Revue du monde catholique, Volume 22

Front Cover
Librairie Victor Palmé, 1868 - Christian union
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 331 - Que saint Pierre et ses successeurs, vicaires de Jésus-Christ, et que toute l'Église même, n'ont reçu de puissance de Dieu que sur les choses spirituelles et qui concernent le salut , et non point sur les choses temporelles et civiles...
Page 331 - Nous déclarons en conséquence que les Rois et les Souverains ne sont soumis à aucune puissance ecclésiastique par l'ordre de Dieu dans les choses temporelles ' ; qu'ils ne peuvent être déposés ni directement ni indirectement par l'autorité des chefs de...
Page 7 - ... jeunesse est presque partout retiré au clergé, et ce qui est encore pire, confié en beaucoup de lieux à des maîtres d'erreur et d'iniquité. Par suite de tous ces faits, pour notre désolation et la désolation de tous les gens de bien, pour la perte des âmes, qu'on .ne pourra jamais assez pleurer...
Page 308 - On s'étonne souvent de la force que possèdent en province le clergé, l'épiscopat. Cela est bien simple, la Révolution a tout désagrégé ; elle a brisé tous les corps excepté l'Église ; le clergé seul est resté organisé en dehors de l'État. Comme les villes, lors de la ruine de l'Empire romain, choisirent pour représentant leur évêque, l'évêque sera bientôt, en province, seul debout au milieu d'une société démantelée.
Page 365 - Un soldat tel que moi peut justement prétendre A gouverner l'État, quand il l'a su défendre. Le premier qui fut roi fut un soldat heureux : Qui sert bien son pays n'a pas besoin d'aïeux.
Page 11 - ... si quelqu'un ose le tenter, qu'il sache qu'il encourra l'indignation du Dieu toutpuissant et des bienheureux apôtres Pierre et Paul. » Donné à Rome, à Sainte-Marie-Majeure, l'an de l'incarnation de Nôtre-Seigneur 1814, le 7 des ides d'août, et de notre pontificat le quinzième.
Page 553 - L'enfant montra d'abord d'assez mauvaises dispositions : il était violent et brutal, bousculant ses frères; l'on n'en augurait rien de bon. Il atteignit ainsi l'âge où son père (homme de sens pourtant) jugea à propos d'envoyer ses enfants au fond d'une vallée presque déserte de la Picardie, pour. leur faire connaître de bonne heure, disait-il, la dure vie des champs.
Page 447 - Si quelqu'un dit : J'aime Dieu , et ne laisse pas de haïr son frère, c'est un menteur. Car comment celui, qui n'aime pas son frère qu'il voit, peut-il aimer Dieu qu'il ne voit pas?
Page 396 - Satan vous a réclamés pour vous cribler comme le froment, mais j'ai prié pour toi afin que ta foi ne défaille point ; et toi, lorsque tu seras converti, affermis tes frères 8.
Page 384 - Qu'Adam soit bien instruit quand il doit « répondre, pour qu'il ne soit ni trop prompt ni « trop lent à donner la réplique, et que non« seulement lui, mais tous les personnages soient « dressés à parler posément, et à faire le geste « en rapport avec ce qu'ils disent, et, dans les « vers, qu'ils n'ajoutent ni ne retranchent une « syllabe, mais les prononcent toutes fermement, i. Dans les Origines littéraires de la France. Paris, Didier, i865. « et que tout ce qu'il ya à dire soit...

Bibliographic information