Bulletin de la Société des sciences & arts de Bayonne

Front Cover
La Société, 1889 - Bayonne (France)
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 266 - A CES CAUSES, et autres à ce nous mouvant, de l'avis de notre Conseil et de notre certaine...
Page 175 - Qu'aussi-tôt que la forme de délibérer sera fixée, les Députés s'occupent, préalablement à tout autre objet, de donner à la France une constitution vraiment Monarchique, qui fixe invariablement les droits du Prince et de la Nation, qui assure la puissance de l'État, l'autorité du Monarque, et le bonheur des Sujets.
Page 283 - ... car tel est notre plaisir. En témoin de quoi nous avons fait mettre notre scel à cesdites présentes.
Page 64 - Reyne ma mere disposa tout à l'entour de grandes niches, et dans chacune une table ronde à douze personnes; la table de Leurs...
Page 64 - Après le service desquelles et le festin finy, l'on veit , avec une grande trouppe de Satyres musiciens, entrer ce grand rocher lumineux, mais plus esclairé des beautez et pierreries des Nymphes qui se...
Page 64 - ... majestez seulement s'eslevoit au bout de la salle sur un haut dais de quatre degrez de gazons. Toutes ces tables servies par trouppes de diverses bergeres habillées de toille d'or et de satin, diversement selon les habits divers de toutes les provinces de France.
Page 146 - ... janvier 1825 (p. 16, n° 14). On trouve trois chansons basques, avec paroles françaises, musique et accompagnement de piano, dans le recueil suivant, qui a été publié en quatre livraisons, annoncées dans le Journal de la librairie du 23 mai 1829 au 23 janvier 1830 : « Cent chants populaires des diverses nations du monde, avec les airs, les textes originaux, des notices, la traduction française, avec accompagnement de piano ou harpe, par G. Fulgence. Paris, Ph. Petit, grand in-4° ». Ces...
Page 64 - ... qu'il falloit faire la nuit par batteaux, apporta le lendemain autant de bons contes pour rire que ce magnifique appareil de festin avoit apporté de contentement...
Page 64 - ... salle , chaque trouppe dansant à la façon de son païs ; les Poitevines avec la cornemuse, les Provençales la volte avec les timballes, les Bourguignones et Champenoises avec le petit hautbois, le dessus de violon, et tabourins de village ; les Bretonnes dansans les passepieds et branlesgais ; et ainsi toutes les autres provinces.
Page 200 - Dunkerque, sauf les précautions et les formalités que Sa Majesté jugera à propos de prescrire par la suite pour le commerce des Indes, de la Chine, et des colonies françaises. Le roi Louis XVI signa, le 4 juillet 1784, les lettres patentes qui réglaient la nouvelle constitution de la ville. Elles ne furent enregistrées par le Parlement de Bordeaux, avec regret et avec réserves, que le 6 septembre 1784 (1).

Bibliographic information