grande portion , tant de l'ancien que du nouveau continent, ceux qui occupent seulement de vastcs parties du monde ancien ; enfin ceux qui ne sont attachés qu'à des portions resserrées, tant de l'ancien que du nouveau monde. Le stile de l'ouvrage a toute la clarté qui convient à des élémens, et l'auteur a su se resserrer sans rien omettre de ce qui peut satisfaire la curiosité de la jeunesse, et contribuer à son instruction , dans une des parties les plus intéressantes de l'histoire naturelle,

[ocr errors][merged small]

s du ciel ou de l'atmosphère , et

de quelques remarques sur la lettre de M. Biot, membre de l'institut national , insérée dans le n°. 182 de la bibliothèque britannique, par G. A. Deluc, broch. in 8. Genève.— Manget. — Paris. — V°. Nyon. I sr. — 1 fr. 25 c. L'objet de cette lettre est , 1°. de relever les méprises que M. Deluc a cru apercevoir, dans l'ouvrage de M. Isarn, intitulé : Lithologie atmosphérique, et dont il trouve d'abord le titre trop resserré, puisque, suivant les relations , des masses de fer étant tombées de l'atmosphère , il aurait fallu intitulee l'ouvrage : Litholagie et Métallurgie | atmosphérique ; 2°. de défendre, contre MM. Isarn et Biot, les observations qu'il avait consignées dans une

[graphic]
[graphic]
[graphic][graphic][graphic][graphic]

lettre insérée au n°.

114 de la Bi-

le prix le numéro de vendé-
bliothèque Britanique; 3o. de combattre

miaire, pag. 391.)

le système adopté par M. Langlès , dans

les noles doni ce dernier a enrichi le

Cette livraison comprend six plan-

voyage d'Horneman ; sur la retraite de shes avec leurs explications ; 1) Cle-

la mer , depuis Syouah jusqu'aux bords rodendrum viscosum', famille des gat-

de la mer actuelle.

tiliers suivant Jussieu. Didynamie

Cette lutte entre trois hommes, éga- angios parmie suivant Linnée ; . 2)
ement distingués par leurs pounaissan- Selado leccida , famille des gattilliers

ces, ne peut que tourner au profit de suivant Jussieu. Gimnos perinie sui-

la science.

vant Linnée ; 3) Ionidium , famille

des violettes ; Pentadrie monogynie

Promenades au jardin des plan- suivant Linnée ; 4) Pongamia, fa-
tes, à la Ménagerie, et dans mille des légumineuses suivant Jus-

sieu. Diadelphie de Candrie suivant
les galeries du Muséum d'his-
toire naturelle , contenant des minées suivant Jussieu. Decarairie moa

Linnée ; 5) Dionæa , plantes indéter-
notions claires et à la portée des negynie suivant Linnée ; 6) Euphorbia
gens du monde sur les végé- melli fera , famille des euphorbes sui-
taux, les animaux et les mi- vant Jussieu. Dodecandrie triginis sui-
néraux les plus curieux et les vant Lipnée.
plus utiles de cet établissement. Les Liacées , par P. J. Redouté,
Ouvrage principalement des-

IXe. livraison. ( Voyez pour

tiné aux personnes qui le vi.. l'adresse et le prix, le numéro

sitent, par J. B. Pejoulx. 2 vol.

de vendémiaire, pag. 391.)

gr. in-18. A la librairie écono-

mique. 3 fr. – 4 fr.

Cette livraison comprend six plan-

ches leurs explications ; )

Le premier volume de cet ouvrage Kempferia longa , famille des balisiers
traite des jardins, serres et parcs , mé- suivant Jussieu. Monandrie monogynie
nageries, salle du règne végétal , ga- suivant Linnée ; 2) Allium striatum
leries des minéraux, salle des fossiles; famille des asphodèles suivant Jussieu.
et le second , des diverses espèces d'a- Exandrie m'onogynis suivant Linnée ;3)
nimaux; des notices surles distributions Fritillaria latifolia , famille des lys sui-
gratuites des plantes ; la collection d'a- vant Jussieu. Erandrie monogynie sui-
nalomie , la bibliothèque, les cours vant Linnée ; 4) Lachemalia pendula
publics, etc.

famille des asphodèles suivant Jussieu.
Outre le mérite descriptif qu'offre Erandrie monogynie suivant Linnée ;
l'ouvrage , il a celui de populariser en 5) Mont bratia , famille des iridées sui-
quelque sorte la science; il réunit d'ail- vans Jussieu. Triandrie monogynie sui-
leurs à l'instruction l'agrément d'un vant Lionée ; 6) Mont braria Segu-
stile qui a de la rapidité et de la cor- rigera.
rection.

Extrait de la Flore d'Abbe-
BOTANIQU E.

ville et du département de la

Somme ; par J. A. G Boucher,

Jardin de la Malmaison, avec associé de l'institut national et

figures coloriées

membre de plusieurs sociétés

Ventenat , cinquième livrai savantes. I vol. in-12. Fusch. I

son. ( Voyez pour l'adresse et fr. 50 C. - , fr. 8o C.

« PreviousContinue »