Page images
PDF
EPUB

des affaires en France, ont eu grand soin de cacher aux Français l'existence et le séjour de la Famille royale. Personne n'a porté plus loin que Bonaparte cette inquiétude de la tyrannie telle était la frayeur que lui inspirait le moindre souvenir d'un prince légitime et d'une famille dont il ne pouvait lui-même méconnaître les droits au trône qu'il avait envahi , que tout ce qui les rappelait à notre mémoire lui paraissait un crime envers sa personne, un attentat à sa puissance : il aurait voulu faire disparaître jusqu'au nom des Bourbons, et l'effacer sur tous les monumens et sur tous les livres. Ses

agens

secondaient merveilleusement cette fureur craintive et jalouse de leur maître.

Depuis vingt-cinq ans, si l'on a prononcé hautement le nom du Roi, ce n'a été que pourrépandre sur ce prince vertueux les préventions les plus perfides, les calomnies les

[ocr errors]

plus absurdes. En entreprenant cet ouvrage; j'ai dit : Je montrerai Louis XVIII tel qu'il est. Faut-il donc tant d'art et d'artifice pour peindre la bonté, la sagesse , la clémence, la magnanimité? Tant de faits qui parlent aux yeux, et qu'il suffit de présenter avec simplicité pour n'en point altérer le charme , ne doivent-ils pas sauver l'écrivain de sa propre faiblesse? A défaut de l'éloquence du génie, ne lui suffit-il pas d'être naturel, d’être vrai , pour intéresser vivement par l'importance d'un tel

sujet ?

Toutefois, nous avouerons que l'estimable auteur des DERNIÈRES ANNÉES DU RÈGNE ET DE LA VIE DE LOUIS XVI, pourrait seul, avec la fidélité qui distingue si éminemment ses écrits et så personne, révéler digneñent au public quelques-unes des vertus sublimes de Louis XVIII,

dans sa vie privée

Plus d'un lecteur sera étonné, en suivant notre auguste Souverain depuis son enfance, de-le voir constamment pénétré des principes les plus généreux, de le voir en tout temps professer avec une profonde sagesse, avec un précieux discernement, les idées les plus saines et les plus libérales.

On a voulu persuader au peuple que Louis XVIII était demeuré insensible à la gloire des Français ; tandis qu'il n'a cessé de vanter le courage héroïque de ces guerriers qui avaient en partie combattu contre lui : même au sein de leur exil, les Bourbons applaudissaient comme hommes et comme Français à la gloire qui ajournait leurs droits. L'on verra dans tous les discours du monarque qu'il s'est plu constamment à rendre un hommage public à la bravoure des armées.

.. Ce livre n'eut-il que le mérite de renfermer toutes ces paroles du Roi, toutes

7

plus absurdes. En entreprenant cet ouvr
j'ai dit : Je montrerai Louis XVIII tel
est. Faut-il donc tant d'art et d'ai
pour peindre la bonté, la sagesse,
mence, la magnanimité? Tant de fa
parlent aux yeux, et qu'il suffit de
ter avec simplicité pour n'en point
le charme, ne doivent-ils pas sauv
vain 'de sa propre faiblesse? A
l'éloquence du génie, ne lui su
d'être naturel, d’être vrai ,

ont resser vivement par l'importar offrir sujet ?

pleine Toutefois, nous avoueron

ne seule mable auteur des DERNIÈRY

les sentiRÈGNE ET DE LA VIE DE LOU

ritable père rait seul, avec la fidélité

là la postééminemment ses écrits et

at honorable véler dignement 11 publ des

présentera aux

[graphic]
[ocr errors]

sages, ndividu

L

[ocr errors]

rât cette s aucun de iré meilleur

et que tout r heureux de in un Roi paci, capable d'écarter virs;guidé, non par mais

par un sen, en public; scrupuleux roits de la nation ; un

fils de Henri IV, qui l'a placé sur le trône, que er au bonheur de ses sujets,

des repos au lecteur, j'ai histoire en quatre parties : e, depuis la naissance du Roi moment où la couronne est pas

tête; la seconde, depuis son

[ocr errors]
« PreviousContinue »