Leçons de mécanique pratique ..., Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Expériences de M Lesbros sur un orifice de 060 de largeur et de diverses hauteurs pratiqué dans une paroi de 005 dépaisseur et débouchant à lair libre
18
Conséquences des résultats précédents
19
Influence de la disposition des parois sur la dépense des orifices
20
Conséquence du tableau précédent
21
Cas où la contraction est supprimée sur les côtés verticaux de lorifice
22
Observations sur les résultats contenus dans ce tableau
23
Conséquence pratique
24
Orifices verticaux ordinaires
25
Conséquences des résultats contenus dans le tableau précédent
26
Cas où lorifice est prolongé intérieurement par un tuyau
27
Vannes des écluses
28
Vannes décluses accolées
29
Vannes inclinées
30
Conséquences de ces observations
31
Influence dun coursier horizontal qui prolonge lorifice à lextérieur du réservoir
32
Observation sur la disposition des orifices
33
Orifices garnis dajutages pour les roues à augets prenant leau au dessous du sommet
34
Orifices aecompagnés de buses pyramidales
35
Orifices accompagnés dun coursier à parois verticales qui se rap prochent
36
Orifices accompagnés dun ajutage cylindrique
37
Vérification de ces considérations par lexpérience
38
Application générale de ce qui précède
39
Observation sur lavantage quil y a à diminuer la contraction à lentrée des tuyaux
40
Cas où la section du tuyau sélargit au delà de lorifice
41
Ajutages cylindriques dune certaine longueur
42
Hauteur délévation des jets deau
43
Ajutages coniques convergents
44
Application aux pompes à incendie
45
Effet dune embouchure qui annule ou atténue la contraction à len trée de lajutage
46
Ecoulement de leau par les déversoirs
47
Expériences de M le colonel du génie Lesbros
48
Déversoirs versant à lair libre
49
Observations sur les résultats consignés dans le tableau précédent
50
Remarque relative aux orifices étudiés par M Lesbros
51
Influence de la distance des côtés verticaux de lorifice dun déversoir aux parois du réservoir
52
Conséquences des résultats consignés dans le tableau précédent
53
Expériences sur la dépense dun déversoir de 0m 60 de largeur ouvert dans une paroi de 005 dépaisseur
54
Expériences de M Castel
55
Cas où la largeur du déversoir est égale à celle du canal
56
Expériences de M Boileau
57
Formule théorique proposée par M Boileau pour les déversoirs
58
Mesure des charges deau sur les déversoirs
59
Mesure des épaisseurs de la veine fluide
60
m
61
Comparaison des résultats des expériences avec ceux de la formule de M Boileau
62
01
63
Application de la formule de M Boileau aux nappes noyées en dessous
64
Conclusion relative à la discussion de la formule proposée
65
lento pour le jaugeage des cours deau
68
Barrage incliné vers lamont à 3 de hauteur sur 1 de base ávec seuil arrondi suivant un demicylindre circulaire
69
Vannes alimentaires des roues hydrauliques
70
se o 71 Conséquences des résultats consignés dans ce tableau 72 Cas où lon ne peut mesurer la charge H du niveau général audes sus du seuil du déve...
72
Influence de la présence dun coursier qui prolonge le seuil dun déversoir
73
Conséquences de ces expériences
74
Observation relative aux barrages des rivières
75
Barrages obliques
76
Barrages en chevrons
77
Déversoirs incomplets ou en partie noyés
78
Déversoirs établis sur les berges latérales des cours deau
79
Déversoirs de prise deau pour des irrigations
80
Observation sur la décroissance dépaisseur de la charge sur le dé versoir code i
81
Importance de la question
82
Mode de jaugeage des anciens fontainiers Pouce deau
83
Mode de jaugeage à employer pour les petits cours deau Des moyens employés pour mesurer la vitesse de leau
84
Moulinets
85
TABLE DES VITESSES CORRESPONDANTES A DIFFÉRENTES HAUTIONS
86
Expériences sur le cylindre jaugeur
89
Emploi du cylindre jaugeur quand les niveaux damont et daval va rient pendant lécoulement
90
Conséquences des expériences précédentes
91
Observation relative aux vitesses correspondantes aux expériences
92
Vitesses
98
Pertes de travail moteur sur le cours du Rhin
101
Opinion de M Darcy
102
Opinion de M Navier
103
Exposition des formules proposées par Prony
104
Travaux de M Darcy
105
Dispositions générales
106
11
107
précédentes
108
Expériences sur un cylindre jaugeur de 70 de diamètre
109
Tare par les flotteurs
110
Conclusion de ces expériences
111
Hauteurs
112
Formule du moulinet de Wolteman
