Page images
PDF
EPUB

TREATY of Commerce and Navigation between Brazil and

Lubeck, Bremen, and Hamburgh.-Signed at Rio de Janeiro, the 17th of November, 1827.

as

Em Nome da Santissima e Indivisivel Au nom de la Très Sainte et IndiviTrindade.

sible Trinité. Sua Majestade o Imperador Le Sénat de la Ville Libre et do Brazil por huma parte, e o Se- Anséatique de Lubeck, le Sénat nado da Cidade Livre e Anseatica de la Ville Libre et Anséatique de de Lubeck, o Senado da Cidade Bremen, et le Sénat de la Ville Livre e Anseatica de Bremen, e o libre et Anséatique de Hambourg, Senado da Cidade Livre e Ansea- d'une part, chacune d'elles sépatica de Hamburgo, cada hum rément, et Sa Majesté l'Empereur delles separadamente, por outra du Brésil, de l'autre part, désirant parte, dezejando consolidar consolider les rélations de Comrelações de Commercio e Navega- merce et de Navigation entre les çao entre os respectivos Estados; Etats respectifs; ont nommé, pour nomeárað para concluir huma conclure une Convention basée Convençaõ fundada nos principios sur des principes d'une juste réde huma justa reciprocidade, por ciprocité, leurs Plénipotentiaires, seus Plenipotenciarios: a saber: savoir :

Sua Majestade O Imperador Le Sénat de la Ville Libre et do Brazil: aos Illmos e Excellmos Anséatique de Lubeck, le Sénat Snres, Marquez de Queluz, do Seu de la Ville libre et Anséatique de Conselho de Estado, Senador do Bremen, et le Sénat de la Ville Imperio, Graõ Cruz da Imperial Libre et Anséatique de HamOrdem do Cruzeiro, Commenda- bourg: le sieur Jean Charles dor da de Christo, Ministro e Frédéric Gildemeister, Docteur en Secretario de Estado dos Nego- Droit, Membre du Sénat de Brecios Estrangeiros; e Conde de men, actuellement Son Envoyé Lages, do Seu Conselho de Estado, Extraordinaire près Sa Majesté Official da Imperial Ordem do l’Empereur du Brésil, et le Sieur Cruzeiro, Commendador da de Charles Sieveking, Docteur en Sao Bento d'Aviz, Condecorado Droit, Membre et Syndic du Sénat com a Cruz de Ouro do Exercito de Hambourg, actuellement Son Pacificador do Sul, Brigadeiro do Envoyé Extraordinaire près Sa Exercito Imperial e Nacional, dite Majesté : Ministro e Secretario de Estado Et Sa Majesté l'Empereur du dos Negocios da Guerra, Inspec- Brésil: Son Excellence le Martor da Imperial Academia Militar: quis de Queluz, Conseiller d'Etat,

E o Senado da Cidade Livre Sénateur de l'Empire, Grand e Anseatica de Lubeck, o Senado Croix de l'Ordre Impérial du da Cidade Livre e Anseatica de Cruzeiro, Commandeur de l'Ordre Bremen, e o Senado da Cidade Impérial du Christ, Ministre et Livre e Anseatica de Hamburgo: Secrétaire d'Etat des Affaires ao Senhor Joao Carlos Frederico Etrangères, et Son Excellence le Gildemeister, Doutor em Direito, Comte de Lages, Conseiller d'Etat, Membro do Senado de Bremen, Officier de l'Ordre Impérial du actualmente Seu Enviado Extra- Cruzeiro, Commandeur de l'Ordre ordinario junto à Sua Majestade Impérial de Saint Benoit d'Avis, o Imperador do Brazil; e ao décoré de la Croix d'Ordre de l'ArSenhor Carlos Sieveking, Doutor mée Pacificatrice du Sud, Brigaem Direito, Membro e Syndico dier de l'Armée Impériale et do Senado de Hamburgo, actual- Nationale, Ministre et Secrétaire mente Seu Enviado Extraordi- d'Etat des Affaires de la Guerre, nario junto à Sua Dita Majestade. Inspecteur de l'Académie Impé

riale Militaire. Os quaes, depois de haverem

Lesquels, après s'être commucommunicado os seus respectivos niqués réciproquement leurs Pleins Plenos Poderes, que foraõ achados Pouvoirs, trouvés en bonne et due em boa e devida forma, convieraõ forme, sont convenus des Articles nos Artigos seguintes:

suivans: ART. I. Todos os Portos e An- ART. I. Tous les Ports et coradouros dos respectivos Esta- mouillages des Etats respectifs dos, que se achaõ abertos às Em- ouverts aux Bâtimens d'une autre barcações de qualquer outra Na- Nation quelconque, le seront de çað, o seraõ da mesma maneira ás même à ceux du Brésil et des do Brazil, e das Republicas An- Républiques Anséatiques respecseaticas respectivamente.

