Page images
PDF
EPUB

qui lui sont nécessaires. Aucun marchand de la localité n'a pu se rendre adjudicataire. Pour les hêtres, la mise à prix était de 30 fr. le m. C. rendu dans une gare quelconque du réseau. Pour les traverses dites blanches les prix étaient les suivants : Ire catégorie, 2 m. 6o de longueur 13/26, 3 fr. 65 avec tolérance de 20 p. 100 de traverses n'ayant que 13/24.25, payées 3 fr. 40. Les rabais ont varié de 0,05 à o fr. 20 par traverse, 15 à 20 mille seront débitées dans la localité.

Aucun marché n'a encore été conclu en bois de chauffage nouveau. Les prix restent nominatifs à 10 et 11 fr. le stère suivant qualité.

CLAMECY. - Les quelques affaires qui se sont faites sur la charpente ont eu lieu aux prix ordinaires de 6 à 7 fr. le décistère, mais on ne prend à la scierie que des pièces de choix comme grosseur et qualité. Il s'est fait un fort approvisionnement de belles pièces, tant à la scierie qu'en gare de chemin de fer et plusieurs bateaux sont passés en canal à destination d’Auxerre et de Joigny. On a vu rarement autant d'étais de mines qu'en ce moment sur les ports, qui en sont encombrés, et sur le parterre des gares de chemin de fer, depuis Nevers jusqu'à Auxerre. L'augmentation du prix des traverses de chemins de fer a amené la confection de ces produits sur le parterre des coupes et fait employer une partie de la moyenne charpente, surtout à proximité des gares. On connaît

peu

d'affaires sur les bois à brûler et, d'ailleurs, il en reste peu à vendre, et le commerce a atteint 98 à 100 fr. le décastère. Les bois blancs se placent toujours avantageusement. Les vieilles menuises pour les produits chimiques commencent à s'enlever, et la charbonnette maintient toujours son prix à 7 fr. et 7 fr. 50 la corde de 2st 33.

L'envoi par bateaux des charbons de bois à la capitale continue et débarrasse les ports et magasins. On continue l'enlèvement des margottins, mais la fabrication se ralentit de plus en plus et les prix sont toujours les mêmes, de 3 fr. à 3 fr. 5o le cent. Du reste, on ne fait plus guère de bourrées; les branchages des bois écorcés restent épars sur le parterre des coupes et sont perdus pour

le commerce. On s'occupe toujours des marchés d'écorces; rien ne se fixe encore, et on espère toujours le prix de 140 fr. les cent bottes. Il n'y aura guère de définitif qu'à la foire de février. En résumé, il reste peu de charpente à placer et très peu de bois de feu à vendre.

Les dernières adjudications de bois sur pied ont confirmé la hausse prévue, de 10 à 12 0/0 sur les coupes de l'an dernier. La nature des produits façonnés paraît se modifier : les étais de mines et les traverses de chemins de fer sont en grande faveur. ARBOIS ET SALINS.

Pas de changements.

Les affaires sont encore assez actives eu égard à la saison avancée. Les prix sont fermes. Les bois de feu sont en faveur, et le bois sec fait totalement défaut.

PONTARLIER. Les cours restent stationnaires et la situation bonne. Les exploitations des dernières adjudications générales sont poussées partout avec activité.

L'Administration forestière mettra prochainement en vente à Pontarlier, à une date non encore fixée, des coupes extraordinaires assises dans les forêts communales de La Chaux-de-Gilley et de Levier. L'affiche comprendra 17 lots de futaie résineuse (sapin et épicéa), dont 6 dans la forêt de La Chaux et 11 dans celle de Levier, cubant ensemble environ 6.000 mètres cubes grume.

RAON-L'ÉTAPE. – Bien que la saison soit déjà très avancée, les expéditions sont cependant toujours actives et les cours sont en hausse sur quelques échantillons. Les nouvelles exploitations sont aussi partout poussées avec activité.

