Page images
PDF
EPUB

9

qui n'est

[ocr errors]

VII. LEÇON. D.Li

A représentation de ces figures

que vous venez de me mettre devant les yeux , & l'explication que vous en avez faite , me les font parfaitement connoître.

R. Je vous en donnerai une intelligence plus parfaite en vous enseignant leurs usages dans le Blason

s parce qu'elles y ont divers attributs, qu'il faut expliquer en termes propres, ce

pas la moindre partie de l'art du Blason, puisque c'en est la grammaire,

D. Pourquoi appellez-vous ces termes la Grammaire du Blason?

A. Parce que comme la Grammaire enseigne à lier le substantif & l'adjectif, le nominatif & le verbe , le relatif & l'antécédent , le verbe & le cas qu'il régit ; cette partie du - Blason enseigne à expliquer la situation, la disposition & la composition ou l'afsemblage de ces figures dans les armoiries. : D. Chaque figure a donc des attri buts qui lui sont propres

2

[ocr errors]

R. Ouï; il y a cependant des attributs généraux qui conviennent à la plùpart des figures : mais pour ne pas vous embarrasser, commençons par

les attributs des figures naturelles que vous connoiffez.

D. Vous me ferez plaisir , car il est plus aisé de procéder des choses que l'on connoît, à celles qu'on ne connoît pas, que d'expliquer des choses inconnues par d'autres qui ne le font pas moins. Vous m'avez dit que les figures des corps naturels sont les aftres, les élémens, les pierres , les plantes , &c. commençons, s'il vous plaît , par les aftres.

R. J'en suis content : le Soleil figuré avec des yeux, une bouche & des rayons , se dit simplement Soleil fans autre attribut , parce que c'est la figure naturelle en armoiries : quand il n'a pas ces traits , il se nomme Ombre de Soleil, que je vous ai représenté.

D. Je l'ai vû.

R. Quand il meut de l'angle de l'écu d'où il semble sortir, on le nomme Horizonté à dextre , ou à senestre , fui, vant sa disposition ; Naisant quand il meut du chef & qu'il ne paroît qu'à moitié, & Couchant quand il meut de

[ocr errors]

fa pointe, ce que vous verrez dans les figures ; ainsi ne vous inquiétez pas sur ce que vous ne comprendrez pas - d'abord les figures vous le feront connoître.

D. Et la Lune ?

R. La Lune peut être horizontée comme le Soleil, elle est rare en armoiries pleine & entière ; le croissant y est plus ordinaire:

D. Quels sont les attributs du croissants

R. Il peut être montant , versé, tour& contourné. Quand ses deux pointes aboutiffent vers le chef ou le haut de l'écu , il est montant , ce qu'il n'est pas nécessaire d’exprimer , parce que c'est la situation naturelle dans les armoiries. Quand au contraire les deux pointes regardent le bas ou la pointe de l'écu, il est versé : quand elles regardent le flanc dextre de l'écu , il est tourné, & contourné quand elles regardent le gauche.

D. J'entends cela : mais quand il y a plusieurs croissans diversement disposés, n'y a-t-il point de termes propres pour énoncer ses difpofitions ?

R. Ouï, sans doute ; deux croisfans peuvent être adosis, acculus

[ocr errors]

appointés, entrelassés. Quand il y en a quatre appointés, les Efpagnols les nomment Lunels.

D. J'en ai vu la figure ; passons , s'il vous plaît , aux Etoiles.

R. Je le veux bien. Les Etoiles font rayonnantes, cométées, de cinq , de fix, de huit & de feize rais. Elles se disent rayonnantes , quand entre leurs grandes pointes il y a des filets de rayons. Cométées , quand elles ont une queue. Ce sont leurs pointes qui se nomment Rais. En France elles en ont ordinairement cinq , & il n'est pas nécessaire d'en exprimer le nombre , les autres pays leur en donnent ordinairement fix, particulièrement en Italie, Quand elles en ont huit ou seize, il faut en exprimer le nombre. Quand les étoiles ne paroissent qu'à demi & fortent de quelqu'autre figure, elles sont dites éclipsées.

D. N'y a-t-il que ces attributs pour les aftres

R. Il y a encore des rayons de lumière fortant des angles de l'écu , qui se nomment simplement Rais, dont il faut exprimer la disposition, en disant mouvant de l'angle dextre , de l'angle fenestre du chef ou de la pointe. Il y

[ocr errors][merged small]

a

a aussi des croix qui sont cantonnées de semblables rais.

D. Pour les Elémens quels en font les attributs?

· R. Le feu peut être flambant, étincellant, ardent , fumant, &c. ce qui se dit plutôt des sujets ausquels il est attaché que du feu même. Ainfi il y a des paux ou pieux flambans, des charbons étin, Gellans, des fournaises ardentes , des flambeaux, des vases fumans.

D. Et à l'égard de l'Eau ?

R. Il y a des rivières sur lesquelles on voit de petits traits pour en marquer les flots ; alors on les dit flotées , comme on dit la mer agitée, quand on y. remarque des ondes élevées; & calme quand on n'en remarque point. Les fontaines sont jaillissantes ou coulantes par tant de jets ou canaux, dont on doit exprimer le nombre.

D.Pour l'Air n'y a-t-il riend observer?

R. Il y a des nuages, des vents, des foudres, dont vous connoissez les figures de la manière dont les Peintres les représentent. Il faut seulement observer que les foudres se peignent quelquefois ailés,liés, élancés , étinccllans, tortillés &c. Ce que vous apprendrez dans la suite

par les figures.

[ocr errors]
« PreviousContinue »