tivement. II. Todo o Navio

que trouxer II. Tout Navire portant le Paa Bandeira de huma das Repub- villon d'une des Républiques de licas de Lubeck, Bremen e Ham- Lubeck, Bremen et Hambourg, et burgo, e que fór reconhecido per- reconnu appartenir exclusivement tencer exclusivamente a hum Ci- à un Citoyen ou à des Citoyens de dada) ou Cidadões de huma ou

l'une d'elles, et dont le Capitaine outra, e cujo Capitað fór tambem sera de même Citoyen de Pane de Cidadaõ de huma ou outra das ces Républiques, sera tenu et conditas Republicas, sera havido e sidéré pour tous les objets de cette considerado

para

todos os objectos Convention comme Navire appardesta Convença), como Navio per- tenant à Lubeck, Bremen ou Hamtencente a Lubeck, ou Bremen ou bourg. Une réciprocité exacte Hamburgo. Huma exacta reci

sera observée par rapport aux procidade se observará a respeito Navires Brésiliens. Les Passedos Navios Brazileiros. Os Pas- ports régulièrement expédiés forsaportes expedidos em forma legal meront entre les Hautes Parties estabeleceraõ entre as Altas Partes Contractantes la preuve de la Contractantes a prova da Naci.

nationalité des Bâtimens Brésiliens onalidade dos Navios Brazileiros et Anséatiques. e Anseaticos.

III. As Embarcações de Lu- III. Les Bâtimens de Lubeck, beck, de Bremen e de Hamburgo, de Bremen et de Hambourg, qui que entrarem nos Portos do Bra- entreront dans les Ports du Brésil zil, ou que d'elles sahirem, e as ou qui en sortiront, et les Navires Embarcações Brazileiras que en- Brésiliens, qui entreront dans les trarem nos Portos das ditas Repub- Ports des dites Républiques ou licas, ou que d'elles sahirem, naõ qui en sortiront, ne seront sujets sağ obrigados a satisfazerem, além à droits perçus sur les Bâtimens, dos direitos devidos pelos seus abstraction faite de leur cargaison, carregamentos, a titulo de porto, à titre de port, frêt, ancrage, phare, frete, ancoragem, farol, tonelagem, tonnage, visite, pilotage ou autre visita, ou pilotagem, ou debaixo dénomination quelconque, autres de qualquer outra denominaçað, ou plus considérables que ceux, nenhuns outros, ou maiores dire- qui sont actuellement ou pouritos do que aquelles que sağ actu- raient par la suite être imposés aux almente ou forem para o futuro Bâtimens Nationaux. impostos sobre os Navios Nacionaes.

IV. As Altas Partes Con- IV. Les Hautes Parties Contractantes obrigao-se mutuamente tractantes s'engagent mutuellea nað fazerem prohibições de en- ment à ne point faire de prohibitrada ou de sahida, que sobrecar- tions d'entrée ou de sortie, qui reguem as importações ou as ex- frapperaient les importations ou portações de hum dos Estados les exportations de l'un des Pays, com o fim de favorecer as dos tout en ménageant celles d'autres outros Paizes relativamente aos Pays par rapport aux articles du artigos do mesmo genero.

Elles se obriga) a nað grava- Elles s'engagent à ne les rem os ditos Artigos com direitos grèver d'aucuns droits ou autres alguns, ou quaesquer outras des- charges quelconques, qui ne soient pezas, que se nað façaõ extensivos étendus en même tems à toutes ao mesmo tempo a todas as im- les importations ou exportations portações ou exportações da mesma du même genre sans distinction qualidade sem distincçaõ de Paiz. de Pays.

V. Todas as mercadorias, que V. Toutes les marchandises qui pudérem ser importadas nos respec- pourront être importées dans les tivos Estados das Altas Partes Etats respectifs des Hautes Par. Contractantes, a bordo de Navios ties Contractantes à bord de BåNacionaes, ou que d'elles pudérem timens Nationaux, ou qui pourser exportadas da mesma maneira, ront en être exportées de la même poderao igualmente serem impor- manière, pourront de même y être tadas ou exportadas pelos Navios importées et en être exportées par da outra Alta Parte Contractante. les Navires de l'autre Partie ConE como a Navegaçað costeira de tractante. Porto a Porto empregada no trans- Le cabotage de Port à Port,

même genre.

que os

porte dos generos do Paiz ou Es- employé au transport des produits trangeiros já despachados para indigènes ou Etrangers déjà déconsumo hé exceptuada deste pêchés pour la consommation principio geral, e fica reservada étant néanmoins excepté de ce aos Regulamentos de cada Paiz, principe général et réservé aux rèas mesmas Altas Partes Contrac- glemens de chaque Pays, on est tantes convierað outro sim, convenu de part et d'autre, que les seus Subditos e Cidadaos gozarao Citoyens et Sujets des Hautes Partanto a este respeito; como rela- ties Contractantes jouiront à cet tivamente á faculdade de se servi- égard comme par rapport à la farem das Embarcações costeiras culté de se servir des bâtimeos côpara o transporte de suas merca- tiers pour le transport de leurs mardorias, dos mesmos Direitos, que chandises des mêmes droits, qui sað ou forem para o futuro conce- sont accordés ou qui le seront par didos aos Subditos da Naçaõ mais la suite aux Sujets de la Nation la favorecida.

