Page images
PDF
EPUB
[blocks in formation]

В у.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors]

Vol,

D. Il me semble que vous me donnez là des figures dont vous ne m'aviez pas parlé des noms?

R. Quelles sont-elles ?

D. Vous me montrez des Butes, des Chaussetrapes, des Fanons, des fusées, des Hies, des Herses & des Nilles.

R. Je veux vous les expliquer. Une Bute est cet instrument dont les Maréchaux se servent pour couper la corne des chevaux, quand ils veulent les ferrer. Les Chaussetrapes font des piéces de fer à quatre pointes, dont l'une est toujours droite tandis que les trois autres la foutiennent; on s'en sert en tems de

guerre pour les jetter dans les lieux où doit passer la Cavalerie , pour bleffer les chevaux. Le Fanon est une piece d'étoffe pendante d'une manche ou de quelque autre chose. Il y a deux sortes de Herfe; l'une à fermer les portes des Villes qui se nomme Herse Sarafine , l'autre à couvrir les fillons & à rompre les mottes de terre quand on a semé.

ou à

Li Hic est un instrument qui sert å planter des pieux, ou à paver , piloter. Les Nilles sont la même chose que les annilles.

D. N'y a-t-il point d'autres figures dont les noms soient aussi inconnus ?

R. Il y en a plusieurs entre les inftrumens des Arts qui font moins en usage parmi nous , & dans l'usage de certains pays qui ont des bâtimens ces membles & des ustensiles qui leur font particuliers, comme en Angleterre, il y a des fers de dards que l'on nomme Pileons: des bourses de cuir qui fervent à élever l'eau avec des roues que l'on nomme bouges en Armoiries & les Anglois Water Bouge:s : il y a de cette forte en Allemagne des instrumens à porter des verres , & les Falcorieri d'Italie ont une espéce de brancart à porter plusieurs faucons , ou autres oiseaux de proie ; c'eft à quoi il faut prendre garde quand on veut blafonner les figures extraordinaires des Armoiries des pays étrangers ; il faut tâcher d'apprendre les noms qui leur font

propres, pour ne pas tomber dans les erreurs de certains Blafonneurs qui prennent souvent des figures pour ce qu'elles ne sont pas.

VII. LEÇON. D.L A représentation de ces figures devant les yeux , & l'explication que vous en avez faite, me les font parfaitement connoître.

R. Je vous en donnerai une intelligence plus parfaite en vous enseignant leurs usages dans le Blason

parce qu'elles y ont divers attributs, qu'il faut expliquer en termes propres, ce qui n'est pas la moindre partie de l'art du Blafon, puisque c'en est la grammaire.

D. Pourquoi appellez-vous ces termes la Grammaire du Blafon?

A. Parce que comme la Grammaire enseigne à lier le fubftantif & Padjectif, le nominatif & le verbe , le relatif & l'antécédent, le verbe & le cas qu'il régit ; cette partie du Blafon enseigne à expliquer la situation, la difpofition & la composition ou ľafsemblage de ces figures dans les armoiries.

Hi D. Chaque figure a donc des attributs qui lui sont propres ?

« PreviousContinue »