Page images
PDF
EPUB
[ocr errors][ocr errors][merged small]

DE

L'INDUSTRIE MANUFACTURIÈRE,

COMMERCIALE ET AGRICOLE.

G.

GOMME. (Commerce, industrie.) Les gommes sont des produits solides qui ont exsudé de différentes espèces d'arbres, et qui jouissent de la propriété de donner de la viscosité à l'eau, soit en s'y dissolvant, soit en s'y développant simplement. Elles ont aussi pour caractère principal d'être insolubles dans l'alcool.

On doit ranger parmi les gommes, au moins dans un ouvrage technologique, le mucilage et la fécule dépourvue de son tégument.

Les gommes paraissent formées par les substances suivantes , isolées ou mélangées en proportions très variables, d'arabine, de cérasine, de bassorine, de mucilage et de fécule.

L'arabine est une matière solide, facilement pulvérisable lorsqu'elle est sèche, molle et élastique lorsqu'elle est humide. sa couleur est nulle; son odeur est excessivement faible , sa saveur est à peine sensible, cependant facile à reconnaître. Chauffée jusqu'à environ 200°, elle se ramollit assez pour être tirée en fils, L'arabine est très soluble dans l'eau , et lui communique une grande viscosité, sans troubler sa transparence.Une dissolution contenant sur 100 parties d'eau plus de 17,75 d'arabine à 20°, ou plus de 23,54 de la même substance à 100°, ne passe

vi.. TEYY

VI.

1

VILLE DE LYON

Pais Des *

plus au travers d'un filtre de papier joseph. L'alcool fait naître un précipité dans la dissolution aqueuse d'arabine, mais il ne sépare jamais complétement cette substance, et il arrive que le précipité peut se redissoudre par l'action de la chaleur, s'il n'est pas trop abondant. Les sels de sesqui-oxide de fer se combinent avec l'arabine, et la rendent insoluble, c'est ce qui fait que les imprimeurs sur tissus ne peuvent se servir de gomme de mimosa, qui en est presque entièrement formée, pour donner de la consistance aux dissolutions ferriques. Le borax et les alcalis la précipitent également; le sous-acétate de plomb surtout y fait naître un précipité abondant, qui, après avoir été desséché, est formé de 61,75 d'arabine et de 38,25 d'oxide de plomb.

L'arabine ne perd point d'eau en s'unissant à l'oxide de plomb, comme cela a lieu pour la plupart des autres matières.

L'acide sulfurique concentré convertit, à froid, la gomme de mimosa en une matière grenue, cristallisée et sucrée, mais non susceptible de fermentation, selon M. Guérin; à chaud, il la détruit avec dégagement de gaz sulfureux, et production d'une matière gommeuse égale aux 0,29 de son poids. Si l'acide est étendu d'eau, il la convertit au contraire en un sucre fermentescible, ainsi

que cela a été indiqué par M. Berzelius en 1831 ( Traité de chimie; t. V, p. 217), et vérifié par MM. Biot et Persoz en 1833 (Ann. de chim. et de phys., t. LII, p. 86).

La gomme traitée à chaud par l'acide nitrique donne successivement de l'acide oxalhydrique, de l'acide mucique, et de l'acide oxalique.

M. Chevreul considère la production de l'acide mucique comme un caractère essentiel des gommes; mais cela ne paraît pouvoir être adopté, parce que la lactine, qui est d'origine animale, en produit de très pur. La gomme a été soumise à l'analyse par MM. Gay-Lussac et Thénard , et par M. Berzelius, qui ont obtenu des résultats presque identiques. M. Guérin, en analysant l'arabine purifiée, a obtenu des résultats un peu différents.

[ocr errors]

COMPOSITION DE LA GOMME

COMPOSITION DE L'ARABINE.

DE MIMOSA.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

.

Gay-Lussac et Thénard, Berzelius.

Guérin. Carbone. 42,23. 42,682. 43,81 Hydrogène. 6,93. 6,374.

