Page images
PDF
EPUB

parti le 1. parti de parti d'un parti de écartelé, le : 2. coupé coupé de 2...compé 2. coupé.

deux.

d'un

de a.

I 213 12

51女 430

$0

123 4.

D. Pour compter les quartiers différens des écartelures, & pour les blafonner par ordre, faut-il suivre celui qui est marqué par des chiffres ?

R.Oui : au parti on dit fimplement, M. porte de... parti de... ou . porte parti au 1. de... qui est de.., au 2. de... qui eft de... M. porte de... coupé de... de même tiercé, ou parti de deux, ou coupé de deux, qui font trois quartiers au 1. de... au 2. de... au 3. de... voyez ci-après Lusignan.

Pour l'écartelé, li tous les quartiers sont différens, on dit au 1. de... au 2. de... au 3. de... au 4. de... Si le 1. & le 4. le 2. & le 3. font semblables, on dit au 1. & au dernier de...au 2. &

3.

de.. ainsi des autres à proportion.

D. Pour les armoiries composées de plusieurs quartiers, quelles règles observez-vous ? - R. Je distingue l'ordre de ces quartiers en premier , second, troisième & quatrième pour les simples écartelés. Pour les fix, huit, dix, douze & feize quartiers , il y a d'autres mesures à prendre.

D. Quelles mesures ?

R. Il faut d'abord considérer fi tous les quartiers sort diférens , & s'il y en a qui se rapportent & qui soient semblables. S'ils sont tous différens, on prend tous ceux qui sont en haut pour les premiers & après ceux-là on passe à ceux qui sont en bas par l'ordre naturel d'un, deux, trois , quatre, cinq, fix, &c.

Ó, Donnez-m'en un exemple.

R. En l'écu de Lorraine qui est de huit quartiers , le premier est de Hongrie, le second d'Anjou ancien qui est Naples , le troisième de Jérusalem , le quatrième d'Aragon :

ce sont les quatre quartiers les plus hauts.

Le cinquième d'Anjou moderne, le sixième de Gueldres, le feptième de Juliers , le huitième de Bar ; & sur le tout de Lorraine. { D. Quand les quartiers se rapportent, que faites-vous

? R. Quand le 1. & le 4. font semblables & le 2. & le 3. les

& 4.

mêmes, nous disons au 'i, de.. au 2. & 3. de...

D. Que nommez-vous sur le tout ?

R. Le quartier ou l'écusson qui est au milieu des écartelures , & quand cet écu du milieu est encore écartelé avec un sur le tout, ce dernier fe nomme sur le tout du tout.

D. Quel ordre observe-t-on pour la disposition de ces quartiers ?

Ř. Il y a divers usages : quelquesuns placent les premiers les plus nobles & les plus illustres , comme dans les armoiries de Lorraine , les quatre Royaumes sont en haut sur quatre Duchés qui font en bas ; car Hongrie, Naples , Jérusalem & Aragon font Royaumes:Anjou, Gueldres, Juliers & Bar sont Duchés.

D. Pourquoi Lorraine qui n'est que Duché, est-il sur le tout ?

R. Parce que ce sont les armoiries propres de la Maison, qui doivent ordinairement tenir le lieu le plus confidérable.

D. Pourquoi dites-vous ordinairement?

R. Parce qu'il y a des occasions où elles doivent céder. Comme les derniers Rois de Nayarre ayant le père de

Henry IV. portoient trois quartiers en haut sur quatre en bas au 1. de Navarre, qui étoit leur Royaume , au 2. d'Albert, qui étoit de leur maison écartelé de France & de gueules pur. De France par concession, & de gueules pour l'ancien Albret , au 3. d'Aragon. Le 4. qui étoit le premier d'en bas étoit écartelé de Foix & de Bearn. Le cinquième écartelé d’Armanac & de Rhodès. Le fixiéme d'Etampes, de France au bâton componné, au dernier de Sicile.

[ocr errors]

D.Y de tal d'autres mefures à gar

XXVII. LEÇON.
A-t-il d'autres mesures à

der ? R. Oui, selon la nature des quartiers de concession, de substitution, de prétention, &c.

D. Que voulez-vous dire par ces quartiers de concession, de substitution & de prétention?

R. J'entens autant d'espéces différentes d'armoiries.

D. Combien en faites-vous donc d'espéces

R. J'en reconnois sept espéces différentes.

D. Quelles sont ces espécesa.

R. I. Les armoiries des maisons ou des familles.

2. Les armoiries des dignités, emplois ou fonctions.

3. Les armoiries de concession, d'adoption ou aggregation.

4. Les armoiries de patronage.
5. Les armoiries de prétention.

6. Les armoiries des fiets, des domai. nes & des substitutions.

7. Les armoiries des communautés corps ou compagnies.

D. Je connois les armoiries des mai, sons ou familles. Mais qu'appellez-vous armoiries de dignités ?

R. Celles qui sont attachées à certaines dignités ecclésiastiques , militaires, ou civiles ; comme par exemple les armoiries de la dignité Papale , sont les clefs & la thiare. Ce sont les armoiries que portoit le Pape Nicolas V. qui n'en ayoit point d'autres.

Le Camerlingue de la sainte Eglise ; & les Généraux des armées de l'Etat Eccléfiaftique ou les Gonfanonniers portent les clefs;& nos Pairs Eccléfiafti tiques , Duc de Rheims , de Laon, de Langres; Comtes de Noyon, de Châlon & de Beauvais, ont des armoiries de leurs Eglises & de leurs Pairies,

« PreviousContinue »