Page images
PDF
EPUB

Le pape ,

vers les cardinaux natifs du royaume de Naples.

27 Mars. Bref du pape adressé à Napoléon sur l'envahissement de ses états contre le droit des gens, en foulant aux pieds les devoirs les plus sacrés, etc. 30.

dans la crainte

que

les troupes françaises ne veuillent s'emparer des rênes de son gouvernement, ordonne à tous ceux qui occupent des charges publiques, et surtout éminentes , de refuser de continuer leurs fonctions.

2 AVRIL. Napoléon part de Paris pour se rendre à Bordeaux.

5. - Note de M. de Champagny an cardinal Caprara , légat apostolique à Paris, dans laquelle il lui déclare que l'empereur ne sauroit reconnoître le principe que les prélats ne sont point sujets du souverain sous le domaine duquel ils sont nés, etc.

4. Arrivée de Napoléon à Bordeaux.

7. - Un détachement de troupes françaises entre, par ruse et par force, dans le palais du pape, s'empare des armes de la milice du Capitole et des carabines de la garde noble du Saint-Père.

Arrivée de l'impératriçe Joséphine à Bordeaus.

19. - Le chargé d'affaires de France à la

10.

cour de Rome revient en France, sous prétexte que le cardinal Caprara a quitté Paris.

22 Avril. Le général français Miollis fait arrêter le gouverneur de Rome, qu'il fait conduire à Fenestrelle.

30. - Le pape se plaint au chargé d'affaires du royaume d'Italie, à Rome, de la nouvelle affligeante que ses quatre provinces d'Urbino, Macerata, Ancona et Camerino ont été réunies au royaume d'Italie.

2 Mai. Talleyrand de Périgord se trouvoit dans son château de Valençay, lorsque les princes Espagnols y arrivèrent le 18 suivant; et le 22, Charles IV et la reine d'Espagne arrivèrent à Fontainebleau.

22. — Instruction adressée , d'après les ordres du pape Pie VII, à tous les évêques des provinces usurpées par Napoléon.

24. – Réunion à l'Empire français des duchés de Parme et de Plaisance.

6 juin. Joseph Napoléon est proclamé roi d'Espagne et des Indes par son frère Napoléon.

Ferdinand VII, roi d'Espagne et des Indes, et en son nom la junte suprême des deux royaumes, déclarent la guerre à Napoléon Ier:

Joseph Napoléon arrive à Baïonne. 7.- Adresse à Napoléon, publiée à Valence, dans laquelle on lui dit : « Le voile qui couvroit ta perfidie est déchiré. Le mystère dans lequel l'hypocrisie s'env+loppoit est éclairci. Elle est dévoilée ton ambition effrénée, qui ne connoît ni bornes ni lois. Tremble, Napoléon ! il s'approche le moment où tu cesseras d'être invincible ! tu es l'ennemi de toute l'Europe, etc,

15 Juin. La junte espagnole tient sa première séance,

16. Proclamation du général Palafox contre Napoléon.

Instructions générales pour la formation des armées espagnoles et de la levée en masse, publiées par la junte suprême.

17. - Manifeste de la junte de. Séville, exposant les motifs qui ont occasionné son établissement, et contre l'abdication en faveur de Napoléon, signé par Charles IV, le 8 mai, et par Ferdinand VII, le 12.

Circulaire adressée par le secrétaire d'état de sa sainteté aux ministres étrangers å Rome , pour qu'ils instruisent leurs cours respectives des violences exercées par les généraux français, au nom de Napoléon.

Deux officiers français vont, par ordre supérieur , dans l'appartement du cardinal Gabrielli, secrétaire d'état à Rome, enfoncent l'armoire dans laquellese trouvoient les papiers de l'état , et signifient au cardinal de quitter Rome dans deux jours.

5 JUILLET. Décret de Napoléon qui défend la mendicité dans tout l'Empire français.

7. - La junte espagnole tient sa dernière séance dans laquelle la constitution est acceptée. 9.

Le nouveau roi d'Espagne, Joseph Buonaparte, part de Baïonne pour se rendre dans ses états.

15. Lettre du général Dupont, interceptée par les Espagnols, adressée au duc de Rovigo, général en chef de l'armée d'Espagne, dans laquelle il lui espose le besoin qu'il a de recevoir promptement un renfort.

16. - Lettre du général Dupont, adressée au même, qui lui demande un duplicata de sa dépêche de la veille, en lui faisant observer que l'ennemi est maitre des hauteurs en face d'Andujar. Les deux lettres restèrent sans réponse. 19.

L'archichancelier de l'Empire (Cambacérès, est nommé duc de Parme , et l'architrésorier (Lebrun) duc de Plaisance.

-- Lettre du général Castanos à la junte suprême, datée du quartier-général d'Andojar, à huit heures du matin. Il annonce qu'il va livrer bataille au général Dupont, et qu'il en espère tout succès.

Lettre du même, à six heures du soir, annonçant que l'armée française a été faite prisonnière, après avoir été battue complètement.

21.

20 JUILLET. Le nouveau roi d'Espagne, Joseph Buonaparte, fait son entrée à Madrid. On lui jette des pierres sur sa voiture.

Proclamation du général Castanos à son armée. « Si vous voulez être bons soldats, apprenez avant tout à respecter le malheur. En vertu de la proclamation que je viens de publier , les troupes françaises commandées par le brave Dupont, traverseront , sans armes et comme prisonnières de guerre, toute l'Andalousie, pour être embarquées à San-Lucar, et conduites à Rochefort.

Dans un comple que le général Castanos rend à la junte suprême, le nombre des prisonniers se monte à 17,000, non compris les déserteurs, les malades, les blessés et les morts.

28. – Révolution à Constantinople; le sultan Selim-Mustapha est déposé ; Mahmoud est proclamé Grand-Seigneur : le sultan Selim est étranglé quelque temps après.

31. M. Beugnot, conseiller d'état, prend possession, au nom de l'empereur Napoléon du grand duché de Berg.

1er août. Nomination au trône de Naples et de Sicile du prince Joachim Napoléon (Murat), grand-duc de Berg. 14.

Retour à Paris de Napoléon de son yoyage de Baïonne.

22. Lettre circulaire, datée de Valence, re

« PreviousContinue »