Page images
PDF
EPUB
[graphic][merged small][merged small]

SUR LA VIE PRIVÉE; POLITIQUE ET LITTÉRAIRE

DE

M. A. THIERS

- HISTOIRE DE QUINZE ANS : 1830 - 1846 -

PAR

M. ALEXANDRE LAYA (1806. Paris-

Avocat à la Cour royale, ancien Chef au cabinet du Ministre de l'Intérieur.
Ormur

TOME PREMIER

PARIS
CHEZ LES ÉDITEURS, 61, RUE DE PROVENCE

7

CHEZ FURNE
35, RUE SAINT-ANDRÉ-DES-ARTS

CHEZ PAULIN

60, RUE RICHELIEU

280.5 L43

15

[ocr errors]

NOTE DES ÉDITEURS.

Les cuvres de M. Thiers, l'HISTOIRE DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE, l’HISTOIRE DU ConsulAT ET DE L'EMPIRE, sont dans les mains de tous les hommes qui aiment à retrouver les souvenirs de la patrie dans l'historien, et les principes d'une saine littérature dans l'écrivain : il nous saire, indispensable pour les lecteurs de ces æuvres considérables, de leur offrir un ouvrage sur l'auteur lui-même.

C'est là le but que s'est proposé le jeune publiciste à la plume de qui nous devons ces ÉTUDES HISTORIQUES.

paru nécesPersonne ne pouvait remplir cette tâche dans des conditions plus favorables.

M. A. Laya a été placé fort jeune au centre des événements politiques : deux mois après la Révolution de Juillet 1830, il était attaché au cabinet de M. le comte de Montalivet, ministre de l'intérieur.

Depuis cette époque, la vie de M. Laya a été consacrée aux études administratives.

Successivement attaché à la division des communes, fondateur du Journal des conseillers municipaux, de la Revue parlementaire et administrative, chef de bureau au ministère de l'intérieur, sous le cabinet du 15 avril 1837, M. Laya s'est mêlé jusqu'en 1840 au mouvement général des affaires, tantôt en cherchant avec une grande activité à éclairer les fonctionnaires municipaux de France sur leurs droits et sur leurs devoirs, tantôt en servant avec dévouement et intelligence la cause de l'ordre et de la liberté, au cabinet du ministre.

Enfin, M. Laya, avocat à la cour royale de Paris, a voulu compléter l'éducation administrative et politique, qui est le but de sa vie, en cherchant dans les lois de la Grande-Bretagne des enseignements, précieux par leur analogie avec les nôtres, et il a publié récemment un ouvrage intitulé Droit

1825.2 r. anglais, résumé de la législation anglaise, qui a mérité les éloges des membres les plus considérables de la magistra ture, du barreau et du parlement.

[ocr errors]
« PreviousContinue »