Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]
[ocr errors]

bæufs. Ainsi rien n'est si aisé que de proportionner l'impôt au produit de la terre, quelque espéce de bétail que l'on

y veuille faire påturer. Tapollibio D'ailleurs cela est-il croyable , qu'il lité de ce ait pu tomber dans l'efprit de ceux qui dérail , &

font chargés de l'exécution d'un fi qu'il oc- grand projet , de faire marquer les bescafionne.

** tiaux par les Adjudicataires , comme

s'ils leur apartenoient en propre? N'estce pas leur donner occasion de les reclamer dans les marchés, comme propriecaires , & par-là favoriser toutes les vexations qu'ils voudront faire ? Il écoit encore une fois bien plus court, plus Simple & plus naturel, d'examiner ce qu'une pâture peut porter effectivement de bæufs, ou de vaches , & d'en imposer la taxe à celui qui la fait valoir , sans l'embarasser du détail , à ces changemens de bestiaux quis'y doivent faire necessairement , si l'on veut souffrir que la pâture raporte son revenu

au Fermier, ou au proprieraire. Autres in. De plus, le projet , tel qu'il est convediens de proposé & executé au Pont-l'Evêque , Ac systems, supose un impossible, capable de réa

[ocr errors]
[ocr errors]

duire les peuples au desespoir , parce
qu'il leur fera payer le triple de la Tail-
le arbitraire : ce qui est facile à dé-

montrer. Toute vache de graisse y cabe, ha est taxée à frente-six sols, pour pâtude curare nouvelle de vaches au moins trois

fois par an , & de bæufs à proportion.
Si donc une pâture porte cent vaches
à la fois , elle sera tenuë de payer pour
trois cents, sans compter les moutons
que l'on y jette après la Ste Catherine.
Or une pâture de cent vaches raporte
communement au proprietaire 1600., .
livres. Mais suivant l'imposition nou-
velle, elle en payera 540, pour les seu-
les vaches : ce qui excede toute pro-
portion. : :

Il est difficile de marquer tous les
inconyeniens du sistême du Marquis
de Silly, parce qu'il n'y a point d'ar-

ticle qui n'en presente une quantité, ou dont les conséquences paroillent exora

bitantes. Mais comme ce Mémoire ne

tend qu'à abreger matiére , voici quelelti ques reflexions sur l'imposition prati

quée à l'égard des terres à bled , dans
un païs mêlé comme l'est le Pont-l'E-

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

6 609 83

sur l'import

vêque , ou comme celles de Neufchâu

tel. Refexions Etant donnée une ferme de soo licion pra. livres , qui paye communément , d tiqués à raison de 3 sols par livre de femage; des terres 75 liv, de la Taille. à bled dans un païs mêlé,

L'exploitation de cette Ferme raporte,

paye comme de som

[ocr errors]
[ocr errors]

Foins 1500 - à 100 l. le milier. Le

12 me. cst estimé - 12 1. 10 Bleds 1444 - à 40 le cent. Le

· 12 me. est estimé - 48 Mars 900 - à 30 le cent. Le

12 me. eft estimé - 22 - 10 Boissous 7 m. à 10 le m. Le :

12 me. est estimé - 's-16-8 Le Fermier a de plus 6. Chevaux taxés ---. Vaches 9 taxés aux trois changemens 48 - 12 Moutons 80 caxés à ... - - - - 20 Grands porcs 2 taxés à 'a'- .'.'.'; ' 16 Petits porcs 6 taxés à .' - - - 2 Grands valets & un pecit qui est ausli

enfant du Fermier - -- 2 Servantes , filles du Fermier, grande . & pecite - - - ----'

3. I Bidet pour porter le Fermier .....

I - 4

[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

On voit d'abord que ce Fermier Consć. payera cent livres au-dessus de la Tail- quences

de du calcul le usitée. Mais de plus il faut confi- pré:édent. derer que la nature de les terres exige fix chevaux & trois valers, pour recueillir trois milliers de grains, bleds & mars, tandis qu'à un autre, pour pareille recolte , il ne faut que deux chevaux & un valet' ; que le foin & les mars font la nourriture de ses vaches & chevaux en hiver ; que les cidres sont sa boisson ; qu'il ne fait argent que du bled & du commerce de ses vaches & moutons ; qu'il est chargé de la nourriture de ses valers & servantes, comme s'ils étoient étrangers , & des frais du charroi,du maréchal & autres ; qu'il vit lui-même sur la ferme ; qu'il en paye la dixme au Curé; le prix ou loyer de cinq cents livres au proprietaire; la Taille de 75. livres , & le fel de 40 livres aux Collecteurs & Receveurs préposés...

Si le reglement augmente donc un tel Fermier de cent liv. de Taille, il faut que i la ferme soit réduite à 400 liv, ou que

le Fermier en abandonne la culture...

[ocr errors]

Si je ne craignois de tomber dans une longueur incommode, je donnerois un autre exemple d'un Fermier de 2000 livres, qui paye les deux cents livres de Taille,& cent liv. d'impôts du

fel,dont la Taille, suivant ce reglement, :: fera portée seulé à près de Soó: liv. Profit qui Il ne faut donc pas s'étonner si l'on revient trouve sur ce pied-li les Adjudicataires aux Ad. judicarai. de bonne volonté, qui veulent bien res des se rendre garands de la Taille , &'qui Tailles ainsi fi

Fournissent de bonnes càutions à Mrs. xées. les Commissaires , où áú Receveur des

Tailles. Le profit sera visiblement immense pour eux, puisqu'il est notoire à tout le monde, que l'intention du Régent n'est pas d'augmenter l'imposition de la Taille, mais seulement de la régler & proportionner entre les divers Membres de l'Etat.

[ocr errors][merged small]

Utilité du: 'Il est vrai toutefois que le dessein dessein du du Régent est en lui-même très-excel

: lent , & digne d'être conduit à la per:

fection, pour l'utilité du Roi & duo

« PreviousContinue »