Revue encyclopédique, Volume 59

Front Cover
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 46 - Il en est de même de tout ce que les animaux produisent par ce mouvement occulte. La nature les instruit à mesure que la nécessité les presse ; mais cette science fragile se perd avec les besoins qu'ils en ont : comme ils la reçoivent sans étude, ils n'ont pas le bonheur de la conserver ; et toutes les fois qu'elle leur est donnée, elle leur est nouvelle, puisque la...
Page 46 - La nature les instruit à mesure que la nécessité les presse; mais cette science fragile se perd avec les besoins qu'ils en ont : comme ils la reçoivent sans étude, ils n'ont pas le bonheur de la conserver; et toutes les fois qu'elle leur est donnée, elle leur est nouvelle, puisque, la nature n'ayant pour objet que de maintenir les animaux dans un ordre de perfection bornée, elle leur inspire cette science...
Page 45 - Les ruches des abeilles étaient aussi bien mesurées il ya mille ans qu'aujourd'hui, et chacune d'elles forme cet hexagone aussi exactement la première fois que la dernière.
Page 443 - coche, qui se passera bien de mon bourdonnement; « il va , mes chers amis, et ne cesse d'aller. Si sa marche « nous paraît lente, c'est que nous vivons un instant; « mais que de chemin il a fait depuis cinq ou six siècles ! « à cette heure , en plaine roulant , rien ne le peut plus
Page 267 - Et peut-être ne suis-je pas tout à fait indigne d'être appelé votre frère. — Comme vous je méprise de toute la hauteur de mon âme l'ordre social et surtout l'ordre politique qui en est l'excrément; — comme vous, je me moque des anciennistes et de l'Académie ; — comme vous, je me pose incrédule et froid devant la magniloquence et les oripeaux des religions de la terre...
Page 44 - La première domine dans l'enfance , la seconde dans l'âge mûr et dans la vieillesse. Les tendances de la nature humaine sont invariables comme elle; elles sont les mêmes à toutes les époques et dans tous les lieux. Les idées de l'intelligence humaine varient d'un temps à un autre temps, d'un pays à un autre pays; elles varient comme la connaissance humaine, et la connaissance humaine croît et décroît. Si la condition des bêtes ne change point, c'est que leur conduite est exclusivement...
Page 34 - Dieu et ses semblables. Or c'est en vertu des opinions que les peuples professent sur ces questions qu'ils se donnent un culte, des lois, un gouvernement, qu'ils adoptent certaines pensées, certaines habitudes, certaines mœurs, qu'ils aspirent à un certain ordre de choses, qui est pour eux l'idéal du beau, du bien, du bon et du vrai en ce monde.
Page 275 - Si jamais la rigueur de mon sort me décide A chercher un refuge aux bras du suicide, Mon exaltation d'artiste choisira Pour le lieu de ma mort l'italique Opéra. Je m'enfermerai seul dans une loge à grilles ; Et quand les violons, les hautbois et les...
Page 44 - ... invariables, mais encore et principalement par les idées de son intelligence qui sont essentiellement changeantes et mobiles. Le principe de la mobilité des choses humaines est donc dans la mobilité des idées de l'intelligence humaine.
Page 163 - Enfin éclairé par les doubles lumières de l'étude et de la méditation, je vis clair dans l'histoire et dans les choses. Je compris la vraie grandeur , notre vraie force. Depuis la tente du patriarche , depuis le chasseur Nemrod qui commença d'être puissant sur terre, jusqu'au Vatican, jusqu'à ce Sixte-Quint qui m'avait donné l'éveil , je vis l'homme roi par la pensée , concevant, fondant, conservant, détruisant par elle. La...

Bibliographic information