plus favorisée. VI. Quaesquermercadorias, sem VI. Les Marchandises quelcondistincçao de origem, transporta- ques, sans distinction d'origine, das dos Portos do Brazil para os transportées des Ports du Brésil Portos de Lubeck, de Bremen, e aux Ports de Lubeck, de Bremen, de Hamburgo, ou destes Portos et de Hambourg, ou de ces Ports au para o Brazil em Navios Brazilei- Brésil en Navires Brésiliens ou en ros, ou em Navios pertencentes a Navires appartenant à une Nation huma Naçað favorecida nos Portos favorisée dans les Ports AnséaAnseaticos no seu commercio di- tiques dans son commerce direct, recto, e as mercadorias importadas et les marchandises importées d'un de qualquer Paiz nos Portos An- Pays quelconque dans les Ports seaticos em Navios Brazileiros, so- Anséatiques par des Navires Brémente pagarað nos ditos Portos ossiliens, ou exportées pour un Pays direitos de entrada e sahida e quelconque des Ports Anséatiques quaesquer impostos na proporçao par des Navires Brésiliens, ne payeconcedida ao commercio directo e ront dans les dits Ports les droits nacional da Naça) mais favore- d'entrée et de sortie et les impôts de cida. Da outra Parte, quaesquer toute espèce, qu'au taux accordé au mercadorias, sem distincçaõ de ori- commerce direct et National de la gem, transportadas dos Portos de Nation la plus favorisée. D'autre Lubeck, de Bremen, ou de Ham- coté les marchandises quelconques, burgo para o Brazil, ou do Brazil sans distinction d'origine, transporpara estes Portos, em Navios An- tées des Ports de Lubeck, de Bremen seaticos, ou em Navios perten- ou de Hambourg au Brésil ou centes a huma Naçað favorecida du Brésil, à ces Ports en Navires nos Portos Brazileiros no seu com- Anséatiques ou en Navires apparmercio directo, pagarao somente no tenant à une Nation favorisée dans Brazil os Direitos de entrada e les Ports Brésiliens dans son com. sahida e quaesquer impostos na pro- merce direct, ne payeront au Brésil porçaõ concedida ao commercio les droits d'entrée et de sortie et les directo e nacional da Naçaõ mais impôts de toute espèce, qu'au taux favorecida: proporçaõ que por accordé au commerce direct et outros Tratados se acha tempo- National de la Nation la plus ralmente estipulada eni 15 por cento favorisée, taux qui par d'autres em lugar de 24 para todas as mer- Traités se trouve temporairement cadorias despachadas para con- fixé à 15 pour cent. au lieu de 24 sumo.

pour toutes les marchandises dé

pêchées pour la consommation. Ainda que as cidades Anseati- Les Villes Anséatiques n'ayant cas nao tenhaõ posto restricções mis aucune réstriction au commerce algumas ao commercio indirecto do indirect du Brésil, et le GouverneBrazil, todavia naõ podendo o Go- ment Brésilien ne pouvant touteverno Brazileiro, no estado actual fois dans l'état actuel de ses rélade suas relações commerciaes, con- tions commerciales, accorder au ceder ao commercio indirecto das commerce indirect de ces Villes la ditas Cidades a mesma latitude e même latitude et une réciprocité huma exacta reciprocidade; con- parfaite, on est convenu, que le dit veio-se comtudo que o dito com- commerce indirect sera pour le mercio fique por hora restricto, e moment restreint et n'aura lieu que nað tenha lugar, sena) a respeito par rapport aux Nations, dont le d'aquellas Nações, que sağ ou vie- commerce direct est ou sera favorem a ser favorecidas nos Portos risé dans les Ports Brésiliens par Brazileiros em seu Commercio di- des Traités particuliers. Les marrecto por Tratados particulares, chandises transportées en Navires pagando as mercadorias transpor- Anséatiques des Ports des dites tadas dos Portos das ditas Nações Nations favorisées au Brésil, y favorecidas em Navios Anseaticos payeront les mêmes droits d'entrée para os Portos Brazileiros, os mes- et de sortie ou autres impôts quelmos direitos de entrada e de sahida, conques que payent les Villes Anou outros quaesquer impostos, que séatiques dans leur commerce di. paga) as Cidades Anseaticas no rect, ces marchandises restant seu commercio directo: ficando as toutefois sujettes aux autres forditas mercadorias sujeitas ás mes- malités requises lorsqu'elles sont mas formalidades por que passaõ, importées dans les Ports Brésiliens quando sað introduzidas nos portos par les Nations favorisées dans Brazileiros pelas Nações favore- leur commerce direct. cidas no seu commercio directo.

Os premios, reembolços de di- Les primes, remboursemens de reitos, e outras vantagens desta droits ou autres avantages de ce qualidade, concedidas em hum dos genre accordés dans l'un des Pays Paizes á importaçað ou á expor. à l'importation ou à l'exportation taçao em Navios de qualquer Na- dans les Navires d'une Nation çaõ Estrangeira, serað tambem Etrangère quelconque, seront de

« PreviousContinue »