Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Elle sait que de justes droits
Ont consacré le diadême ;
Qu'il faut un sceptre pour les rois,
Des autels pour le roi suprême.

Sans proscrire la vérité,
Elle est fidelle à la prudence ;
Et sa plus douce liberté
N'est qu'une sage indépendance.

Elle n'embrâse point nos cours
Du feu des discordes civiles;
Et laisse au monde ses erreurs
Quand ses erreurs lui sont utiles.

F. DE VERNEUIL.

IMITATIONS DE MARTIAL

[ocr errors]

LIV. XII, EP. XL.
Tu veux sortir, je sors : tu ris, on me voit rire :
Tu chantes , j'applaudis aux charmes de ta voix :
Fais-tu de mauvais vers ? tout haut je les admire :
Veux-tu dormir ? je dors : veux-ta boire ? je bois.
La musique te plaît ? je t'apporte ma lyre :
Nous jouons , et je perds : tu ments, et je te crois...
Montré-je pour tes goûts assez de complaisance ?
Cependant de ta part nul présent d'importance
N'est venu me payer de tant de soins flatteurs.

Après toi , me dis-ta , je serai légataire
De ta maison de ville et de ta belle terre;
Que voudrai-je de plus? - Je ne veux rien , mais meurs.

AUG. DE LABODÜSSE.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small]

L'AMOUR ET L'OCCASION.

CHANSON.

*UNE déesse très-légère
Qu'on appelle l'Occasion,
Naquit dans un bois solitaire
En même tems que Cupidon.
Errant au gré de l'inconstance,
Elle songeait toujours à fuir,
Et dans les jeux de leur enfance
L'Amour cherchait à la saisir.

Se dérobant à sa poursuite ,
Elle s'échappait chaque jour ;
Vénus la voyant fuir si vite
Donna des ailes à l'Amour;
Et l'on voit que pour apanage
De sa mère il reçut ce don,
Non

[ocr errors]

pas pour devenir volage Mais

pour saisir l'Occasion.

Dans un bois propice au mystère,
Au front il sut la prendre un jour.
L’Occasion entre en colère
Et crève les

yeux

à l'Amour. Ayant ainsi perdu la vue, L'Amour, à sa confusion, Prenant une route inconnue Manqua souvent l'Occasion.

need

s

Le tems'appaisa leur querelle ;
Et de nouveau l'aveugle dieu ,
Cherchant à se rapprocher d'elle,
Sut la rencontrer en tout lieu.
C'est à quoi l'on devait s'attendre
Plus d'obstacle à leur union :
Du moment qu'ils surent s'entendre
L'Amour trouva l'Occasion."

M. DA*** ( d'Ais die

ÉNIGME.

FILLE d'un petit roi, dans mes vastes Etats,
J'entretiens à grands frais au moins vingt patentats ;
La beauté , dit-on, passe et s'enfuit avec l'age,
Sur la mienne le tems n'exerce aucun ravage.
J'ai plus de trois mille ans, cependants, tous les jours,
La nature pour moi contrariant son cours,
Embellit mes attraits. J'ai trois sąurs dans le monde ,
Qui me cèdent le pas sur la terre et sur l'onde
Quoique de belle taille et plus grandes que moi,
Je les force toujours à plier sous ma loi;
Pourtant il en est une , elle est notre cadette,
Qui de s'en affranchir a le projet en tête ,
Mais rien ne peut changer la marche des destins :
Elle a beau recueillir des transfuges mutins,
Un seul de mes enfans , celui

que

rien n'égale , Şaura, quand je voudrai , soumettre ma rivale.

V. B. (d'Agenda

[ocr errors]
[ocr errors]

3

LOGOGRIPHE.

[ocr errors]

SANS feu ni lieu , manquant de tout

pour

être heureux,
J'ai mérité le nom de très-célèbre gueux;
Pour moi les dignités ne furent que chimère,
A tout le genre humain du haut de ma misère
J'insultais à loisir ; le plus grand des mortels,
Le même à qui la Grèce érigeait des autels
Essuya mes refus'; à ce trait de ma vie,

;
Tu m'as déjà connu , lecteur , je le parie ;
Ainsi sans t'épuiser en efforts superflus',
En moi tu trouveras d'un Etat qui n'est plus
Le mentor et le chef; cette flaminę divine
Qui brillent dans les vers de Corneille et Racine,
Du Raphaël moderne anime le pinceau ,
De Phidias jadis illustra le ciseau ,
Et qui dans les combats , en ce siècle de gloiro,
A l'homme de la France assure la victoire ;

[ocr errors]

Ce que fille galante accepte volontiers;
Les tas qui du Simplon obstruaient les sentiers;
Un vigneron fameux , et la peine gênante
Inconnue à Solon, que la constituante
Plaça dans certain code; un personnage enfin
Qui fit dans Syracuse une bien triste fin.

Par le même.

9

CHARADE.

Mox premier, cher lecteur , illustre personnage,
De mon dernier parfois te prohibe l'usage;
Mon tout est un tartuffe , un mauvais garnement,
Qu'éloigne de chez lui tout citoyen prudent.

Par le même,

Mots de PENIGME, du LOGOGRIPHE et de la CHARADE

insérés dans le dernier Numéro. Le mot de l'Enigme est l'£ muet. Celui du Logogriphe est Canon, où l'on trouve : dnon, non et on, Celui de la Charade est Police.

1

« PreviousContinue »