Page images
PDF
EPUB

nuer le

Royaume en general; pour le soutien de la justice, fans laquelle il faut tốt ou tard que les Etats perisfent ; pour désacoûtumer les païsans de se haïr, & de se détruire les uns les autres, com. me il se pratique vulgairement ; enfin pour reformer & produire entre eux des sentimens d'équité & de verru , dont il semble que tout le monde se foit à la fois dépoüillé.

Mais pour parvenir à une fin fi belle, Necelfité & fi necessaire à la bonne constitution de dimi. de l'Etat , le premier pas indispensable pouvoir est d'ôter aux Intendans le pouvoir ar- des Inter

dans. bitraire dont ils usent, au département des Tailles : pouvoir dont ils ont abusé à l'excès qui se voit , & qui est connu de toutes les provinces , & dont ils usent encore aujourd'hui , avec autant de hardiesse que s'ils ne condamnoient pas eux-mêmes publiquement la conduite qu'ont tenuë leurs devanciers,

Le second point est de connoître Ee de con: réellement la valeur des fonds de cha- noirre la que village; la maniére dont les hom- réelle des

mi valeur 'mes y vivent, trafiquent & payent les fonds de

village

chaque impôts, & la possibilité effective où

ils sont & peuvent demeurer fixement de les payer aujourd'hui & à l'avenir. Le détail dont il s'agit n'est pas ausli

difficile qu'on le peut croire. Moyens Trois hommes bien laborieux, bien d'acquerir intentionnés, & qui seront au fait de la rerre con. nuitance. campagne, pourvû qu'ils soient auto

risés, peuvent rendre compte d'une Elec

tion telle que celle de Neuchâtel, dans . l'espace d'un mois, sur le modelle du détail donné par les quatre paroisses

corées au present Mémoire, Et les lui · Or ce détail est suffisant pour étamiéres blir non seulement la fraude de chaque qu'on en villa

village , mais encore celle des Particu. liers & celle des principaux domaines de chaque paroisse; de forte que, quelques, changemens qui puiflent arriver à l'égard des détenteurs des fonds, on saura précisément ce que chaque domaine , ferme , ou tenement, doivent

payer à la décharge du capital de la
e paroisse..

- On ne saura pas avec moins d'exac-
titude la proportion de paroisse à pa-
roisie, ou de village à village ; & c'est

titera.

[ocr errors]

ce qui demasquera avec évidence l'abus.
indigne & criant que les Intendans ont.
fait & font encore de leur autorité,
pour soulager les uns, au préjudice des
autres qui demeurent accablés. :

Il ne sera pas même necessaire de
changer si-tôt le reglement de la Taille
au 12nc, jusqu'à ce que l'on ait claire-
ment connu de combien le produit ex-
cédera l'impôt de la Taille presente; .
car l'on supose toûjours que, vû la
misére & l'accablement des peuples,
l'intention du Roi, ni celle du Ré-
gent du Royaume, ne sont point de
doubler ni de tripler la Taille , comme
le reglement du Marquis de Silly le fait
craindre... i

Mais ce qu'il faut absolument ban- Retrare nir & rejetter du projet, comme pertec

qu'on doit & ruïne, sont les Adjudicataires qui ti- faire au reroient des profits incroyables, à la projet du

Régent, charge des peuples, sans avantage pour le Roi. L'ufage de payer la Taille en · argent a toûjours été pratiqué dans le Royaume, depuis qu'elle est établie.

Il n'y a que l'excès & la dispropor- Disproportion des cotes qui en empêchent le to

hement

des

chaque

impôts, & la possibilité effective ou village ils sont & peuvent demeurer fixement

de les payer aujourd'hui & à l'avenir, Le détail dont il s'agit n'est pas aussi

difficile qu'on le peut croire. : Mogens Trois hommes bien laborieux, bien d'acquerir intentionnés,& qui seront au fait de la rerre con audince campagne, pourvû qu'ils soient auto

risés, peuvent rendre compte d'une Elec

tion telle que celle de Neuchâtel, dans · l'espace d'un mois, sur le modelle du

détail donné par les quatre paroisses

cotées au present Mémoire, Et les lua

· Or ce détail est suffisant pour étamiéres blir non seulement la fraude de chaque qu'on en

village , mais encore celle des Particu-
liers & celle des principaux domaines
de chaque paroille; de forte que, quel-
ques. changemens qui puiflent arriver
à l'égard des détenteurs des fonds, on
saura précisément ce que chaque do-
maine , ferme , ou tenement , doivent
payer à la décharge du capital de la
paroisle.
- On ne saura pas avec moins d'exac-
titude la proportion de paroille à pa-
roille, ou de village à village ; & celt

tirera.

[merged small][ocr errors][ocr errors]

ce qui demasquera avec évidence l'abus
indigne & criant que les Intendans ont.
fait & font encore de leur autorité,
pour soulager les uns, au préjudice des.
autres qui demeurent accablés. : ;

Il ne sera pas même necessaire de
changer fi-tôt le reglement de la Taille
au 12 ne, jusqu'à ce que l'on ait claire.
ment connu de combien le produit ex-
cédera l'impôt de la Taille presente ;
car l'on supose toûjours que, vû la
misére & l'accablement des peuples ,
l'intention du Roi, ni celle du Ré-
gent du Royaume, ne sont point de
doubler ni de tripler la Taille , comme
le reglement du Marquis de Silly le fait
craindre,

Mais ce qu'il faut absolument ban- Retrare nir & rejetter du projct, comme perte

! qu'on doit & ruïne, font les Adjudicataires qui ti- faire au reroient des profits incroyables, à la por charge des peuples, sans avantage pour le Roi. L'ufage de payer la Taille en argent a toûjours été pratiqué dans le Royaume, depuis qu'elle est établie.

Il n'y a que l'excès & la dispropor- Disproportion des cotes qui en ernpêchent le ***

[ocr errors][ocr errors]

ement

[ocr errors]

du

n das

« PreviousContinue »