Voyages en France: pendant les années 1787, 88, 89 et 90 : entrepris plus particulièrement pour s'assurer de l'état de l'agriculture, des richesses, des ressources et de la prospérité de cette nation, Volume 1

Front Cover
Buisson, 1793
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 349 - Il me semble que la nation assemblée n'a pas à recevoir d'ordre. » monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggérées au roi ; mais vous, qui ne sauriez être son organe auprès de l'Assemblée nationale, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'êtes pas fait pour nous rappeler son discours.
Page 349 - ... monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggérées au roi ; mais vous, qui ne sauriez être son organe auprès de l'Assemblée nationale, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'êtes pas fait pour nous rappeler son discours. Cependant, pour éviter toute équivoque et tout...
Page 188 - Il a fait une découverte remarquable dans l'électricité. Vous écrivez deux ou trois mots sur du papier ; il les prend avec lui dans une chambre, et tourne une machine dans un étui cylindrique au haut duquel est un électromètre, une jolie petite balle de moelle de plume. Un fil d'archal est joint à un pareil cylindre et...
Page 241 - Hurons, ce qui paraît incroyable dans un pays enclos ; le peuple y est presque aussi sauvage que le pays, et la ville de Combourg, une des places les plus sales et les plus rudes que l'on puisse voir : des maisons de terre sans vitres, et un pavé si rompu qu'il arrête les passagers, mais aucune aisance.
Page 242 - ... aisance. Cependant il s'y trouve un château , et il est même habité. Qui est ce M. de Chateaubriand, propriétaire de cette habitation , qui a des nerfs assez forts pour résider au milieu de tant d'ordures et de pauvreté? Au-dessous de cet amas hideux de misère est un beau lac environné d'enclos bien boisés.
Page 135 - Dans un espace de douze lieues de pays, situé entre la Garonne, la Dordogne et la Charente, et conséquemment dans une des plus belles parties de la France pour trouver des débouchés, la quantité de terres en friche que nous rencontrons est étonnante : c'est le trait dominant du terrain pendant toute la route. La plupart de ces landes appartenaient au prince de Soubise, qui n'en voulut jamais vendre aucune partie. Ainsi toutes les fois que vous...
Page 262 - 11 n'ya aucune issue charre» tière dans toute la longueur de ce quai ; les derrières ne sont accessible» que par » des ruelles impraticables; ils sont ensuite bornés par un roc monstrueux, etc. » 2 « La ville a ce signe de prospérité qui ne trompe jamais : des maisons neuves. Le quartier de la Comédie est magnifique; toutes les rues sont coupées à angles drolls et bâties de pierres blanches.
Page 261 - Dieu! dis-je en moi-même, toutes ces landes, ces déserts, ces bruyères, ces genêts épineux, ces trous et ces marais fangeux que je viens de parcourir pendant cent lieues, conduisent-ils à ce spectacle? quel miracle, que toute cette splendeur et ces richesses des villes de France n'aient aucune liaison avec la campagne ! Il...
Page 92 - ... carrés , dont quelques-uns sont grands. « Montpellier, qui a plutôt l'air d'une grande capitale que d'une ville de province, couvre une colline qui s'enfle considérablement à la vue; mais en entrant dans la ville on se trouve furieusement trompé : on y trouve des rues étroites, tortueuses , des maisons mal bâties , mais remplies de monde et vivantes — Le grand objet à voir pour un étranger est la promenade ou place, car elle partage de l'une et de l'autre, appelée le Peyrou.
Page 57 - Dans l'espace d'un acre, sont entassées des collines en terre, des montagnes de carton, des rochers de toile, des abbés, des vaches et des bergères, des moutons de plomb, des singes et des paysans, des ânes et des autels en pierre ; de belles dames et des forgerons, des perroquets et des amants en bois, des moulins à vent, des chaumières, des boutiques et des villages, tout excepté la nature.

Bibliographic information