SAINT-DIÉ. La situation reste sensiblement la même que le mois précédent. Les ordres sont assez rares à ce moment de l'année, où l'exploitation seule bat son plein, favorisée par la température. On signale une certaine hausse sur quelques articles, notamment en ce qui concerne les échantillons 12/9, 2° et 3e choix, dont plusieurs wagons auraient été demandés à 133 fr. et 118 fr. le cent sur rails départ. En général, il faut attendre janvier et février pour bien voir les cours s'affirmer.

BORDEAUX Bois de construction. La situation reste calme. Notre marché commence à se ressentir de la morte saison et un mouvement de reprise paraît difficile pour le moment, Malgré la pénurie des affaires, les détenteurs maintiennent les hauts prix sur toutes les caté-. gories de bois. Dans les ports du Nord on charge les derniers navires, et tout sera bientôt fini pour cette saison. Pour la première campagne quelques pourparlers ont été engagés sans résultats, Acheteurs et vendeurs serablent disposés à attendre pour des motifs opposés.

Merrains. Notre marché de douelles continue à faire preuve de beaucoup d'activité. Les vendeurs ont de la peine à satisfaire les demandes qui leur viennent de tous les points du vignoble. La plus grande partie des douelles qui arrivent sont livrées à la consommation sans passer par

les magasins, ce qui fait que nos enclos restent encore avec un stock des plus réduits. Avec un tel courant de ventes il faudra longtemps avant de reconstituer notre stock normal qui n'était jamais moindre de 8 à 10 millions de pièces au minimum. Les avis d'Autriche di

1

sent que la marchandise y est tenue à des prix très élevés malgré la défectuosité des compositions, qui ont de 50 à 60 p. 100 de bois courts. Le fret a baissé sensiblement. Il se raisonne actuellement de 14 à 15 fr. par 1000 kilos, de Fiume pour Bordeaux.

Produits résineux. — Le mauvais temps paralyse les affaires, et la consommation pour l'essence de térébenthine est très peu importante en ce moment. Les apports ont également diminué d'importance, 64.000 kilos seulement ont été présentés sur notre dernier marché tenu le 28 novembre et le cours a été fixé à 78 francs, même cours qu'au précé dent marché. Pour l'expédition on paie 86 et 87 francs les 100 kilos, logés. Les colophanes s'épuisent et on trouve difficilement à acheter. Les détenteurs ne veulent céder qu'à des prix très élevés. Les brais sont ahondants et restent en stock.

MAGASINS GÉNÉRAUX DE PARIS.

PORT BT GARB D'AUBERVILLIERS

MOUVEMENT DU MOIS D'OCTOBRE 1900.

GRISARD

DATES

ISCIAGES HÊTRB, SIAGES PEUPLIER SAPIN SCIAGES CHẾ NB
FRIE, ORRR, eto.

Ma-
driers,

bas-
Pla Batro Char Bour- Cham- Quar tingu Pla- Soiages Cbar-
teaux, vous. pente. gogne. pagne. Volote.

tenor.

divers. pente. planchos.

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

Bzistant fin oct.

4831 t.

21230 .

578..

25.

2000 k./ 90 691 022 14 455 941 k

TABLE ALPHABÉTIQUE DES MATIÈRES

CONTENUES DANS LE TRENTE-NEUVIÈME VOLUME

DE LA REVUE DES EAUX ET FORÊTS

ARBRES exotiques dans la forêt d'Ebers-

walde, par Maurice L. de Vilmorin,

p. 33;

cultivés (Pays d'origine de

nos), p. 534.
ARRÊTONS LES FRAIS. Les pins en Bour-

gogne, par Alph. Mathey, p. 529.
ASSAINISSEMENTS,

Desjobert,

par E.

p. 564.

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE de la Société fo-

restière, F. C. B., pp. 314, 377.
ASSOCIATION FORESTIÈRE (L') américaine,

par Roger Ducamp, p. 300.
ASTACICULTURE (Une expérience d'), p.

753.
AVALANCHES (Les), par J. Coaz. traduit

par A. Mathey, p. 193; (La cor-
rection des) en France, par P. Mou-1
gin, p. 265; (Les travaux de dé-
fense contre les) dans la vallée de
Barèges, par Campagne, not. bibl. )
par Ch. Broilliard, p. 396.
Avant la sécheresse, p. 222.
AUNE VERT (L') et les forêts de protec-

tion, par Alph. Mathey, p. 353.