6,20 Oxigène. 50,84. 50,944. 49,85

Cérasine. La cérasine forme la majeure partie des gommes qui exsudent des plantes de la section des rosacées , dont les fruits sont des drupes (fruits à noyaux). Elle est transparente, incolore quand elle est pure; elle se ramollit dans l'eau en s'y dissolvant à peine, et sans se gonfler beaucoup; sa saveur et son odeur sont nulles. Traitée par l'acide nitrique, elle donne de l'acide mucique ; traitée par l'eau bouillante , elle se transforme en arabine, sans éprouver aucun changement dans sa composition.

La cérasine s'obtient facilement en traitant la gomme des drupacées par l'eau, lavant le produit insoluble , le faisant égoutter sur une toile, et le desséchant à l'étuve.

Bassorine. Substance incolore, limpide quand elle est pure, presque insoluble dans l'eau à la température ordinaire, mais pouvant s'y gonfler en l'absorbant, et formant ainsi un mucilage très abondant. Bouillie dans l'eau pendant un quart d'heure, elle se transforme en matière analogue à l'arabine; les acides nitrique et chlorhydrique dilués agissent de même; traitée par l'acide nitrique, la bassorine donne 0,23 de son poids d'acide mucique.

Selon M. Guérin, la bassorine est formée de 37,28 parties de carbone , 55,87 d'oxigène, et 6,85 d'hydrogène sur 100. L'hydrogène et l'oxigène y sont dans le même rapport que dans l'eau.

La bassorine forme presque la totalité des gommes adragantes et de Bassora; elle entre, mais en beaucoup plus faible proportion, dans la plupart des gommes résines de la famille des ombellifères, selon les analyses de M. Pelletier. La bassorine s'obtient comme la cérasine , mais en opérant sur de la gomme de Bassora, et non sur de la gomme de drupacées.

DES GOMMES DU COMMERCE.

[ocr errors]

Les gommes du commerce sont fournies par des mimosa ou acacia; par des arbres des genres prunus et cerasus, de la famille des rogacées; par des astragalus, et il en est qui proviennent de plantes inconnues, comme la gomme de Bassora. Les succédanées des gommes sont les mucilages de graine de lin, de semences de coing, de psyllum, des malyacées, etc.; la fécule dépouillée de son tégument, en y comprenant le salep.

Gommes d'acacia.- La gomme arabique et la gomme du Sénégal appartiennent à cette division.

La gomme arabique , actuellement rare dans le commerce découle des acacia vera et arabica (1). Elle est en morceaux de formes diverses , irréguliers et brisés, dont le volume dépasse rarement celui d'une noix. Elle présente des fissures dans son intérieur, et se rompt facilement en fragments anguleux; sa cassure est lisse, vitreuse et brillante ; sa saveur est douce et presque nulle. Sa densité est de 1,355. Dans l'état ordinaire , elle contient environ 18 parties d'eau sur 100. Brûlée, elle laisse un résiðu de 0,025 à 0,030, formé de carbonates de potasse et de chaux, de phosphate de chaux, de chlorure de potassium , d'oxide de fer, de silice et d'alumine, La gomme arabique nous vient d'Arabie et d'Égypte. On nous l'expédie en caffas de 3 à 400 kilog.

Pomet et Lemery, qui écrivaient, l'un à la fin du dix-septième, l'autre au commencement du dix-huitième siècles, donnaient le nom de turique ou turis à la gomme arabique qui avait coulé de l'arbre en tombant goutte à goutte, et avait formé une espèce de stalagmite.

Il existe au Muséum d'histoire naturelle de Paris de la gomme qui porte le nom de turique, et qui passe pour avoir appartenu

(1) Il ne faut point confondre les acacias dont il est ici question avec les plantes qui portent le même nom dans notre pays. Ils sont bien de la même famille, mais ils appartiennent à des sections différentes.

« PreviousContinue »