113
Flotteurs
114
Expériences de M Baumgarten sur le canal de Marseille
115
Expériences de 1856
117
Représentation graphique des résultats précédents
118
Influence de la forme du profil transversal des canaux
119
Des canaux et des rigoles à petite section
120
Expériences pratiques sur les rigoles du canal de Bourgogne
121
Rigole de décharge du réservoir de Grosbois
122
Formules pratiques dinterpolation
123
Rapport entre la vitesse moyenne et la vitesse maximum
124
Comparaison des résultats de la formule précédente avec les résultats fournis par la formule de Prony et par lexpérience
125
Recherches sur la résistance que lair exerce sur la surface dun courant
126
Variation de la vitesse des filets fluides dans une même verticale 128 Vitesse de fond
128
Nouvelles formules du mouvement uniforme de leau dans les canaux
129
Application des formules à un canal à section en trapèze
130
Vitesse de leau à lextrémité des coursiers qui accompagnent les orifices
132
Perte de vitesse après lorifice
133
Observation
134
Vitesse à lextrémité du coursier
135
Coursier dune grande longueur
136
Cas où lon peut absorder la partie supérieure du canal
137
Vitesse darrivée de leau sur les roues hydrauliques
138
Cas où la visesse U est horizontale
139
Des cabinets deau
140
Etablissement des canaux dusine
141
Cas où la section transversale du canal est donnée
142
Aire du profil transversal du canal
143
Proportions des canaux
144
Périmètre mouillé
145
Vannes de prise deau et de garde 190 191 191 192 192
146
Dépense deau faite par un orifice ouvert dans un réservoir dont le niveau varie pendant lécoulement
147
Orifice avec charge sur le sommet
148
Orifices en déversoirs
149
Orifices noyés
150
Orifice qui verse dabord à lair libre et qui est ensuite noyé
151
Ecoulement dun liquide contenu dans un vase ou réservoir à section horizontale constante qui se vide en versant à lair libre 199
152
Règlement du partage des eaux entre plusieurs usines 154 Premier
153
Emploi de ces courbes pour connaitre le produit total de la rivière
154
Conditions particulières à quelques usines de Rethel 204 211 212 214
155
Observations relatives aux canaux et aux rigoles dirrigation
156
Influence retardatrice des herbes des broussailles et des arbres sur lécoulement des eaux
157
Du mouvement de leau dans les tuyaux de conduite
158
Représentation graphique employée par Prony
159
Usage de cette table
160
Détermination du volume deau fourni par une conduite
161
Résultats des recherches dEytelwein
162
Expériences de feu M Darcy
163
Organisation générale des expériences de M Darcy
164
Conséquences générales de ces expériences
165
Influence des pressions sur la résistance
166
21
167
Influence de létat des surfaces
168
Influence du diamètre des conduites sur lintensité de la résistance
169
Modification de la formule du mouvement de leau dans un tuyau
171
Formules correspondantes aux tuyaux en fonte de différents diamètres 244
178
Déterminer à quelle hauteur leau pourra sélever à lextrémité ou dans
184
Applications
190
Pression exercée par leau en un point quelconque de la conduite 260
197
33
198
Force des cours deau
202
De la vitesse perdue à lentrée de leau sur les roues hydrauliques
208
3
209
Avantages des vannes en déversoir pour ces roues
240
Proportion de la capacité des augets au volume deau qui doit y être introduit
241
Avantage des forts abaissements de vanne
242
Influence de la direction des palettes
243
Avantages que présente le prolongement des coursiers circulaires par un plan légèrement incliné
244
Expériences sur les roues à palettes noyées par les eaux daval 319
246
Volume deau reçu dans chaque auget
247
Applications des formules pratiques précédentes
248
Application de ces roues aux petites chutes
249
Roues à aubes planes de M Sagebien
250
Résultats dexpériences
251
Expériences sur la roue à aubes planes dIvréLévêque établie par M Sagebien
252
Conséquences des résultats consignés dans le tableau précédent 327
255
Dispositions générales des roues à aubes courbes
256
Premier tracé de M Poncelet
257
Théorie des roues à aubes courbes
258
Tracé des aubes
259
Nouveau tracé des roues à aubes courbes
260
Ressaut sous la roue
261
Tracé du fond du coursier
262
Modification du tracé précédent
263
Observation sur les résultats de ce tracé
264
Résultats dexpériences sur les roues à aubes courbes
265
Expériences de M Poncelet
266
m
267
Autres expériences
