Page images
PDF
EPUB

distinguer les Fumilles qui ont droit de

les porter.

[ocr errors]

D. Pourquoi les nomme-t-on Armoiries?

R. Parce qu'ordinairement elles se portent sur les armes , sur le bouclier sur la cotte d'armes, dans les bannières & pennons ; & parce que c'est à la guerre & dans les tournois qui sont des faits d'armes, qu'elles ont commencé.

D. Que signifie le mot de Blason !

R. Il signifie une chose proclamée à son de trompe , & vient de l'Allemand Blasen , qui signifie sonner de la trompe, parce qu'aux tournois ceux qui s'y alloient présenter , portoient une trompe pour appeller les gardes du pas, & pour leur présenter leurs armoiries pour marque de leur noblesse.

D. Quelles sont les figures qui entrent en arinoiries?

R. Toutes sortes de figures que l'on peut réduire sous quatre espéces.

D. Quelles sont ces espéces?

R. 1. Les figures de tous les corps que l'on nomme naturels , & qui peuvent être sensibles à la vûë, comme le Soleil, les Aftres, les Pierres, les Elémens, les Plantes & les Animaux.

2. Les figures artificielles qui sont les ouvrages des mains des hommes comme les bâtimens, les ustensiles, les instrumens de

guerre,

de chasse, de divers métiers , &c.

3. Les figures que l'on nomme héraldiques, qui se font par des traits diversement tirés sur l'écu ou la cotte d'armes.

4. Enfin les figures du caprice, comme font certains monstres chimériques, des Hydres , des Harpies , des Centaures, des Diables.

D. Toutes ces figures ont-elles leurs couleurs déterminées ?

R. Ouï ; & tellement fixes qu'il n'est pas permis de les changer. D. Combien

y

a-t-il de couleurs en armoiries?

R. Il y en a huit, à fçavoir le blanc, le jaune , le bleu , le verd, le rouge , le noir , & la couleur de chair pour les parties du corps humain, & la couleur naturelle des fleurs, fruits & animaux.

D. Ces couleurs ont-elles des noms particuliers dans le blafon?

R. Ouï : le nom général sous lequel elles sont toutes nommées est celui d'Emaux , parce qu'on les émailloit

fur les armes ; ainsi la plaque que portoient les Héraults d'armes & les Poursuivans avec les armes du Prince dont ils étoient les Héraults , se nommoit Email, & nous disons les Emaux du blason ou des armoiries.

D. Ce nom est général, dites-vous, quels sont les particuliers ?

R. La couleur blanche se nomme Argent, la jaune, Or, le bleu , Azur le rouge, Gueules, le verd , Sinople, le noir , Sable, les deux autres se disent de Carnation pour les parties du corps humain, & au naturel pour les animaux , plantes, pierreries , &c. qui ont des couleurs qui leur sont propres.

D. Pourquoi nommez-vous la couleur blanche Argent , & la couleur jaune Or?

R. Parce qu'elles passent pour métaux en armoiries ; & c'est une règle du blason de ne pas mettre métal sur métal, ni couleur sur couleur.

D. Pourquoi cela ?

R. Parce que c'est des habits que les armoiries tirent leur origine à cause des cottes d'armes ; & c'étoit l'usage de ces tems-là pour les habits de ne pas mettre or fur argent ni argent fur or, ni étoffe de couleur

sur étoffe de couleur, mais de mettre lor & l'argent sur les étoffes , ou les étoffes sur l'or ou l'argent.

D. Cette règle étoit-elle générale ?

R. Ouï, à la réserve des fourrures qui , n'étant pas moins précieuses que l'or & que l'argent , se mettoient indifféremment sur l'un & sur l'autre, quoique le plus souvent elles se pratiquoient avec les étoffes de couleur, au lieu de l'or & de l'argent.

D. Quelles étoient ces fourrures ?

R. L'hermine blanche & noire, & les petits gris nommés Vairs , du nom d'un animal dit en Latin Varus.

D. Comment fe nommoient ces fourrures en blafon?

R. Elles fe nommoient pannes ou pennes , parce qu'elles étoient attachées aux étoffes des habits & cottes d'armes , affute pannis.

D. Quelle différence faites - vous entre ces fourrures ?

R. Que l'Hermine eft blanche à mouchetures noires, & le Vair est blanc & bleu comme la peau de cet animal qui est blanche sur le ventre, & sur le dos d'un gris tirant sur le bleu.

D. N'y a-t-il point d'autre couleur pour ces pannes?

A üj

R. Elles peuvent être de toutes eouleurs usitées en armoiries, mais alors il faut en blafonnant spécifier ces couleurs , & dire, un tel porte de gueules, de sinople, de fable, &c. à mouchetures d'hermine , d'argent , d'or, ou d'or à mouchetures de fable, d'azur.

II. LEÇON.

D.P

D.

Uisque

peuvent entrer en armoiries, me pourriez-vous donner des exemples de ces figures portées dans les armoiries >

R. Très-volontiers : le Soleil, par exemple, fait les armoiries d'un grand nombre de familles ; la maison d'Aligre dont il y a eu deux Chanceliers porte en chef trois soleils,& pour devise non uno gens splendida Sole; Poufsart en porte trois avec un écusson d'Ecars au milieu ; Amelot en porte un en chef sur trois cours ; Treffol en Bretagne en

porte trois.

D. Et la Lune entre-t-elle en armoiries?

R. Elle y entre sous toutes les figures qu'elle a naturellement : pleine , en croissant, avec figure, & sans figure.

« PreviousContinue »