B

p. 87;

p. 89.

ACADÉMIE (Officiers d'): M. Calas, p. 154.

ACCIDENTS du travail (Les), p. 89;

par P. Le Marois, p. 236; -, Justice

de paix de Noyon, 9 mars 1900, p.

296; et exploitation forestière,

Trib. St-Dié, 1or juin 1900, p. 432.

ACCROISSEMENT des arbres de réserve

après l'exploitation du taillis, par

E. Henry; not. bibl., p. 17.

Adieux à un conservateur, p. 537.

ADJUDICATAIRE responsable, Nancy,

28 mars 1900, p. 496.

APFIRMATION (Cantons de l'). Trib. cor.

Tarbes, 5 nov. 1898, p. 299.
APFOUAGE (L') à la Société nationale

d'agriculture, p. 121.

AGENDA (L') du forestier pour 1900,

pour_1901, p. 732.

AGRICULTEURS de France (Réunion des),

AGRICULTURE (L') au Canada, p. 93.

ALEVINS (La température et les), p. 364. :

ALGÉRIE (Histoire sommaire de l'admi-

nistration des Eaux et Forêts en),

par Grimal, p. 257.

ALIMENTATION (L') des poissons de

viviers, p. 213.

AMÉLIORATIONS PASTORALES dans l'Ariège

et la Haute-Garonne, par Campar-

don, not. bibl. par Ch. Broilliard,

(Mémoire sur les) en

Franche-Comté, par Emile Cardot,

p. 539;

en Franche-Comté (Le

deuxième plateau du Jura), par E.

Cardot, p. 673.

AMÉNAGEMENT (L') et la propagation du

gibier, par L. Boppe, p. 332.

ANGUILLE (L') sur la sellette, p. 314.

ANGUILLES (Purification de l'eau par

les), p. 55.

ANNAM ET Tonkin (La question fores-

tière en) par R. D., p. 172.

ANTISEPSIE (De l') en pisciculture, p.

295,

APPEL aux souvenirs de 1870, p. 216.

AQUICULTURE (Congrés d') et de pèche,

pp. 54, 737.

ARBRES (Les vieux) de Normandie, par

Henri de Kerville, not. bibl., p. 26 ;

BANQUET forestier en 1900, p. 158.

BARÈGES (Les travaux de défense con.

tre les avalanches dans la vallée de),

par Campagne, not. bibl. par Ch.

Broilliard, p. 596.

BÉARN (Le régime forestier de 1669 en)

par P. Buffault, p. 513.

BELGIQUE (Bonnes mesures en), p. 543.

BELLÊME (La forêt dej, par E. Charle-

magne, p. 225.

BERCÉ (Le prix des chènes de Bercé),

BIBLIOGRAPHIE, pp. 26, 217, 307, 408, 500,

592.

Bois (Classement des) sur pied, par

Ch. Broilliard, p. 140 ;

(Les) du

canton de Genève, par William Borel-
not. bibl., p. 309; d'ouvre (Insuf,
fisance de la production des) dans
le monde, par A. Mélard, pp. 402,

rouge de la côte (Le), p. 604,
p. 631, par R. Hickel.
BOUCHONS (Les vieux), par R. D., p.696;

(Encore les vieux), p. 732.

p. 730.

417;

[blocks in formation]

tainebleau, p. 411; (Conclusions et væux du), p. 463; - (Compterendu du), par MM. Daubrée et Char.

lemagne, p. 609. CONSERVATION des pieux, p. 31. CoxsoLIDATION des berges par dériva.

tion d'un torrent, par Mougin, not.

bibl. par Ch. Broilliard, p. 594. Corbeau (Les permutations juridiques

du), trib. Romorantin, 19 septembre

1899, p. 235. CORRECTION des ruines de Pellafol (La),

par C. Bernard, not. bibl. par Ch.