268
Influence des levées de vanne
269
Influence de la proportion de la largeur des couronnes à la chi tale
270
Rapport de leffet utile total au travail absolu du moteur
271
Influence de la vitesse de la roue sur leffet utile
272
Effort maximum quune roue à aubes courbes peut transmettre 336
273
Largeur des couronnes
274
Jaugeage des dépenses deau
280
Expériences sur la roue noyée 358
287
Résultats des expériences de Smeaton
293
Roue de Guebwiller
299
Effet de la force centrifuge
305
24
310
Inconvénients des roues qui marchent trop vite
311
47
343
Rapport de la charge qui arrête la roue à celle qui correspond
347
De lemploi de la noria ou chaîne à augets comme moteur
391
Roues pendantes des bateaux
392
Expériences de labbé Bossut
394
Discussion de ces résultats
396
Expérience de M Christian
397
Observations de M Poncelet
398
Roues à axe vertical
400
Roues à cuve
402
51
403
Cas où le jeu de la roue dans la cuve est considérable
404
Des nouvelles roues à axe vertical appelées turbines
406
Des roues à augets ou à aubes courbes à axe horizontal dans les quelles leau est introduite par la circonférence intérieure
411
Roue ou turbine tangentielle
413
Observations faites sur une turbine à enveloppe continue établie à 328 Dispositions adoptées à Zurich pour la construction de ces turbines
420
Expériences sur la turbine tangentielle de lusine dEttlingen 330 Conséquences de ces expériences
422
Des turbines de M Fourneyron 423 331 Des turbines de M Fourneyron 332 Conditions générales des effets mécaniques 333 Résultats dexpériences o...
426
Expériences sur la turbine de Moussay 427 334 Expériences sur la turbine de Moussay 835 Jaugeage de la dépense deau pour les deux dernières séries
428
Observations des données des expériences
429
Discussion et représentation graphique des résultats contenus dans ce tableau
432
Observation sur lavantage que présente cette roue de pouvoir mar cher à des vitesses trèsdifférentes
433
Résumé des conséquences tirées de ces expériences
434
Expériences sur la turbine de Müllbach
435
Conséquences de ces expériences
440
cuo maximum deffet
441
Influence de la vitesse de rotation de la turbine sur la dépense deau
442
Observations sur le jaugeage de la dépense deau faite par la turbine
443
Conclusion générale
446
Observation sur la hauteur et les dimensions principales de ces tur bines
447
Théorie des effets mécaniques de la turbine de M Fourneyron
448
Application de la théorie précédente
457
Description
466
Turbines doubles
469
Expériences sur la turbine Fontaine
470
Expériences exécutées au Bouchet sur une turbine Fontaine
471
Examen des résultats directs de ces expériences
472
Charge ou effort maximum que la roue peut transmettre au moment de la mise en marche
473
Emploi dun régulateur de vannes
474
Observation relative au cas où la roue doit marcher trèslentement
475
60
476
38
479
Représentation graphique des résultats
487
Influence de la vitesse de la roue sur la dépense deau
488
les deux couronnes fonctionnant ensemble
489
Conclusions générales des expériences sur la turbine double de Chå tellerault
490
Expériences sur la turbine double de lusine de lEstabournie à Tulle
491
Conséquences de ces expériences
492
Conclusion générale des expériences
493
Modifications proposées aux turbines dites dEuler
494
Turbine de MM Laurent et Decker
495
Turbine à vannage flexible de M Fontaine une
496
Théorie de la turbine de M Fontaine Baron
497
36
509
Turbine Jonval construite et perfectionnée par MM A Koechlin et C
513
Nos Pages 382 Expériences faites par la Société industrielle de Mulhouse
515
Observations sur le mode de jaugeage
516
Expériences exécutées à la poudrerie du Bouchet
517
Observations sur le frein
518
Comparaison des résultats de la théorie et de ceux de lexpérience 593
535
Conclusions générales
537
Turbine sans directrices de M Girard
538
Observations sur lévasement des aubes courbes
540
Tracé des aubes
541
Expériences faites au Conservatoire
543
Modèles divers de turbines de MM Callon et Girard
545
Principe de ces roues
546
Turbine à réaction de M Duvoir 401 Observations comparatives sur les turbines et les roues de côté 402 Roue à hélice de M Clapeyron
551
Canal darrivée ou réservoir
554
Observation relative au droit décluser les eaux
557
Déversoir et vanne de décharge
558
Règlement des eaux
559
Précautions à prendre contre les dégradations produites par lécoule ment des eaux
