Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

cor

SAINTE AGATHE VIERGE ET MARTYRE.

INTROÏT. G Audeámus omnes

Ejouissons-nous tous in Dómino , diem feftum celebrantes fub célébrons folemnelement bonóre beáta Agatha cette fête en l'honeur de la virginis e mártyris,de bienheureuse Agathe viercujus paffióne gaudent ge & martyre, dont les souAngeli , dos colláudant frances sont pour les AnFilium Dei.

ges un sujet de se réjouir & de benir éternèlement le Fils de Dieu. Pl. Eructávit PS. J'ai proféré des pameum verbum bonum: roles saintes de l'abondandico ego ópera mea Rea ce de mon caur ; c'est au gi. Glória,

fouverain Roi que je con

facre mes cantiques.

É O LECIE. D Eus, qisi inter ca

Oaud

Dieu, qui entre les tera poréntia tua autres merveilles de mirácula, étiam in fexu votre puissance , avez renfrágili victoriam mar- du victorieux des tourmens tyrii contulifti; concé- du martyre le sexe même de propitius, ut qui le plus fragile ; faites-nous, beáta Agatha virginis s'il vous plaît, la grace d'aeg mártyris tua natali- ler à vous en suivant les sia colimus, per ejus ad exemples que nous a donte exémpla gradiámur; nés la bienheureuse AgaPer Dóminum noftrum. the votre vierge & martyte, dont nous honorons aujourd'hui l'heureuse naissance dans le ciel ; Par notre Seigneur. Lecture de la premiere Epitre de saint Paul

aux Corinthiens, 1. 26. FRatres, Vidéte voca

Es Freres,

Confide. tiónem veftram ,

rez qui sont ceux quia non multi fapiéne d'entre vous qui ont été

زنان 0

apelés à la foi. Il y en a peu les secúndùm camera, de fages selon la chair, peu non multi poténtes, non de puissans , & peu de no- multi nóbiles. Sed que bles. Mais Dieu a choisi les stulta sunt mundi elé. moins sages selon le mon- git Deus, ut confundat de, pour confondre les fa- Sapiéntes; do infirma ges ; il a choisi les foibles mundi elégit Deus , ut selon le monde, pour con- confúndat fórtia. Et fondre les puissans. Il a ignobilia mundi, do coma choisi les plus vils & les temptibilia elégit Deus, plus méprisables selon le dos ea qua non funt, ut monde , & ce qui n'é- ea quæ funt destrúeret : toit rien, pour détruire ut non gloriétur omnis ce qu'il y avoit de plus caro in conspectu ejus, grand : afin que nul Ex ipfo autem vos eftis homme ne se glorifie de- in Chrifto fefu , qui vant lui. C'est par cette factus est nobis sapienvoie que vous êtes établis tia à Deo, don justitia , en Jesus-Christ, qui nous fanciificátio, agree a été doné de Dieu pour démprio : ut quemád. être notre sagesse, notre ju- modum scriptum est : stice notre santification Qui gloriátur, in & notre rédemtion ; afin mino gloriérur. que, selon qu'il est écrit: Celui qui fe glorifie, no se glorifie que dans le Seigneur.

GRAD U EL. PS. 45. Dieu la soutiendra par Adjuvábit ses regards favorables : il Deus vultusuo: Deus habite au milieu d'elle, elle in médio ejus , non ne sera point ébranlée, commovebitur. . Fláy. Un fleuve impétueux minis impetus latificat comble de joie la cité de civitátem Dei: fan&tsDieu, la cité que le Très- ficávit tabernáculum haut a daigné choisir pour suum Altisfimus. fa demeure.

Alleluia, alleluia. Alleluia , alleluia. ý. J'ai parlé hardiment 9. Loquébar de tefti

cam

móniis tuis in conspectu de votre loi devant les rois, regum, ego non confun- & je n'en ai point rougi. débar. Alleluia, Alleluia.

Après la Septuagefime , Trait. Pf. 125.
Qui séminant in la-

Ceux qui sement avec crymis, in gáudio me- larmes , moissonneront tent. W. Euntes ibant avec joie. Ď. Ils aloient 86 dos flebani , mitténtes marchoient en pleurant, femina fua. y. Venién. lorsqu'ils jettoient la leo ies autem vénient cum mence sur la terre. V. Mais exultatióne , portantes ils reviendront pleins d'amánipulos fuos. legresse , chargés de gerbes

qu'ils auront recueillies, Suite du S. Evangile selon S. Mathieu. 19. 3.

