Annales de la chirurgie française et étrangère, Volume 11

Front Cover
Louis Jacques Bégin, Charles-Jacob Marchal, Alfred Velpeau, Auguste-Théodore Vidal
J. B. Baillière, 1844 - Surgery

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 374 - Adoptant les motifs des premiers juges, a mis et met l'appellation au néant ; ordonne que ce dont est appel sortira son plein et entier effet ; condamne l'appelant en l'amende et aux dépens des causes d'appel et demandes, liquidés à la somme de 132 fr.
Page 204 - Il sert à prouver : 1° que les règles peuvent passer par l'urètre; 2° que l'urine peut être chassée par cette nouvelle vessie, et qu'elles peuvent jaillir ; 5° que ces urines n'entrent pas dans la matrice pour passer par les trompes et aller inonder le péritoine (mes expériences sur les injections intra-utérines prouvent d'ailleurs combien il est difficile de faire passer du liquide dans les trompes) ; 4°...
Page 373 - ... punies d'un emprisonnement de cinq jours à un an, et d'une amende de cinquante francs à trois mille francs, ou de l'une ou l'autre de ces peines.
Page 204 - ... pas dans la matrice pour passer par les trompes et aller inonder le péritoine (mes expériences sur les injections intra-utérines prouvent d'ailleurs combien il est difficile de faire passer du liquide dans les trompes) ; 4° la cicatrice s'est assez maintenue pour me faire penser que les dépôts calcaires ne se feraient pas facilement dans cette nouvelle vessie. Quant au reproche d'imperfection qui est adressé à ce nouvel organe , j'avoue qu'il est mérité ; il est si bien mérité , si...
Page 291 - ... à la fin de l'iléon, au cœcum, et au commencement du colon ; 5° une lésion plus rare, sur laquelle j'appelle surtout en ce moment l'attention : un grand nombre de veines situées, dans l'excavation du bassin nous frappèrent par leur état de distension : elles étaient remplies par un sang coagulé, auquel était mêlé, sous forme de gouttelettes éparses, un liquide blanchâtre, que les personnes qui assistaient à l'autopsie comparèrent à du pus ; les parois mêmes de ces veines' n'offrirent...
Page 422 - ... l'ovaire. A l'ouverture, il s'en écoula un pus de bonne nature,' qui n'avait aucune communication avec celui qui restait encore dans la tumeur formée par la trompe. A droite , il existait une disposition en quelque sorte inverse : la trompe était bien, comme à gauche, enflammée et suppurée; comme à gauche, elle s'élargissait progressivement de l'utérus vers son pavillon , et là il y avait, comme à gauche encore, une collection purulente assez considérable; mais ici c'était l'ovaire...
Page 204 - A l'instant, du sang sortit, elles urines s'échappèrent par le vagin. La cicatrice n'était pas assez forte pour soutenir l'action mal dirigée de la sonde, mais elle l'était déjà assez pour contenir les lèvres de la plaie. Cette opération a été jugée assez légèrement.
Page 203 - ... opération. Ces aiguilles sont fortes, longues de 54 millimètres, portées sur un petit manche, et terminées en fer de lance. Le chas , percé sur cette extrémité , est assez grand pour permettre d'y passer aisément une anse double de fil ciré.
Page 201 - ... de la maladie; mais là où était la solution de continuité, là la résistance est moindre, car elle est formée par un tissu qui se déchire facilement, comme celui de toutes les cicatrices récentes; la fistule se reproduit donc.
Page 275 - Toutes ces parties étaient tellement collées les unes aux autres, qu'on ne pouvait les séparer qu'en les déchirant. Les différentes cellules qui formaient la tumeur étaient pleines de pus contenu dans des membranes durcies et épaissies, mais qui avaient souffert en quelques endroits une corrosion telle, qu'en peu de temps les muscles du bas-ventre ou les intestins auraient été percés. Ces cellules ne communiquaient pas entre elles. Au milieu de la tumeur on remarquait une tumeur particulière,...

Bibliographic information