560
Construction des déversoirs
561
De la forme et de lépaisseur quil convient de donner aux barrages en déversoirs
562
Observation relative à la pression daval
566
Déversoirs de retenue ou batardeaux
569
Exemple
570
Des vannes motrices
572
Pente du coursier
573
Jeu de la roue dans son coursier
574
Utilité des chambres de roues
575
Dispositions générales
576
Rayon de la roue
577
Vitesse darrivée de leau sur la roue
578
Vitesse de la circonférence extérieure de la roue
579
1 Etablir une roue de côté dune force donnée
580
Observation sur la largeur de ces roues
581
Capacité des augets
582
Cas où la chute est trèsfaible
583
Nombre des aubes de la roue
586
Largeur de la roue 50
587
Tracé du fond du coursier
589
Coursiers construits en bois
590
Latitude pour augmenter ces dimensions
591
Cas où la roue sera exposée à de grandes crues
592
Roues et vannages partagés en compartiments
593
Roues à augets qui reçoivent leau à leur sommet
594
Levée de la vanne anne
596
Boileau 65 65 60 69
627
177
630
229
631
340
633
344
634
dessous
638
230
vo u kat U Sulavos

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 572 - Ce n'est pas ici le lieu d'entrer dans des détails sur la construction et la disposition des régulateurs en usage.
Page 153 - Om,73à a^O en 1" s'accordent toutes, à peu près, pour montrer que la figure du profll transversal ne paraît pas exercer une influence assez grande, pour qu'il y ait lieu d'en tenir compte dans les applications. Mais les sections circulaires, par suite...
Page 445 - R' et R", les rayons des circonférences extérieure et intérieure, dont le dernier est aussi, à très-peu près, celui du réservoir; e', la hauteur du débouché naturel et invariable offert au liquide affluent par les canaux de circulation des aubes, hauteur qui peut néanmoins se réduire à une fraction déterminée de la distance entre les couronnes extérieures de la roue, quand il existe un ou plusieurs diaphragmes intermédiaires; a...
Page 361 - Qu'avec cette disposition, une exécution soignée et un moment d'inertie suffisant, la roue à aubes courbes a acquis la propriété, qu'elle ne possédait pas auparavant, de pouvoir marcher à des vitesses notablement supérieures ou inférieures à celle qui correspond au maximum d'effet, sans que l'effet utile s'éloigne considérablement de ce maximum ; 3...
Page 534 - ... de celle qui correspond au maximum d'effet, sans que le rapport de l'effet utile au travail absolu du moteur diminue notablement; 5°...
Page 296 - Expériences sur les roues hydrauliques à axe vertical et sur l'écoulement de l'eau dans les coursiers et dans les buses de forme, pyramidale, par G.
Page 127 - L'appareil de Pitot consistait en une longue tringle en bois de section triangulaire, dans l'une. des faces de laquelle étaient logés deux tubes en verre : l'un de ces tubes était horizontalement recourbé à son extrémité inférieure ; l'autre, au contraire, descendait verticalement jusqu'au niveau de la partie recourbée du premier. L'opinion de Pitot était que son appareil, exposé au courant de l'eau, donnerait, par la différence de niveau existant entre les...
Page 160 - L'on comprend par ce peu de mots la difficulté du problème d'hydraulique expérimentale que se proposait d'étudier M. Bazin et la nécessité où il s'est trouvé de choisir parmi les séries d'expériences dont il disposait, celles qui étaient le moins exposées aux anomalies résultant des deux causes principales, que nous venons d'indiquer, ainsi que de quelques autres moins importantes. L'examen général des résultats d'observation lui ayant, dès l'abord, montré que le rapport ^ diminuait...
Page 116 - Bazin ont déduites de leurs longues et belles recherches expérimentales sur le mouvement de l'eau dans les tuyaux de conduite et dans les canaux, sont donc à la fois rationnelles et pratiques, conformes à l'ensemble des phénomènes et aux résultats particuliers des expériences.
Page 444 - ... l'ouverture qui convient aux orifices d'écoulement; qu'enfin l'excellence des résultats obtenus par M. Fourneyron est due autant à son intelligence de la véritable constitution de la machine qu'à une longue expérience dirigée par les indications de la théorie. Nommons spécialement, pour le réservoir cylindrique de la turbine, e la hauteur effective des orifices d'écoulement; a la plus courte distance entre les directrices consécutives du liquide...

Bibliographic information