Page images
PDF
EPUB

5 JUILLET. Décret de Napoléon qui défend la mendicité dans tout l'Empire français.

7. – La junte espagnole tient sa dernière séance dans laquelle la constitution est acceptée.

9. — Le nouveau roi d'Espagne, Joseph Buonaparte, part de Baïonne pour se rendre dans ses élats.

15. – Lettre du général Dupont , interceptée par les Espagnols, adressée au duc de Rovigo, général en chef de l'armée d'Espagne, dans laquelle il lui espose le besoin qu'il a de recevoir promptement un renfort.

16. – Lettre du général Dupont, adressée au même, qui lui demande un duplicata de sa dépêche de la veille , en lui faisant observer que l'ennemi est maître des hauteurs en face d'Andujar. Les deux lettres restèrent sans réponse.

19. – L'archichancelier de l'Empire (Cambacérès, est nommé duc de Parme , et l'architrésorier ( Lebrun) duc de Plaisance.

- Lettre du général Castanos à la junte suprême , datée du quartier-général d'Andujar," à huit heures du matin. Il annonce qu'il va livrer bataille au général Dupont, et qu'il en espère tout succès. ,

- Lettre du même, à six heures du soir, annonçant que l'armée française a été faite prisonnière, après avoir été battue complètement.

20 JUILLET. Le nouveau roi d'Espagne, Joseph Buonaparte , fait son entrée à Madrid. On lui jette des pierres sur sa voiture.

21. - Proclamation du général Castanos à son armée. « Si vous voulez être bons soldats, apprenez avant tout à respecter le malheur. En vertu de la proclamation que je viens de publier , les troupes françaises commandées par le brave Dupont, traverseront , sans armes et comme prisonnières de guerre, toute l'Andalousie, pour être embarquées à San-Lucar, et conduites à Rochefort.

- Dans un comple que le général Castanos rend à la junte suprême, le nombre des prisonniers se monte à 17,000, non compris les déserteurs, les malades, les blessés et les morts. ;

28. – Révolution à Constantinople; le sultan Sélim-Mustapha est déposé ; Mahmoud est proclamé Grand-Seigneur : le sultan Selim est étranglé quelque temps après.

31. M. Beugnot, conseiller d'état, prend possession, au nom de l'empereur Napoléon du grand duché de Berg.

jer Août. Nomination au trône de Naples et de Sicile du prince Joachim Napoléon (Murat), grand-duc de Berg. .

14. – Retour à Paris de Napoléon de son voyage de Baïonne...

22. Lettre circulaire, datée de Valence, re

lative à la convocation d'ane junte centrale pour les royaumes des Espagnes et des Indes, adressée à tous les ambassadeurs, ministres et chargés d'affaires de S. M. Catholique dans l'étranger.

28 aout. Réponse du général Palafox au gé néral français Lefebvre-Desnouettes, qui l'avoit sommé de se soumettre à son armée, datée d'Albarracin, en Aragon. On y lit : « Vous me conjurez de poser les armes pour assurer le repos de l’Espagne.... Et qui trouble ce repos ? Vous voulez aujourd'hui substituer un Corse au petit-fils de Henri IV et de Louis XIV, etc., etc.)

- Instruction donnée par Joseph Napoléon à M. Dumolard, son envoyé à Baltimore, et aux trente-deux agens chargés de révolutionner l'Amérique espagnole. « Chaque commissaire ou agent en chef, connoissant le district auprès duquel il est envoyé, et le caractère de ses habitans , n'aura pas de peine à choisir des individus intelligens auxquels il donnera les instructions nécessaires pour persuader le peuple, en lui signalant les avantages qu'il aura à secouer le joug européen. Lorsque la révolution aura été préparée, et que tous les principaux membres qui devront y prendre par dans chaque province et cité, auront été gagnést ce sera aux agens en chef à accélérer l'insurrection, etc. »

50 AOUT. Les généraux français et anglais s'accordent pour l'évacuation du Portugal par les troupes françaises.

8 SEPTEMBRE. M. le comte de Champagny et S. A. S. le prince Guillaume de Prusse, signent un traité qui termine tous les différends qui existent entre la France et la Prusse.

22. - Napoléon part pour les états de la confédération du Rhin.

23. — Le premier corps de la grande armée commandée par le maréchal Victor, duc de Bellune, passe à Paris pour se rendre en Espagne.

27. - Les empereurs de France et de Russie arrivent à Erfurt. Réunion de plusieurs souverains d’Allemagne dans cette ville.

28. — Passage du sixième corps de la grande armée par la ville de Paris.

- La commission militaire établie à Rome, par ordre de Buonaparte , fait fusiller Joseph Vanni de Caldarola, colonel des troupes de ligne au service de Ferdinand IV.

- Circulaire adressée par le pro-secrétaire du pape aux ministres étrangers à Rome, pour qu'ils instruisent leurs cours respectives de la conduite tyrannique des officiers français qui, au nora de leur général Miollis, enlevent de leurs domiciles des prélats, en les confinent dans des forteresses étrangères, etc.

Ter OCTOBRE. Dernier jour du passage des troupes par Paris pour se rendre à l'armée d'Espagne.

1 au 12. — La coupole de l'église des arméniens et des chrétiens grecs à Jérusalem , est consumée par les flammes. .

14. — Départ d'Erfurt de LL. MM. l'empereur de Russie et l'empereur des Français, pour se rendre dans leurs états respectifs.

18. – L'empereur Napoléon et roi arrive à Saint-Cloud.

- L'ile de Caprée capitule; le roi de Naples s'en empare.

25. – S. M. l'empereur et roi fait l'ouverture de la session du corps législatif.

26. – Tremblement de terre à Livourne.

29. — Départ de l'empereur Napoléon pour se rendre à Baïonne.

2 NOVEM BRF. Création d'un nouveau département sous le nom de Tarn-et-Garonne.

3. – S. M. l'empereur et roi arrive à Baïonne.

8. – L'armée française s'empare de Burgos. 9. – Entrée de Napoléon dans cette ville.

14. — Une nouvelle insurrection éclate å Constantinople ; les janissaires mettent le feu aux casernes des seimens; une partie de la ville est la proie des flammes ; près de trois mille personnes y périssent.

« PreviousContinue »