L'Ami de la religion et du roi, Volumes 61-62

Front Cover
Le Clere, 1829 - Paris (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 144 - Tout est soumis à ces clefs; tout, mes Frères, rois et peuples, pasteurs et troupeaux : nous le publions "avec joie; car nous aimons l'unité, et nous tenons à gloire notre obéissance. C'est à Pierre qu'il est ordonné premièrement...
Page 143 - ... se tenir en garde contre les versions non autorisées de l'Ecriture - et recommandent comme les meilleures traductions . celle dite de Douai , pour l'ancien Testament , et celle de Reims pour le nouveau : ce sont , disent-ils , les meilleures traductions anglaises. Ils s'élèvent ensuite, mais avec autant de modération que de fondement , contre des prétentions contraires aux droits de l'Eglise et de ses Ministres : ce sont les prétentions des trustées qu'ils ne nomment pas . mais qu'ils...
Page 191 - Paris entre autres, les condamnaient, mais à des peines légères, « pour avoir excité à la haine et au mépris du gouvernement du Roi...
Page 237 - Depuis ce temps a paru le concordat ; on y reconnut que la religion catholique est la religion de la majorité des Français, l'autorité des canons fut reçue.
Page 141 - Evêques s'accordent mutuellement , des cas réservés , et des pouvoirs à donner aux Prêtres. On discuta sur la nature de la promesse faite par chaque Prêtre à son ordination, et sur l'obligation qui en résulte. On délibéra sur la manière de procéder contre les Ecclésiastiques ; sur la lecture de...
Page 161 - Que celui qui fait l'injustice la fasse encore; que celui qui est souillé se souille encore; et que celui qui est juste se justifie encore; et que celui qui est saint se sanctifie encore.
Page 60 - L'armée polonaise ne sera jamais employée hors de l'Europe. TITRE II. Garanties générales. ART. XI. La religion catholique romaine, professée par la plus grande partie des habitans du royaume de Pologne, sera l'objet des soins particuliers du gouvernement , sans qu'elle puisse par là déroger en rien à la liberté des autres cultes, qui, tous sans exception, pourront s'exercer pleinement et publiquement, et jouiront de la protection du gouvernement. La différence des cultes chrétiens n'en...

Bibliographic information