L'art russe des origines à Pierre le Grand: Cent quatre planches hors texte, quatre cartes dans le texte et lexique archéologique russo-français

Front Cover
H. Laurens, 1921 - Art - 387 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 341 - Ne pensez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre : je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épee. 37. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi, n'est pas digne de moi; et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi, n'est pas digne de moi. 36. Et l'homme aura pour ennemis ceux de sa propre maison.
Page 21 - Vous ne vous ferez point d'image taillée, ni aucune figure de tout ce qui est en haut dans le ciel, et en bas sur la terre, ni de tout ce qui est dans les eaux sous la terre.
Page 257 - Quoique j'aie fouvent vu des charpentiers à l'ouvrage , je ne les ai jamais vu manier une fcie ; ils coupent les arbres avec la hache , ils taillent les planches avec la hache , ils façonnent les poutres avec la hache , ils les atfemblent avec la hache.
Page 183 - L'Éternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l'entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour. Il leva les yeux, et regarda : et voici, trois hommes étaient debout près de lui.
Page 36 - Dans tout le pays dont je viens de parler , l'hiver est si rude , et le froid si insupportable, pendant huit mois entiers, qu'en répandant de l'eau sur la terre , on n'y fait point de boue, mais seulement en y allumant du feu. La mer même se glace dans...
Page 66 - Le prêtre, qui, contrairement à la mode du pays, portait la barbe et les cheveux fort longs, avait seul le droit d'entrer dans le sanctuaire. Le jour qui précédait la fonction sacrée, il nettoyait soigneusement avec un balai le temple où seul il avait le droit d'entrer, en faisant bien attention de retenir son haleine. Chaque fois qu'il avait besoin de respirer, il courait à la porte afin que la divinité ne fût pas souillée par le contact d'un souffle humain. « Le lendemain, le peuple...
Page 66 - Une fois par an, après la récolte, une foule nombreuse se réunissait devant le temple, sacrifiait des têtes de bétail et prenait part à un grand festin religieux. Le prêtre, qui, contrairement à la mode du pays, portait la barbe et les cheveux fort longs, avait seul le droit d'entrer dans le sanctuaire. Le jour qui précédait la fonction sacrée, il nettoyait soigneusement avec un balai le temple où seul il avait le droit d'entrer, en faisant bien attention de retenir son haleine.
Page 94 - Pereïaslav et des autres villes. Ils rentreront à la ville par une seule porte, avec un agent de l'empereur, sans armes, par détachements de cinquante hommes, et feront ensuite leur [commerce, à leur gré, sans payer aucun droit. » Les empereurs Léon 'et Alexandre ayant conclu la paix avec Oleg, convinrent du tribut à payer et se lièrent par serment ; ils baisèrent la croix puis invitèrent Oleg et les siens à jurer. Ceux-ci suivant l'usage russe jurèrent sur leurs épées par...
Page 307 - Les prestres seuls enseignent la jeunesse à lire et à escrire à quoi peu de gens s'addonnent. La plus grand'part de leurs caractères sont grecs et sont presque tous leurs livres écrits à la main, fors quelque Bible et nouveau Testament qu'ils ont de Pologne, lesquels sont imprimés. Car il n'ya que dix ou douze ans qu'ils ont appris à imprimer et sont encore pour le jourd'huy les Livres escrits plus recherchés que les imprimés. Deux...
Page 41 - L'année révolue, ils prennent, parmi le reste des serviteurs du roi, ceux qui lui étaient le plus utiles. Ces serviteurs sont tous Scythes de nation, le roi n'ayant point d'esclaves achetés à prix d'argent, et se faisant servir par ceux de ses sujets à qui il l'ordonne. Ils étranglent une cinquantaine de ces serviteurs, avec un pareil nombre de ses plus beaux chevaux...

Bibliographic information