Page images
PDF
EPUB

équipollés , le vairé, l'émanché, &c.

D.Je n'entends rien à tous ces termes.

R. Il n'est pas temps de vous les expliquer ; il suffit pour le présent que vous appreniez les principes généraux de l'art du blason, & dans la suite vous connoîtrez le reste par les figures.

XII. LEÇON.

Près m'avoir inftruit des

D. A figures
& des émaux,

il me

femble

que vous devez m'instruire des positions & des dispositions de ces figures. R. Il est vrai; &

pour commencer par les positions , je vous dirai qu'il y en a de fixes , de pleines , de rapport & d'arbitraires.

D. Je veux tâcher de retenir ces quatre termes fixes, pleines, de rapport & arbitraires ; qu'appellez-vous pofitions fixes ?

R. Celles qui ont une place arrêtée & déterminée dans l'écu , & qui ne change point, comme le chef qui occupe toujours le tiers le plus haut de l'écu d'un flanc à l'autre : la fafce qui occupe le tiers du milieu : le pal qui occupe le tiers du milieu en hauteur : la bande qui occupe le tiers en travers de droite à gauche : la barre , le tiers de gauche à droite en travers : la croix dont les quatre branches aboutissent aux quatre milieux de l'écu , dont elle laisse quatre quarrés vuides : le Sautoir au contraire s'étend aux quatre angles , & laiffe quatre angles vuides à ses côtés, au-dessus & au-dessous : la borduré qui borde toujours tout l'écu d'un demi-tiers tout autour : l’orle qui , fans toucher les bords de l'écu , tourne tout autour en demi-tiers dans le même sens

que

la bordure : le canton qui est un quarré qui occupe l'un des quatre quartiers de l'écu le chevron dont la pointe aboutit sur le milieu de l'écu un peu plus haut vers le chef, & dont les deux jambes s'ouvrent en compas, & s'étendent aux deux angles de la pointe.

D. Sont-ce les seules positions fixes ?

R. Ouï, à l'égard des figures que nous nommons héraldiques, qui, étant la plupart les mêmes entr'elles, n'ont divers noms qu'à cause de leurs diverses positions, comme le chef, le pal,

و

la fasce, la bande & la barre qui font toutes des figures, longues de la largeur du tiers de l'écu , & qui ne différent que par leurs situations.

D. Pourquoi dites-vous à l'égard des figures héraldiques ?

R. Parce qu'il y a d'autres figures qui ont des situations

propres & naturelles, que l'on n'exprime point en blafonnant comme les tours font droites, les arbres, les piques, les chandeliers, les clefs , les bourdons, les marteaux, les billettes, les fusées, les lozanges , les écussons , les ancres les figures humaines, les croissans, &c. ausquels il faut ajoûter les lions qui sont rempans en armoiries & les léopards palans.

D. N'y a-t-il plus rien à observer touchant les positions ?

R. Il y a encore le nombre des piéces à observer , parce que ce nombre attribue beaucoup aux situations qu'on leur donne ; car deux figures se placent lune sur l'autre : trois se metrent naturellement deux & une, ou en chef, ou en fasce, ou en bande, ou en perle, ou en pal, comme vous avez vu : quatre se mettent deux deux, ou cantonnées : cinq en croix, en fautoir,

ou deux deux un : six se mettent trois deux une , ou en orle.

D. Sont-ce là toutes les figures qui se comptent?

R. Il y en a quelques autres comme les points équipollés, les piéces qui chargent le chef, la fasce, la bande, les croix,les sautoirs,les bordures,les fusées & les lozanges accollées, les pendans des lambels, les pointes ou rais des étoiles qui en ont cinq, fix, fept, huit, jusqu'à seize ; les creneaux des tours : on compte aussi les fasces, les bandes, les pals , &c.

Les jumelles sont de deux en deux & les tierces de trois en trois.

[blocks in formation]

D. Ne pourriez - vous point me donner de régle générale pour ces situations?

R. Je veux vous en donner une géométrique avec les lettres qui vous marqueront par rapport à l'écu les assiettes différentes des figures.

D B E
F A G
нс І

A. est le centre de l'écu.
D. le canton dextre du chef.
B. le point du chef.
E. le canton senestre du chef.
F. le flanc dextre.
G. le flanc fenestre.
C. la pointe de l'écu.
H. le canton dextre de la pointe,
I. le canton fenestre de la pointe,

Quand il n'a qu'une figure , elle occupe ordinairement le milieu de l'écu comme A : quand elle est ainsi placée, on ne parle point de sa situation en blafonnant, parce que c'est fa position naturelle.

D. Qu'appellez - vous positions pleines

« PreviousContinue »