Page images
PDF
EPUB

Lord Hawkesbury dit qu'il étoit jaloux de garantir fes expreffions de toute interprétation faulle; qu'en conséquence, il se levoit pour expliquer luimême une de ses phrases, dénaturée en passant par la bouche de Mylord Stun epe. Il déclaroit donc qu'il espéroit qu'on ne mettroit pas fin à la traite des Nègres par un Ašte violent; il défiroit qu'on l'entendit dans ce sens, qu'il espéroit que ce Commerce ne seroit aboli NI DIRECTEMENT, NI INDIRECTEMENT ; mais que, dans tous les réglemens qu'on pourroit proposer , on se gouverneroit d'après les deux grands principes qu'il avoit établis; savoir , qu'on veilleroit à la conferyation du Commerce, & qu'en ne perdant jamais de vue ce but important, on respecteroit, autant qu'il seroit possible, on favoriseroit même les intérêts de l'humanité dans la confection des réglemens. -- Les trois clauses proposées par Milord Hawkesbury ayant été unanimement admises, on palla le lendemain à la troisième ledure du Bill général

, qui eut en fa faveur 19 voix contre 11. Porté, le 4, à la Chambre des Communes, M. Steele, l'un des Secrétaires de la Tréforerie , proposa de renvoyer à 3 mois, c'eft-à-dire, de rejeter l'examen des amendemens faits au Bill primitif par la Chambre Haute. Cette Motion admise sans débats, le Chevalier W. Dolben propofa un nouveau Bilt qui fut lu trois fois, & agréé dans le même

jour, reporté ensuite, vers la fin de la Séance, à la Chambre des Pairs, où l'on en fit les deux premières le&ures. Enfin, le 7, cette Chambre , en Comité , alloit

entendre

entendre la troisième lecture, lorsque le Duc de Richmond dit qu'il se trouvoit dans le Bill encore quelques erreurs , & qu'il falloit en renvoyer le dernier examen à huitaine; ce qui fut agrée.

Le Lord Say 'et Sèle, de la famille de Twisleton , attaque de mélancolie depuis quelque temps, a mis fin à son existence la semaine dernière. Pendant que son valetde chambre, qui ne le perdoit jamais de vue , étoit descendu pour lui sécher une chemise, il s'est saisi d'une épée, oubliée dans son cabinet de toilette , & s'en est percé à trois reprises. Ce funeste évènement plonge dans la douleur la famille & les amis de ce Seigneur, rempli d'estimables qualités & de vertus domestiques. Il n'avoit jamais connu ni les haines, ni les cabales, ni les persécutions de parti. Parvenų au grade de Major-Général, & Colonel du 9e régiment d'Infanterie, Lord Say et Sèle laille quatre enfans fort jeunes , & la perte est d'autant plus déplorable, qu'il laisse une fortune médiocre, dont il faisoit le meilleur emploi. Cette maison de Twisleion est de la plus, ancienne noblesse du Royaume, & pofsède la Pairie depuis l'an 1447.

Les dernières Gazettes de New Yorck, jusqu'au 9 juin dernier, rapportent, co12me il suit, le nombre des Membres comNo. 29. 19 Juillet 1788.

f

Membres.

posant les sept Conventions qui , jusqu'au milieu de mai, avoient ratifié l'ouvrage de la Convention fédérative, & celui des Membres opposans. La Convention

Oppokens Du Massackuffece obitenoit 355 · 168 De la Pensylvanie,

69

23 Delaware,

22 00 Maryland,

74 N. Jersey

39

oo Conncáticut

168 Géorgie,

33

=

40

00

760

i! TOTAUX, Cette Table authentique prouve donc que

les deux tiers de ces fept Ftars , qui conciennent, à ce qu'on croit, 1,467,000 habitans , payant tous les Impôts, & ayant tous le droit d'élire leurs Reprefentans, se font déclarés pour la nouvelle Confti. tution fédérale. Ua huitième Ecat a joint depuis fon fuffrage à celui des fept precédens; c'est la Caroline méridionale dont la Convention a adojité, le 23 mai, la nouvelle Constitution à la pluralité de 149 voir contre 73.

M. George Selwyn, bien connu par Yes facéries, rencontra, le mois dernier. dans Saint-James Street, üne trouge

de

Ramoneurs de cheminées, oui, ornés de Guirlandes de papier doré, celébroient en gala , ce jour- là, le Bill qu'a paflé le Paslement en leur favour. Quelques-uns de -ces peti;s Ramoneurs s'approchèrent de M. George Selwyn, en dansant autour de lui, au cligneris de leurs racloirs , & en lui demandant une étrenne. Avec beaucoup d'aménité, il leur présenta une deini.couronne, ôta son chapeau, & leur fit aine Rofonde révérence, en disant: « J'ai ,» fouvent entendu parler de SA MAJESTÉ

PEOPLE ANGLOIS, mais je n'avais ► pas eu jusqu'ici l'hongaur de voir d'aufli

priesles jeunes Princes de for Sang...

N. B. Il s'est glissé dans le dernier No. article de Londres, 'p: 58, une faute effentielle å relever. En donnant la lifte des Criminiets à exécuter à Londres, en 1786 & 1787, on a eu tort d'avancer que la plupart d'entr'eox étoient de la classe egricole. C'est une méprise du Traducteur, & en vérifiant l'original anglais, nous trouvons le mot labortrer , qui ne fignifie point agriculteur, mais ouvrier , homine qui vit de fori travail manuel

FRANCE

De Versailles, le 9 Juillet. : Le Marquis de Roffel, ancien Capitaine de vaisseau, a eu l'honneur de présencer

au Roi le cinquième des tableaux exécucutés par ordre de Sa Majesté, représentant la prise de la frégate Angloise le Fox, par la frégate du Roi la Junon, commandée par le Vicomte de Beaumont, Capitaine de vaisseau, le 11 septembre 1778.

Le 6, le Marquis de Cordon, Ambalsadeur de Sardaigne, a eu une audience particulière du Roi, pendant laquelle il a remis la lettre de créance à Sa Majesté. Il a été conduit à cette audience, ainsi qu'à celle de la Reine & de la Famille Royale , par le sieur de la Garenne, Introducteur des Ambassadeurs; le fieur de Séqueville, Secrétaire ordinaire dų Roi pour la conduite des Ambassadeurs, précédoit.

Le même jour, Leurs Majestés & la Famille Royale ont signé le contrat de mariage du Vicomte de Mirabeau, Colonel du régiment de Touraine, avec la Comteffe Adélaïde de Robien, Chanoinesse de Largentière.

Le lieur Blin a eu l'honneur de présenter au Roi la 15°. Livraison des Portreits des grands Hommes., Femmes illuftres & Sujets mémorables de France, gravés & imprimés en couleur, dont Sa Ma. jesté a bien voulu agréer la dédicace (1).

(1) Cette Livraison, contenant les portraits de Mathieu II & d'Anne de Montmorency, 5. & 6. Eonnétables de cette Maison , avec la présentation faite par le premier

« PreviousContinue »