Page images
PDF
EPUB

de cing, lix, sept ou huit tires.

Le fascé est de quatre ou de fix; car quand les fafces passent ce nombre, elles changent de nom , & deviennent burelles, comme je vous ai dit en parlant des diminutions, ainsi il faut dire burelé de huit ou de dix piéces : de même pour le gironné qui

eft de fix piéces, il faut , quand les girons passent ce nombre , dire gironné de huit , de douze & de seize piéces.

On doit aussi spécifier les traits ou tires du vairé.

L'équipollé est toujours de neuf piéces quarrées , & l'on dit cinq points d'or équipollés à quatre d'azur.

D. Y a-t-il des figures qui ne soient pas sujettes à ces variations ?

R. Oui, particulièrement les rondes, comme les besans & les tourteaux, les roues, les annelets , &c, mais il y en a d'autres qui peuvent avoir une autre position que leur position ordinaire dans le blafon. Ainsi les billettes, qui font ordinairement droites, peuvent être couchées ou mises dans le sens de la bande , de même les fusées, les lozanges, les macles & les ruftres qui font en blason ordinairement sur Leurs pointes.

D

MÉTHODE 74eft

D. Quand est-ce qu'on n'est pas obligé à, fpécifier le nombre des piéces ?

R. Quand tout l'écu en eft tellement rempli , qu'il y a des moitiés ou des bouts des figures qui se perdent dans les extrémités de l'écu : car alors on le dit semé d'hermines, de fleur de lys d'aiglettes, de roses, de billettes, d'étoiles, &c. mais quand ces figures paroiffent toutes entières en quelque nombre qu'elles soient , il faut spécifier ce nombre.

D. Eft-ce là tout ce qui se peut sça. voir touchant les dispositions ?

R. Ce n'en est qu'une partie & la moins considérable.

D. Quelles sont donc les autres ?

R. Ce sont celles des figures héraldiques qui peuvent recevoir encore un plus grand nombre de variations ; les unes communes à la plûpart des figures , les autres plus particulières de quelques-unes.

D. Quelles sont les plus communes ? R. C'est que ces figures peuvent être ondées , vivrées , chargées , fommées , alezées , crenelées , bretessées échiquetées , lozangées, engrêlées, endentées, émanchées parties retraites,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

Aspremont Daillon Argentre

Argentre Saintrailles

[ocr errors]

Squarciatichi Danas

Allegrein Ventesque

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

maçonnées, bastillées, &c. ainfi il a des chefs chargés, bastillés, échiquetés , lozangés, endentés, &c. des fasces bretessées, crenelées , bastillées vivrées, ondées , retraites, &c. de même des chevrons , des fautoirs, des pals, des croix, &c.

D. A propos de croix, il me semble que j'en ai remarqué de plusieurs fornies différentes.

R. Vous avez raison, & je veux devant que d'aller plus avant dans nos instructions vous en faire remarquer quarante différentes, avec les noms des familles ou des communautés qui les portent & vous les blafonner exaEtement, pour donner un peu d'exercice à votre imagination & à votre mémoire.

D. Vous me ferez plaisir.

[ocr errors]

XV. LEÇON. RA A croix ordinaire se nomme LA

croix plaine , crux plana, comme celle de Savoye, &c.

ASPREMONT en Lorraine, de gueules à la croix d'argent : elle est dite en grêlée, quand elle à une espéce de

« PreviousContinue »