Reponse de Monseicneur L'Archeveque duc de Cambrai

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 197 - Il ne faut supposer ces épreuves extrê» mes que dans un très -petit nombre d'ames très» pures et très-mortifiées , en qui la chair est depuis » long-temps entièrement soumise à l'esprit, et qui » ont pratiqué solidement toutes les vertus évangéli
Page 6 - Votre âge et mon infirmité nous feront bientôt comparaître tous deux devant celui que le crédit ne peut apaiser, et que l'éloquence ne peut éblouir. Ce qui fait ma consolation, c'est que, pendant tant d'années où vous m'avez vu de si près tous les jours, vous n'avez jamais eu à mon égard rien d'approchant de l'idée que vous voulez aujourd'hui donner de moi aux autres. Je suis ce cher ami, cet ami de toute la vie, que vous portiez dans vos entrailles. Même après l'impression de mon...
Page 243 - Dieu veut que je veuille Dieu, en tant qu'il est mon bien , mon bonheur, et ma récompense. Je le veux formellement sous cette précision : mais je ne le veux point par ce motif précis qu'il est mon bien. L'objet et le motif sont différents; l'objet est mon intérêt, mais le motif n'est point intéressé, puisqu'il ne regarde que le bon plaisir de Dieu. Je veux cet objet formel , et dans cette...
Page 256 - Dans cet état de la sainte indifférence, on ne veut rien pour soi; mais on veut tout pour Dieu : on ne veut rien pour être parfait ni bienheureux pour son propre intérêt; mais on veut toute perfection et toute béatitude, autant qu'il plaît à Dieu de nous faire vouloir ces choses par l'impression de sa grâce '. VI.
Page 177 - L'ame aime alors Dieu pour lui et pour soi ; mais en sorte qu'elle aime principalement la gloire de Dieu, et qu'elle n'y cherche son bonheur propre, que comme un moyen qu'elle rapporte et qu'elle subordonne à la fin dernière , qui est la gloire de son createur.
Page 336 - gratuit est le seul méritoire. L'amour naturel ne « mérite rien de Dieu. Il est naturel , il vient de « l'inclination naturelle qu'on a d'être heureux , et « d'une foi informe. Aimons-nous donc nous et « notre salut , en Dieu , par rapport à Dieu , et pour ^ Dieu. » Ensuite vous parlez ainsi : « C'est autre « chose de s'élever au-dessus de cet amour naturel ; « autre chose de s'en dépouiller. Il vient, dit le saint « chartreux, non-seulement de la nature, mais ел...
Page 257 - L'a» mour le plus désintéressé doit vouloir ce que Dieu » veut pour nous, comme ce qu'il veut pour au« trui. » Vous voyez que je réserve toujours les désirs qui naissent de la charité pour nous-mêmes. « La détermination absolue à ne rien vouloir, ne » seroit plus le désintéressement, mais l'extinction » de l'amour, qui est un désir et une volonté vé...
Page 4 - L'oserais-je dire? je le puis avec confiance, et à la face du soleil, le plus simple de tous les hommes... Pendant que vous vous donnez de si belles couleurs, vous ne cessez de m'en donner d'affreuses ; vous vous sentez...
Page 89 - M. de Cam» brai ne dit mot, et laisse par son silence toute la » France chargée de ces reproches odieux. » Ce n'est donc pas assez pour vous , Monseigneur , que de vouloir me faire passer pour quiétiste. Vous avez encore besoin de me faire passer pour mauvais Français; pour un homme dénaturé, qui renonce à sa patrie et à...
Page 71 - II s'enferre de plus en plus; et « il ne veut pas lever les yeux à la main de Dieu qui « l'aveugle? » Loin de nous de telles paroles! La main paternelle de Dieu frappe pour éclairer et non pour aveugler ses enfants.

Bibliographic information