La Correspondance littéraire: Critique, Beaux-arts, Érudition, Volume 1

Front Cover
A. Durand, 1857
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 106 - Un homme né chrétien et Français se trouve contraint dans la satire : les grands sujets lui sont défendus ; il les entame quelquefois , et se détourne ensuite sur de petites choses, qu'il relève par la beauté de son génie et de son style.
Page 40 - Pâle étoile du soir, messagère lointaine", Dont le front sort brillant des voiles du couchant, De ton palais d'azur, au sein du firmament, Que regardes-tu dans la plaine ? La tempête s'éloigne, et les vents sont calmés. La forêt, qui frémit, pleure sur la bruyère-, Le phalène doré, dans sa. course légère Traverse les prés embaumés. Que cherches-tu sur la terre endormie ? Mais déjà vers les monts je te vois t'abaisser; Tu fuis, en souriant, mélancolique amie, Et ton tremblant regard...
Page 44 - Les deux Cortèges DEUX cortèges se sont rencontrés à l'église. L'un est morne : — il conduit le cercueil d'un enfant; Une femme le suit, presque folle, étouffant Dans sa poitrine en feu le sanglot qui la brise. L'autre, c'est un baptême : — au bras qui le défend Un nourrisson gazouille une note indécise ; Sa mère, lui tendant le doux sein qu'il épuise, L'embrasse tout entier d'un regard...
Page 6 - Voilà ce que j'ai fait et ce que je ferais encore ; si j'avais à recommencer ma route, je prendrais celle qui m'a conduit où je suis. Aveugle et souffrant sans espoir et presque sans relâche, je puis rendre ce témoignage, qui de ma part ne sera pas suspect : il ya au monde quelque chose qui vaut mieux que les jouissances matérielles, mieux que la fortune, mieux que la santé ellemême, c'est le dévouement à la science.
Page 39 - II faut être ignorant comme un maître d'école Pour se flatter de dire une seule parole Que personne ici-bas n'ait pu dire avant nous : C'est imiter quelqu'un que de planter des choux.
Page 6 - Nous l'avouons : nous ne quittons pas sans regret cet aimable et généreux commerce. Soyez bénies, en nous séparant, Muses gracieuses ou sévères, mais toujours nobles et grandes, qui m'avez montré la beauté véritable et dégoûté des attachements vulgaires. C'est vous qui m'avez appris à fuir les sentiers de la foule, et, au Heu d'élever ma fortune, à tâcher d'élever mon cœur.
Page 202 - De l'instruction religieuse et des talents analogues à l'état de femme qui doit être dans le monde, y tenir un état, fût-ce même un ménage. » Généralement le mariage de...
Page 44 - L'autre, c'est un baptême : — au bras qui le défend Un nourrisson gazouille une note indécise ; Sa mère, lui tendant le doux sein qu'il épuise, L'embrasse tout entier d'un regard triomphant ! On baptise, on absout, et le temple se vide. Les deux femmes, alors, se croisant sous l'abside...
Page 61 - Colbert, il fut réglé qu'il ne seroit rien innové, et qu'on ne touchcroit point à ces rochers. Son fils, par Chamillart son beau-père, eut plus de crédit : sans écouter personne, il y fut procédé par voie de fait; on fit sauter les rochers, et on rendit la navigation libre en faveur de M. de la Feuillade. Les inondations qu'ils arrêtoient se sont débordées depuis, avec une perte immense pour le Roi et pour les particuliers. La cause en a été bien reconnue après, mais elle s'est trouvée...
Page 195 - ... admiré , dont les vers volent en tous lieux et passent en proverbe , qui prime . qui règne sur la scène ; qui s'est emparé de tout le théâtre : il ne l'en dépossède pas , il est vrai , mais il s'y établit avec lui , le monde s'accoutume à en voir faire la comparaison ; quelques-uns ne souffrent pas que Corneille , le grand Corneille lui soit préféré; quelques autres, qu'il lui soit égalé...

Bibliographic information