Page images
PDF
EPUB

22 Nov. Pichegru se retire des lignes de Weissembourg

24. Tous les titres, armoiries et livrées sont abolis dans la Belgique comme en France.

25. L'Autriche, la Russie et la Prusse font signer à Stanislas Poniatowski sa démission de la couronne de Pologne et l'acte du partage de son royaume.

27. -- Les Français attaquent et repoussent le général Kolly.

28. – Les Français attaquent sur tous les points les Austro-Sardes en Italie.

29. Décret concernant la fabrication des pièces d'or et d'argent en France.

Reprise de poste de Creulznach par les Français sur les Autrichiens.

- Alexandre Lameth, prisonnier à Magde·bourg , est mis en liberté.

4 DÉCEMBRE. Le général Miranda accuse directoire d'avoir violé la constitution à son égard.

5. Les Autrichiens sont chassés des DeuxPonis par le général Saint-Cyr.

9. – Le conseil des cinq-cents décrète un emprunt forcé de six cent millions. 17.

Evacuation de l'Ile-Dieu par les Anglais.

18. — Décret qui autorise les parens d'émi. grés à vendre une portion de leurs biens pour salisfaire à l'emprunt forcé.

Départ de la prison du Temple de MarieThérèse - Charlotte de France, fille du roi Louis XVI, pour être échangée à Bâle contre les députés à la convention nationale, Camus , Quinette , Drouet , Lamarque et Bancal, que le général Dumourier avoit fait arrêter et qui étoient détenus en Autriche.

22 Déc. L'émission des assignats est fixée à quarante millions.

Première séance de l'institut à Paris.

Suspension d'armes entre les armées françaises et Autrichiennes.

1796.

31.

5 JANVIER. Entrée des Autrichiens à Cracovie. 7.

Arrêté du directoire qui met la ville d'Angers en état de siège.

8. Idem. qui ordonne que dans lous les spectacles on jouera des airs patriotiques.

Arrivée à Vienne de la fille de Louis XVI, 9.

Entrée des Prussiens à Varsovie. 13. Décret qui ordonne la célébration de l'anniversaire de la mort de Louis XVI,

Célébration de la mort de Louis XVI; discours de Treilhard, président du conseil des

21.

ܕ

30.

[ocr errors]

cinq.cents, sur les avantages de la mort du dernier roi.

21. Janvier. Les deux conseils prêtent serment de haine à la royauté.

24. Loi qui ordonne la vente d'une partie des biens de la ci-devant Belgique.

28. – Célébration à la Haye de l'anniver-' saire de la révolution Batave.

L'institut national demande l'exécution du décret qui ordonne le dépôt des cendres de Descartes au Panthéon.

Les Français prennent possession de la partie Espagnole de Saint-Domingue.

2 Février. Installation des douze municipalités de Paris.

6. — Décret qui suspend l'emprunt par voie de tontine.

8. — Aubert-Dubayet est nommé ambassadeur près la Porte Ottomanne.

L'archiduc Charles est nommé commandant en chef de l'armée impériale sur le Bas-Rhin.

14. - Les princes de Linange, en prison à Paris, réclament leur liberté.

16. Prise de Colombe, dans l'ile de Ceylan, par les Anglais.

Les Chouans surprennent la ville de Mayenne. 23. Buonaparte obtient le commande

10.

19.

er 1

ment en chef de l'armée d'Italie, par la prolection de Barras el de Tallien, mais sous la condition qu'il épousera Joséphine , veuve d'Alexandre Beauharnais.

24. Février. Prise de Stofflet, général de chouans ; il est fusillé.

27. - Ledirectoire dissout plusieurs sociétés populaires.

Abdication de Kien-long , empereur de la Chine; Ka-bing , l'un de ces fils , lui succede.

MARS. Ouverture des séances de la nouvelle assemblée nationale Batave.-Peterpaulus en est nommé président.

6. L'archiduc Charles est nommé feld-, maréchal.

7. - L'abbé Raynal meurt à Passy, près Paris, à l'âge de 84 ans.

8. - Buonaparte épouse à Paris Joséphine Rose-Tascher,née à la Martinique le 23 juin 1959, de Joseph-Gaspard-Tascher de la Pagerie, capitaine de dragons , veuve du vicomte Alexandre de Beauharnais, major en second d'un régiment d'infanterie, l'un des chevaliers français le plus estimable : il fut député en 1789 de la noblesse du baillage de Blois aux états-généraux, président de l'assemblée constituante le 21 juin 1791, époque du départ du roi. Après la session,adjudant général à l'armée du Nord, etc.; décapité à Paris le

23 juillet 1794, âgé de 34 ans. Beauharnais étoit très-attaché au roi; on lui entendit dire à des nobles, au commencement de la révolution : Messieurs, voici le moment de vous montrer ; vous n'avez encore rien fait pour le peuple, il a beaucoup à se plaindre; si vous n'je prenez garde, les sabres se tourneront contre nous,

et nous per drons Louis XVI. La veuve de Beauharuais, en prison au Luxembourg , étoit sans ressource, sa fortune étant à la Martinique. Elle dut sa liberté à Barras, et à Tallien des secours d'argent pendant sa captivité ; sa fille étoit ignorée dans une pension , et pour sauver son fils, il fut placé comme apprentif, chez un menuisier, tout le temps de la terreur. Barras fit avoir à madame de Beauharnais une somme d'argent, comme indemnité d'une partie des biens de son premier mari: elle acheta de M. le Conlleux, la Malmaison, et un petit hôtel, rue Chantereine, pendant l'absence de son mari. Elle manquait d'argent, elle s'en procura ,

d'accord avec Barras, en faisant obtenir des marchés à différents fournisseurs pour les armées, moyennant une rétribution. 11. Mars. Buonaparte part pour l'Italie;

mais avant de commencer la campagne,

il va voir sa famille à Marseille, ville qu'il avait quitté en proscrit cn 1793; il y revint triomphant et glorieus en 1796 : après avoir passé en revuc la garnison, il partit pour Nice; le général Leclere

« PreviousContinue »