Page images
PDF
EPUB

De ladite métairie, douze cent quatre-vingt-dix toises de longueur à niveau.

Vis-à-vis Ville-Monteausson , il y a une hauteur de neuf cent dix-neuf toises de longueur sur sept, toises cinq pieds trois pouces d'élévation.

Depuis le sommet de ladite hauteur, quatrevingt-quatre toises de longueur à niveau.

De là au moulin de la Seigne., cent cinquante toises de longueur sur sept toises cinq pieds trois pouces de pente.

Il y a de là deux cent quarante-deux toises de longueur à niveau.

De là jusqu'au-dessous du pont de Pennautier, dix-sept cent cinquante-six toises à niveau.

Là est une hauteur de deux cent dix-neuf toises de longueur sur deux toises quatre pieds six pouces d'élévation.

Dupont de Pennautier jusqu'à la Tuilerie,soixantehuit toises de longueur sur deux toises cinq pieds neuf pouces quatre lignes de pente.

Depuis ladite Tuilerie jusqu'à Pesens, deux mille quatre cent deux toises de longueur sur trois toises d'élévation.

De Pesens sont huit mille cent quarante-quatre toises de longueur sur dix-huit toises quatre pieds trois pouces

d'élévation. De là jusqu'à la jonction de Fresquel, avec le ruisseau de la Bastide , neuf mille six cent trente

cinq toises de longueur sur neuf toises un pied d'élévation.

Depuis là jusqu'à la métairie de Pergominières, quatre mille huit toises de longueur sur treize toises trois pieds quatre pouces d’élévation.

De ladite métairie à la fontaine de la Grave, point de partage, huit cents toises de longueur sur deux toises trois pieds neuf pouces d'élévation. Tellement

que

de ladite fontaine jusqu'au moulin de Fériol, il y a cinquante-huit mille neuf cent trente-six toises de longueur , avec les élévations et dépressions susdites, que nous avons répétées par le même, attendu que c'est le plus mal-aisé cheinin pour la conduite des eaux de Fresquel à Aude, et parce que ladite fontaine ou pays de la Grave, ainsi qu'il a été ci-dessus, avoit dix pieds d'eau la première fois que lesdits seigneurs commissaires y furent, nousdits experts la fîmes encore sonder, et trouvámes qu'il y en avoit treize pieds ; d'où nous tirâmes une conséquence infaillible, que si sur le terlre où ladite fontaine est située on creuse un vaste et profond réservoir en canaux de distribution à l'Océan et à la mer Méditerranée, les eaux s'y conserveront fort bien, et que ladite fontaine y en fournira beaucoup

Ce fait, et notre commission étant finie suivant le dessein dudit sieur Riquet, nous étions sur le point de retourner audit Béziers ; mais ledit sieur Riquet nous représenta,qu’encore que son dessein eût été de faire descendre le Canal de navigation par le vallon de la Bastide , à cause des eaux de Fresquel , il étoit obligé de nous dire , que lesdits seigneurs commissaires, sur le rapport de diverses personnes, avoient cru qu'on pouvoit autant et plus aisément descendre l'autre vallon que nous voyons à droite, et nous invita de le vérifier : à quoi faisant, nousdits experts aurions, ledit jour dix-neuvième décembre 1664, fait tourner et poser les niveaux devers ledit vallon, vulgairenient appelé du Mas-Sainte-Espuelles , et mesurer en descendant du 'long du ruisseau de Tréboul, en onze stations jusqu'au fort de Soulie, trois mille trois cent sepl toises de longueur sur neuf toises un pied sept pouces et demi de pente, et nous serions retirés audit Castelnaudary, à cause que l'heure étoit tarde.

Le samedi vingt-huitième décembre 1664, nousdits experts, ès présence des parties, desdits seigneurs commissaires , et assistés des géomètres , arpenteurs et niveleurs et autres ouvriers, partîmes dc Castelnaudary , et reprîmes notre travail à l'ordinaire, station du jour précédent sous le fort de Soulié, descendant par la prairie , et tirâmes neuf mille sept cent cinquante-deux toises de longueur sur vingt-quatre toises quatre pieds quatre pouces de pente , jusqu'à Villepinte , où passe la rivière de Fresquel ; de façon que depuis la fontaine de la Grave jusqu'audit Villepinte , il y a treize mille

cinq toises de longueur sur neuf toises un pied d’élévation.

Depuis là jusqu'à la métairie de Pergominières, quatre mille huit toises de longueur sur treize toises trois pieds quatre pouces d'élévation.

De ladite métairie à la fontaine de la Grave, point de partage, huit cents toises de longueur sur deux toises trois pieds neuf pouces d'élévation. Tellement

que

de ladite fontaine jusqu'au moulin de Fériol, il y a cinquante-huit mille neuf cent trente-six toises de longueur, avec les élévations et dépressions susdites, que nous avons répétées par le même, attendu que c'est le plus mal-aisé chemin pour la conduite des eaux de Fresquel à Aude, et parce que ladite fontaine ou pays de la Grave, ainsi qu'il a été ci-dessus, avoit dix pieds d'eau la première fois que lesdits seigneurs commissaires y furent, nousdits experts la fîmes encore sonder, et trouvámes qu'il y en avoit treize pieds ; d'où nous tirâmes une conséquence infaillible, que si sur le terlre où ladite fontaine est située on creuse un vaste et profond réservoir en canaux de distribution à l'Océan et à la mer Méditerranée, les eaux s'y conserveront fort bien, et que ladite fontaine y en fournira beaucoup.

Ce fait, et notre commission étant finie suivant le dessein dudit sieur Riquet, nous étions sur le point de retourner audit Béziers ; mais ledit sieur Riquet nous représenta,qu'encore que son dessein eût été de faire descendre le Canal de navigation par le vallon de la Bastide , à cause des eaux de Fresquel , il étoit obligé de nous dire, que lesdits seigneurs commissaires, sur le rapport de diverses personnes, avoient cru qu'on pouvoit autant et plus aisément descendre l'autre vallon que nous voyons à droite, et nous invita de le vérifier: à quoi faisant, nousdits experts aurions, ledit jour dix-neuvième décembre 1664, fait tourner et poser les niveaux devers ledit vallon, vulgairenient appelé du Mas-Sainte-Espuelles, et mesurer en descendant du'long du ruisseau de Tréboul, en onze stations jusqu'au fort de Soulie, trois mille trois cent sept toises de longueur sur neuf toises un pied sept pouces et demi de pente, et nous serions retirés audit Castelnaudary, à cause que l'heure étoit tarde.

Le samedi vingt-huitième décembre 1664, nousdits experts, és présence des parties, desdits seigneurs commissaires , et assistés des géomètres, arpenteurs et niveleurs et autres ouvriers, partîmes do Castelnaudary , et reprîmes notre travail à l'ordinaire, station du jour précédent sous le fort de Soulié, descendant par la prairie, et tirâmes neuf mille sept cent cinquante-deux toises de longueur sur vingt-quatre toises quatre pieds quatre pouces de pente , jusqu'à Villepinte , où passe la rivière de Fresquel ; de façon que depuis la fontaine de la Grave jusqu'audit Villepinte , il y a treize mille

[ocr errors]
[graphic]
« PreviousContinue »