illo témpore , AC- N ce tems Les PhaPharisaitentántes eum, Jesus pour le tenter, & ils do dicéntes : Si licet hó- lui dirent : Est-il permis à mini dimittere uxórem un homme de quiter sa fuam , quácumque ex femme pour quelque cause caufa ? Qui refpóndens, que ce soit ? Il leur réponAit eis : Non legistis, dit : N'avez-vous point lú quia qui fecit hominem que celui qui créa l'homme ab initio , másculum dès le commencement, les dos féminam fecit eos ? créa mâle & femelle ? &

dixit : Propter hoc qu'il dit : Pour cette raison dimittet homo patrem l'homme abandonnera son dgn matrem ; dos adha. pere & sa mere, & il s'ataTébit uxóri fua,enerunt chera à la femme, & ils seduo in carne una, Ita- ront deux dans une seule que jam non funt duo, chair. Ainsi ils ne sont plus fed una caro. Quod era deux:mais une seule chair. go Deus conjunxit , ho. Que l'homme donc ne semo non séparet. Dicuni pare pas ce que Dieu a illi : Quid ergo Moyfes joint, Mais pourquoi, lui mandavit dare líbél. dirent-ils, Moyse a-t'ilorlum repúdii, do dimite doné qu'on donne à faire femme un écrit de sépara- tere ? Ait illis : Quótion, & qu'on la renvoye? niam Móyfes ad duria Il leur répondit : C'est à tiam cordis veftri percause de la dureté de votre misit vobis dimittere coeur que Moyse vous a uxóres veftras : ab inipermis de quiter vos fem- tio autem non fuit fica mes: mais cela n'a pas été Dico autem vobis, quia ainsi dès le commence- quicúmque dimiferit ment. Aussi je vous décla- uxórem suam , niji ob re, que quiconque quite sa fornicationem , do ás femme, si ce n'est en cas liam dúxerit , mechád'adultere , & en épouse tur : qui dimiffam une autre,commet un adul- dúxerit,machátur. Ditere : & que celui quiépou. cunt ei discipuli ejus: Si se celle qu'un autre a qui- ita eft caufa hóminis tée, commet aussi un adul- cum uxóre, non éxpedit: tere. Ses disciples lui di- nubere. Qui dixit illis : rent : Si la condition d'un Non omnes capiunt verhomme est telle à l'égard bum iftud , sed quibus de la femme , il n'est pas datum eft. Sunt enim ayantageux de se marier. eunuchi , qui de matris Il leur dit : Tous ne sont útero fic nati funt : doo pas capables de cette réso- funt etinhchi, qui fatti lution, mais ceux à qui il sunt ab hominibus ; en a été doné d'en-haut. Car sunt eunuchi qui seipsos il y a des eunuques qui sont castravérunt propter nés tels dès le ventre de regnum coelorum. Qui leur mere: il y en a que les poteft cápere , cápiat. hommes ont fait eunuques : & il y en a qui se sont rendus eunuques eux-mêmes pour gagner le royaume des cieux. Qui peut comprendre ceci, le com-prenne.

OFERTOIR E. PS, 44.
On vous amenera , ô

Afferéntur Regi vír. souverain Roi, des vierges gines poft eam: próxima à la suite : ses plus proches ejus afferéntar tibi. compagnes yous seront présentées,

SECRETE.
Dómine ,

Ecevez favorable máneraquainted

ment, , 18 Agatha virginis con dons que nous vous prémártyris tua folemnitá- 'sentons dans la folennité te deférimus, cujus nos de votre vierge & martyre confidimus patrocinio fainte Agathe, par les prièliberári ; Per Dóminum res de laquelle nous espenoftrum.

rons obtenir notre délivrance ;

Par N. S.
COMMUNION.
Qui me dignátus eft Celui qui a eu la bonté
ab omni plaga curáre, de guerir toutes mes plaies,
ego mamillum meam & qui a rétabli ma mamè-
meo &tori reftituere : le sur mon sein, est le Dieu
ipsum invoco Deum vivant que j'invoque.
vivum.

POST COMMUNION.
AVạiliéntur nobis,

Dómine, fumpta les mysteres que nous mysléria i en interce- avons reçûs, nous soient dénte beátâ Agathå par l'intercession de sainte virgine e máriyre tua, Agathe vierge & martyre , sempitéma protectióne une protection continucie, confirment; Per Dómin qui nous soutienne & nous num noftrum.

fortifie; Par N. S.

LE VI. FEVRIER,
SAINTE DOROTHE'E VIERGE ET MARTYRE.
La Mejle , Me expectaverunt, au Commun, P. cvj.

LE VII. FEVRIER.
SAINT ROM VALD ABBE',
La Meje, Os justi, p. xcv.

LE VIII, FEVRIER.
SAINT JEAN DE MATHA CONFESSEUR,

La Meffe , Os justi, plazmiy, excepté la Coletes

>

[ocr errors]

1

[ocr errors]
« PreviousContinue »