Œuvres complètes, Volume 13

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 21 - il faut encore ajouter que l'Eglise s'explique si clairement sur le changement réel du pain et du vin au corps et au sang de Jésus-Christ, que ceux qui ont nié ce changement n'y ont trouvé d'autre remède que de retrancher tout d'un coup toutes ces prières. C'est ici que je vous prie d'observer une contradiction manifeste
Page 90 - a dit : Le pain que je donnerai, c'est ma chair que je donnerai pour la vie du monde *. Quelle autre grâce recevroit-on avec le sang précieux? Et qui ne voit que l'un et l'autre, et les deux ensemble, ont une seule et
Page 78 - Sainte Marie, priez pour nous : sainte Mère de Dieu, priez pour nous : saints Anges, priez pour nous : saint Pierre, priez pour nous: et le reste? Cette manière de nommer les saints dans les litanies, ne les met-elle pas visiblement, comme l'ont enseigné tous nos docteurs, plutôt au rang de
Page 325 - glorifier ; mais que toute notre gloire est en Jésus-Christ , en qui nous méritons , en qui nous satisfaisons, faisant de dignes fruits de pénitence, qui tirent leur force de lui, sont offerts par lui à son Père, et par lui sont acceptés de son Père. » Si nous ajoutons à ces choses le pardon , dont le
Page 625 - être principalement traitée avec des théologiens de la Confession d'Augsbourg, parmi lesquels j'ai toujours mis au premier rang M. l'abbé de Lokkum, comme un homme dont le savoir, la candeur et la modération le rendoient un des plus capables que je connusse pour avancer ce beau dessein. J'ai, monsieur, de ce savant homme la
Page 536 - la preuve de cette acceptation est dans tous les livres des docteurs catholiques, parmi lesquels il ne s'en trouvera jamais un seul où, lorsqu'on objecte une décision du concile de Trente en matière de foi, quelqu'un ait répondu qu'il n'est pas reçu ; ce qu'on ne fait nulle difficulté de dire de
Page 534 - l'infaillibilité de l'Eglise, doivent entrer dans l'expédient de terminer nos disputes par forme d'éclaircissement : et ce qui prouve qu'on peut aller bien loin par là, c'est le progrès qu'on feroit en suivant les explications de M. l'abbé Molanus. SUR LE CONCILE DE TRENTE. • Pour donner une claire et dernière résolution des doutes que
Page 549 - avec ceux qui en usent ainsi, et d'exposer nos peuples et notre postérité à un mal aussi contagieux que le sont les abus dont ils ont été à peine affranchis après tant de travaux. L'union est exigée par la charité : mais ici elle est défendue par la suprême loi, qui est celle
Page 100 - en mémoire du miracle : pensées pieuses, mais que l'Eglise laisse pour telles qu'elles sont, et qui ne font ni ne peuvent faire l'objet de la foi. Je suis bien aise, mon cher Frère, que vous receviez cette lettre avant le vendredi saint ; non que je croie que vous hésitiez sur l'adoration de la croix : vous
Page 492 - Après vous avoir marqué la réception de votre lettre du 13, je commencerai par vous dire qu'on n'a pas seulement songé à imprimer, ni l'écrit de M. l'abbé Molanus, ni mes Réflexions. Tout cela n'a passé ni ne passera en d'autres mains, qu'en celles que vous avez choisies vous-même pour nous servir de canal, qui

Bibliographic information