Plan du parti révolutionnaire pour la session de 1829: suivi de quelques nouvelles observations sur la loi des élections

Front Cover
Chez J.G. Dentu, imprimeur-libraire, 1829 - Election law - 120 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 52 - Ainsi la monarchie légitime et la liberté sont les conditions absolues de notre gouvernement, parce que ce sont les besoins absolus de la France. Séparez la liberté de la légitimité, vous allez à la barbarie ; séparez la légitimité de la liberté, vous ramenez ces horribles combats où elles ont succombé l'une et l'autre.
Page 76 - La puissance législative s'exerce collectivement par le roi, la Chambre des Pairs et la Chambre des Députés des départemens.
Page 73 - L'inégalité résulte des supériorités de tout genre ; la gloire , la naissance qui n'est que la perpétuité de la gloire, la propriété ou la richesse à ce degré où elle est, comme la gloire, une dignité, une force, un empire exercé sur les hommes.
Page 7 - Charte n'a en vue que le présent et l'avenir , quand elle proclame la liberté individuelle, la liberté de conscience, la liberté de la presse , le droit de propriété.
Page 82 - les lois « sont filles du temps et de l'expérience ; « elles ont besoin , comme la plupart des « vérités, d'être jetées en avant, de ger« mer à travers les préjugés, et de s'élever
Page 103 - ... de la société : les mêmes ministres qui l'avaient proposée, ceux qui depuis s'étaient résignés à la défendre, convaincus par le sentiment de leurs devoirs , par leur responsabilité, viennent aujourd'hui en demander la réformation : la...
Page 86 - De la Situation du clergé, de la magistrature et du ministère , à F ouverture de la session de 1 827 . (a) De la Nécessité d'un changement de ministère.
Page 56 - ... maintenir , le pouvoir où elles se concentrent devient le principe de la stabilité, et le gage de la durée commune. « Mais, Messieurs, après que la société a été ainsi décomposée par la Charte, après que l'inégalité retranchée au sommet du Gouvernement a rallié, attiré à elle tous les intérêts qui ne sont pas ceux de tous, ai-je besoin d'ajouter que ce qui reste, c'est l'égalité pure, c'està-dire...

Bibliographic information