Page images
PDF
EPUB

mens.

investie. - Augereau, que le directoire avait fait revenir de l'armée secrètement pour diriger cette révolution , fait arrêter Ramel , commandant de la garde du corps législatif, et le général Miranda. – Les directeurs Barthélemy et Carnot sont consignés dans leurs apparte

Carnot prend la fuite. Trente-deux députés sont arrêtés. - Les barrières de Paris sont fermées. -- Proclamation du directoire sur la prétendue conspiration. — Le conseil des cinq-cents se réunit dans la salle de l'Odéon, sous la présidence de Lamarque. - Le conseil des anciens dans l'Ecole de Médecine, sous la présidence de Roger-Ducos. - Message du directoire , qui rend compte des mesures qu'il a prises. - Il envoie des pièces relatives à la conspiration qu'il dit avoir découverte ; mais comme il n'en existoit point, Barras en avoit fait fabriquer une depuis un mois, et les pièces de conviction étoient imprimées d'avance; elles étoient renfermées dans une armoire chez l'imprimeur L. M., qui en répondoit sous peine de mort.

5 SEPT. Loi qui condamne à la déportation les directeurs Barthélemy , Carnot, le général Pichegru, Ramel, un nombre de députés (trentecinq de journalistes et d'écrivains, etc.)-Loi qui permet l'entrée des troupes dans le rayon constitutionnel.

8 SEPTEMBRE. Merlin (de Douai)et François (de Neufchâteau ) remplacent Barthélemy et Carpot au directoire. 9.

Les deus conseils lèvent leur perma

nence.

10. – Lettre au directoire, du général Moreau , relative à Pichegru, tendant à prouver que Pichegru avoit eu des correspondances avec Louis XVIII. Cette lettre n'a pas fait d'honneur à Moreau, qui en a souvent témoigné son repentir depuis.

- Loi qui porte que toutes les armées , dans la journée du 18 fructidor, ont bien mérité de la patrie.

12. - Proclamation de Buonaparte à l'armée d'Italie, sur la journée du 18 fructidor, dont il fait l'apologie.

13. Tous les Bourbons qui restoient en France partent pour l'Espagne.

14. Arrivée à Paris du général Moreau. 16. Rupture des négociations de Lille.

Lord Malmesbury retourne en Angleterre, d'après la journée du 18 fructidor, 4 septembre.

19. Mort du général Hoche à Wetzlar, âgé de trente ans. Il est inhumé dans le camp retranché de Coblentz.

- La Fayette, Bureau de Puzy et La TourMaubourg, sortent des prisons d'Olmutz.

22 SEPT. Embarquement du directeur Barthélemy, et autres déportés, pour la Guiane.

23. Augereau est nommé commandant en chef des armées du Rhin-et-Moselle, et de Sambre-et-Meuse, réunis sous le nom d'armée d'Allemagne.

jer OCTOBRE. Fête en l'honneur du général Hoche.

Lettre des plénipotentiaires restés à Lille, au

lord Malmesbury, pour lui témoigner le désir que le directoire a toujours de faire la pais.

. 4, Préparatifs de guerre dans le royaume de Naples.

5. Réponse négative du lord Malmesbury à la lettre des plénipotentiaires français.

- Arrivée à Hambourg de La Fayette et autres prisonniers d'Olmutz.

6. – Le roi de Suède éponse à Stralsund, par procuration, une princesse de Bade.

9. — Des négociateurs américains sont présentés à Paris au ministre des relations extérieures.

L'amiral anglais Duncan défait la flotte hollandaise ; l'amiral de Winser est fait prisonnier. — Prise de neuf vaisseaux de ligne hollandais.

17. – Traité de pais entre la République française et l'empereur d'Allemagne , conclu à

II.

Campo-Formio, par le général Buonaparte et les ministres de l'Empereur. - Indication du congrès à Rastadt.

25. OCTOBRE. Ratification du traité de paix avec le roi de Sardaigne.

26. Arrêté du directoire qui ordonne la formation d'une armée d'Angleterre sur les côtes de l'océan, et nomme Buonaparte commandant en chef de cette armée. Le directoire, effrayé de l'ambition et des progrès de la puissance de Buonaparte en Italie, lui prépare secrètement une expédition pour l'Egypte.

Le directoire enjoint au ministre de Portugal de quitter la France.

Réunion à la république Cisalpine de la Valteline, Chiayenne et Bormio, par arrêté du général Buonaparte.

28. – Manifeste du roi d'Angleterre aux cours étrangères, relatif à la rupture des négo

la paix avec la France. 31. – Buonaparte envoie à Paris le général Berthier et le colonel Monge, pour présenter au directoire le traité de paix qu'il a fait avec l'Empereur.

1er NOVEMBRE. Suppression de l'université de Louvain, et saisie de toutes ses propriétés, par ordre du gouvernement français.

5. – Correspondances pontificale et royale saisies en Italie, et adressées au directoire par

ciations pour

le ton

Buonaparte. -- Il a été depuis reconnu que ces pièces avoient été fabriquées par ordre de Buonaparte. — M. Patraud, son ancien professeur de mathématiques, homme d'un esprit adroit et fin, ne l'a pas quitté pendant sa campagne d'Italie; il était chargé de sa correspondance avec le Saint-Père et le Sacré Collége, et de rédiger ses proclamations, etc.

10. NOVEMBRE. Leltre remarquable par despotique de Buonaparte, au gouvernement provisoire de la république Ligurienne. --- Proclamation du même, au peuple Cisalpin, sur la constitution. -Lettre du même aux chefs des trois Ligues-Grises.

Arrivée à Cayenne des déportés par suite de la journée du 18 fructidor.

15. – Buonaparte quitte l'armée d'Italie, et se rend à Rastadt pour ouvrir le congrès.

- Le gouvernement de Brescia est dissous, et réuni à la République cisalpine.

- Ouverture du collège de France, à Paris.

16. Mort de Frédéric Guillaume II, roi de Prusse ; son fils, Frédéric III, lui succède. 17.

Buonaparte divise la république Cisalpine en vingt départemens.

18. Loi qui fixe un nouveau costume pour les représentans du peuple de la république Française.

« PreviousContinue »