From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 342 - Pascal était l'âme et la voix, contre cette société remuante et impérieuse, que l'esprit de gouvernement et l'esprit de liberté repoussent avec une égale méfiance ! Quelle puissante variété dans un homme!
Page 186 - Montalembert s'écriait, avec une chaleur un peu jeune, une confiance un peu naïve, mais avec une émouvante sincérité : « Dans un temps où nul ne sait que faire de sa vie, où nulle cause ne réclame ni ne mérite ce dévouement qui retombait naguère comme un poids écrasant sur nos cœurs vides, nous avons enfin trouvé une cause qui ne vit que de dévouement et de foi.
Page 325 - Villemain reconnaître par un nouveau cri de détresse que le système moderne le cède autant à l'ancien sous le rapport de la qualité que sous celui de la quantité, que...
Page 496 - ... chacun sait maintenant que sur ces pointslà , la société française , telle qu'elle est actuellement représentée, ne manquera pas d'être énergiquement défendue contre de folles innovations. Et d'ailleurs ces mesures, funestes en soi , n'ont rien de théoriquement hostile à la doctrine catholique.
Page 368 - Que faisons-nous en ce moment que rendre hommage au véritable esprit de la révolution française, en invoquant ses bienfaits, en réclamant la liberté d'enseignement promise par la Charte, au nom de toutes les légitimes libertés religieuses ?. . . « Nous acceptons, nous invoquons les principes et les libertés proclamés en 89... « Je le pense et je le dis sans hésiter aux hommes de 89 et aux hommes de ce temps , qui voudraient faire peser sur nous le joug intolérable d'une absurde oppression,...
Page 310 - ... qui proclament enfin l'influence de notre patrie partout amoindrie ou perdue. On aime à repousser ou du moins à ajourner d'aussi désespérantes conclusions; mais il en est une autre, plus funeste encore, à laquelle on arrive tout droit : cest que jamais et nulle part on n'a vu une nation aussi officiellement irréligieuse que la France de nos jours. Il ne s'agit pas en cela de ce qu'il peut y avoir encore de foi dans la population , du nombre plus ou moins grand de chrétiens ou de juifs...
Page 334 - Je sus alors qu'au fond de moi-même il n'y avait plus rien qui fût debout ; que tout ce que j'avais cru sur moi-même, sur Dieu et sur ma destinée en cette vie et en l'autre, je ne le croyais plus; je l'avais cru sur la foi du fait que...
Page 178 - On l'a brisée sur nos temples, mais nous la mettrons dans le sanctuaire de nos cœurs ; et là, nous ne l'oublierons jamais De la terre où on nous l'a détruite, nous la replaçons dans le ciel ; et là, nous lisons encore une fois autour d'elle la parole divine ; Inhoc signa vinces.
Page 320 - Si vous l'aviez voulu, évêques de France, et vous, pères de famille catholiques , il ya longtemps déjà que nous serions libres ; et le jour où vous le voudrez sérieusement et énergiquement, nous le serons.
Page 330 - ... l'avenir. Heureuse de voir les masses, le peuple, c'est-à-dire à peu près le genre humain tout entier, entre les bras du christianisme, elle se contente de lui tendre doucement la main, et de l'aider à s'élever plus haut encore.

Bibliographic information