Bulletin de la Société d'agriculture, Industrie, Sciences et arts du Département de la Lozère, Volume 8

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 131 - M. le président donne lecture de la lettre suivante qui lui a été adressée par M. le préfet : « Besançon, le 23 juillet
Page 449 - Les semis et plantations de bois sur le sommet et le penchant des montagnes et sur les dunes seront exempts de tout impôt pendant vingt ans.
Page 123 - Bulletin de la Société d'Agriculture, Industrie, Sciences et Arts du département de la Lozère; Décembre 1893 et Janvier-Mars 1894.
Page 130 - Lozère. Société d'agriculture, industrie, sciences et arts du département de la Lozère, à Mende. Maine-et-Loire. Société d'agriculture, sciences et arts d'Angers. — Société industrielle d'Angers et du Maine-et-Loire, à Angers.
Page 172 - L'ossature, toutes proportions gardées, y est plus déliée qne chez l'Aubrac, la corne plus grêle et plus relevée, l'allure plus vive, la peau plus douce, et tous les signes laitiers généralement mieux marqués.
Page 129 - NAPOLÉON , par la grâce de Dieu el la volonté nationale, EMPEREUR DES FRANÇAIS, A tous présents el à venir, SALUT.
Page 35 - Châteauvieux on qualifie de région des landes et des ajoncs, manque surtout de l'élément calcaire. Partout où il est possible d'employer largement la chaux comme amendement, le sol se transforme à vue d'œil, les prairies artificielles s'étendent, les bestiaux s'améliorent et se multiplient, le froment se substitue au seigle. Avec les moyens ordinaires de locomotion et de combustion, la chaux revient trop cher sur la plupart des points.
Page 149 - Lorsque les tombes sont achevées et travaillées à point, on les transporte au moyen de banneaux sur le terrain qu'on veut engraisser , et on répartit les tas également ; puis, au moyen de trubles et de râteaux, on procède à l'épandage en unissant, autant que possible, la couche de terre de la tombe dont on recouvre la pelouse et en rejetant toutes les pierres qui s'y trouvent naturellement, ou les pierres à chaux qui n'ont pas voulu s'éteindre.
Page 149 - ... s'imposent souvent de lourds sacrifices. Comme la chaux a pour effet de chasser l'ammoniaque des engrais des animaux, il serait préférable de la remplacer par la marne bien divisée, ou par tout autre calcaire en poudre, ou mieux de faire deux lombes : l'une de terre et de fumier, l'autte de terre et de chaux.

Bibliographic information