Broilliard, p. 595. COUPES RASES (Des), dans les hautes

régions, par Fankhauser, p. 525. Crevette (La) d'eau douce, par A. S., CuộULIFÈRES (Les) et les mycorhizes, CUBAGE MENTAL des sapins, par H. Algan, p. 17;

(Du), par Reynard, - des chènes, par H. Algan, CULTURE. (La) des eaux fluviales en

France, par Lucien Mersey, pp. 449,

489. Cupulifères (Les) et les mycorhizes, par

H. de Wilde, p. 734.

p. 86.

p. 734.

p. 84; p. 278.

Décès de M. Rothschild, p. 481.
Décret du 3 août 1900, créant le grade

de commandeur du Mérite agricole, p. 499; – du 1er septembre 1899, relatif à la protection des forêts autour de Brazzaville, p. 559; - du 20 juillet 1900, sur le régime forestier du

Sénégal, p. 618. DÉFENSE contre la grêle (La), pp. 214.

629; -- (La) des forêts contre les incendies, par Delassasseigne, not.

bibl. par Ch. Broilliard, p. 598. DE PLUS EN PLUS BEAU ; rendements de

l'épicéa, p. 349. DESTRUCTION du héron, p. 247. DÉVELOPPEMENT du saumon, p. 366. DICTIONNAIRE général des forêts, sup

plément, not. bib., p. 600. DROIT DE PATURE ; compétence divisée,

Dijon, 19 juin 1899, p. 43: Conseil de préfecture de la Haute-Saône,

13 mai 1900, p. 615. DROIT DE PASSAGE, périmètre de restau

ration, trib. Grenoble,30 janvier 1896,

p. 560.

E

en

Eaux fluviales' (La culture des) France, par Lucien Mersey, pp. 449,

p. 286.

Caféier de Libéria (Le), par Boutilly,

not. bibl., p. 310. Cantons de l'affirmation. Trib, Tarbes,

5 nov. 1898, p. 299.
CATACHRÈSE FORESTIÈRE (Une), par Ch.

Broilliard, p. 577.
Cataplasmes ligneux, p. 350.
CERF (L'exploitabilité du), par A. S.,

), CHAMPIGNONS des bois (Empoisonne

ments par les), par P. Martin, not.

bibl., p. 601. CHARBON DE TERRE (Le) et le bois,

p. 628. Chasse (Clôtures locales de la), p. 29;

-(Clôture de la), p. 53:- (Comment · on peut repeupler une), p. 150; - et Pêche en France, par L. Boppe, not. bibl. par Blandin, p. 307; ¡Ouverture de la), p. 506 ; (Convention de!, Action civile, Rouen, 26 mai

1900, p. 691. Chêne de juin (Noles complémentaires

sur le), par Gilardoni, not. bibl.

par Ch. Broilliard, p. 500. CHÊNES (Le prix des chènes de), p. 730.

(Grande vente de),p.667; (Les)
chablis de Bercé, p. 753.
Cuceurs (La forêt de), par E. Desjobert,
CLASSEMENT des bois sur pied, par Ch.

Broilliard, p. 140.
COMMANDEUR du Mérite agricole (Décret

du 3 août 1900 créant le grade de).
COMMANDEURS du Mérite agricole,
COMMERCE des bois (V. Bulletin du).
CODE FORESTIER (Le) de Madagascar,
COMMission de procédure, p. 347.
CONCLUSIONS et væux du Congrès inter-

national de sylviculture, p. 463. CONCOURS RÉGIONAUX, p. 53;

sur l'utilisation des bois de feu, p. 378. CONCURRENCE au pavage en bois, p. 246. CÔNES et graines du pin sylvestre fran

çais, par A. Versepuy, p. 121. CONFÉRENCE forestière (Une) à Entre

vaux, p. 155. CONFÉRENCES forestiéres à Compiègne, CONGRÈS d'aquiculture et de pêche,pp.

54, 737; divers, p. 122. CONGRÈs international de sylviculture,

pp. 29, 154, 184, 287, 342, 373; par un congressiste, 383; à Fon

p. 261,

P. 499,

p. 601.

p. 170.

p. 314.

489. EBOULEMENTS, glissements et barrages,

par M. Kuss, not. bibl. par Ch.
Broilliard, p. 393; – (Les) du Mont-

Dore, par Gaudey, p. 722.
Echange de terrains entre l'Etat et la

« PreviousContinue »