Page images
PDF
EPUB

olim mons uricarum five Netelemberg teutonicè di cabatur , in feudo recipit Camerarius Episcopi per fucceffionem

perpetuis temporibus factus. 3. La Ville de Bâle , d'argent à un étui

de crofle de sable. Il seroit difficile de deviner cette figure, fi'on ne sçavoit d'ailleurs ce que c'eft. L'armorial allemand de Sibmarcher dit page 10. Basel ein Weiffer Schilde das Zeichen darin Schwarts. Un écu blanc & ce qui est dedans noir : ce qui n'est pas d'un grand secours pour ceux qui veulent apprendre à

blafonner. 4. Sidney Comte de Leicester en An

gleterre, d'or au Pheon d'azur. C'est un fer de dard de trois branches,

dont les deux côtés sont endentés. 5. Cantelle, Maison éteinte en Berry...

de... à trois doubles chaînons entrelaffés en croix, deux à deux à la bordure engrêlée.

La Maréchale de l'Hôpital Françoise Mignot, d'or au chevron d'azur à trois doubles chaînons entrelafsés en fautoir , au chef de gueules à une table de diamans en triangle, en

pointe d'argent. 6. Tiepolo à Venise

d'azur à une

нуі

[ocr errors]

corne d'argent , presque semblable à celle que porte le Doge de Venise. Anciennement cette Maison avoit pour armoiries d'azur à une tour d'or de trois donjons ; mais un de ce nom ayant eu part à quelqne conspiration contre l'Etat, on les obligea tous de changer leurs armoiries, & de prendre celles que j'ai blafonnées. D. Freschot, Religieux Bé nédictin qui a fait, Li fregi della nobilta veneta , les blafonne ainsi, d'apuro con una strifcia d'argento , rinvolta in forma di corno ducal, On me dit à Venise que c'étoit une corne de bouc, d'autres une queue de

fcorpion. Die Pfalenlappen en Alfa-se, porte trois cornes de cette même

figure. *7. V. Loe , d'argent à une cornière de

fable hériffée aux deux bouts. 8. Boischot en Brabant, d'or à trois

fers de moulin d'azur en fautoir alézés , parés, anchés & ouverts

en lozange. 9. Lieutaud à Arles , d'azur à un ane

neau d'argent, acroché en croix de quatre crampons croisés & recroisés

de même... 10. V. Vegeleben au pays de Turinge,

d'argent à la fasce de sable, au crancelin de sinople en bande sur le

tout. 11. Vaux en Bourgogne, d'azur à trois

bonnets d'albanois d'or. 12. Mayental en Franconie , d'azur à

un hameçon à prendre des loups , d'argent. Les Allemands le nomment Wolffsangel. Les Stadion & les Stein de Souabe en portent chacun trois, renversés les uns sur les autres

en pal. 13. La Ville de Chartres', de gueules

à trois piéces de monnoie de ses anciens Comtes, marquées de C gothiques & de fleurs-de-lys, au chef

cousu de France. 14. Eisenhut en Souabe , d'argent au

chapeau de fer d'azur. 15. Stahler en Souabe, de gueules au

Pentalpha d'or ; c'est un entrelas'en forme d'étoile à cinq pointes , qui fait cinq A entrelassés. Les Médecins en ont fait autrefois le symbole de la fanté fous ce nom de

Pentalpha. 16. V. Scebach au pays de Turin

ge , d'argent à trois bouteroles de

gueules. 27-Jacques Quinson, Secretaire de René

d'Anjou Roi de Sicile , d'or an pignon d'azur de trois marches, chaque montant chargé de deux oiseaux perchés & affrontés de sable. J'ai donné ses lettres d'ennoblissement dans la préface du livre de la Cheva

lerie ancienne & moderne. 18. V. Lassota en Silésie, de gueules à

un fer de dard acculé en cornière

crochue. 19. Maréchal en Bourbonnois, d'or à trois rondettes d'azur, chargées chacune d'une étoile d'argent. J'ai autrefois mal blasonné ces armoiries, les prenant pour des diadêmes de faints ; mais j'ai depuis reconnu que ce sont des émaux de l'Ordre de 1 Etoile institué par le Roi Jean, qui ordonna l'an 1351. que chaque Chevalier porteroit une étoile blan

che dans une ronde d azur. 10. Gentils en Limosin, d'azur au che

vron d'or accompagné de trois roues de fainte Catherine de même, c'està-dire , armées de rasoirs , une épée nue en pal , la pointe en haut , brochant sur le tout.

Quand il se trouve ainsi dans les armoiries des figures extraordinaires dont on ignore le nom, il ne faut pas

9

les blafonner au hazard comme l'on veut , mais s'informer des personnes intelligentes pour sçavoir ce que c'est. On peut aufli consulter les noms des personnes qui les portent; car fort souvent ces armoiries qui ont des figures inconnues , sont des armoiries équivo. ques aux noms.

D. Pourquoi vous servez-vous de ce terme brochant

R. Parce qu'en faisant les ouvrages de broderie sur les cottes d'armes, ces ouvrages se faisoient avec des broches comme on tricote les bas de foie & de laine , & cela se nommoit brocher : ainsi toutes les fois qu'une piéce eft posée sur une autre , fût-elle une fasce, un chevron, une croix ou un sautoir elle se nomme toujours après celles sur lesquelles elle est mise.

D. D où vient que les bordures & les cantons ne fe nominent qu'après les autres piéces ?

R. C'est que le plus fouvent ces bordures & ces cantons ne font que des brisures & des additions aux armoiries. Comme aux armoiries du Duc d'Anjou, qui sont d'azur à trois fleurs de lys d'or ,'à la bordure de gueules , cette bordure eft brisure,

« PreviousContinue »