Nouvelle collection des mémoires pour servir à l'histoire de France: depuis le XIIIe siècle jusqu'à la fin du XVIIIe; précédés de notices pour caractériser chaque auteur des mémoires et son époque; suivi de l'analyse des documents historiques qui s'y rapportent, Volume 6

Front Cover
L'Editeur du commentaire analytique du code civil, 1839 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 255 - A ces causes et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre conseil et de notre certaine...
Page 291 - Louis , par la grâce de Dieu, roi de France et de Navarre , à tous présens et à venir, salut.
Page 311 - ... et défenses à toutes personnes de quelque qualité et condition qu'elles soient, de...
Page 252 - CAR tel est notre plaisir. En témoin de quoi Nous avons fait mettre notre scel à cesdites Présentes. DONNÉ à Versailles le neuvième jour du mois d'Août, l'an de grâce mil sept cent soixante dix sept, et de notre Règne le quatrième, Signé : Louis : et plus bas.
Page 257 - Si donnons en mandement à nos amés et féaux conseillers les gens tenant notre cour de parlement à Paris, que...
Page 209 - Faites, Madame, s'il vous plaît, quelque sorte de réflexion sur cette misère publique dans la retraite de votre cœur. Ce soir, dans la solitude de votre oratoire, considérez quelle peut être la douleur, l'amertume et la consternation de tous les officiers du royaume, qui peuvent voir aujourd'hui confisquer tous leurs biens sans avoir commis aucun crime.
Page 244 - ... quel toutes choses doivent subsister. T. 61. 't4 « Ce n'est pas depuis la régence que les intendans « ont été envoyés dans les provinces ; il ya quinze « ans que selon les occasions ils y ont été ordonnés, « et depuis onze ans entiers il y en a dans toutes les « provinces. La Reine ne refuse pas de les...
Page 376 - Brissac auroit pour récompense le gouvernement d'Anjou à tel prix, et avec un brevet de retenue pour toute la somme.
Page 222 - Paris, de la chambre des comptes et de la cour des aides, et il entama des négociations avec le roi de Navarre.
Page 340 - Espagnols ont fait voir, par leur conduite en tout temps, qu'ils ne souhaitent rien tant que la diminution de la puissance, de la grandeur et de l'autorité du Roi ; et cependant ils ont recours à ladite compagnie par préférence à tous autres, et déclarent qu'ils la choisissent pour arbitre de tous les différends.

Bibliographic information