Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

tes

[ocr errors]

Alleluia , alleluia. Allelúia , alleluia. V.Faites éclater votre puis- V. Excita, Dómine, fance, Seigneur , & venez poténtiam tuam, og pour nous lauver. Alleluia. veni : ut falvos fácias

nos. Alleluia. Suite du S. Evangile selon S. Jean. I. 19. EM

7 envoyerent de Jerusa-serunt fudai ab felem des prêtres & des levi- rosólymis Sacerdotes ago

pour lui demander : Levitas ad Joánnem , Qui êtes-vous ? Car il con- ut interrogarent eum: fella , & il ne le nia pas : Tu quis es ? Et cónfefil confessa qu'il n'étoit sus est, e non negávit: point le Christ. Ils lui de- des conféffus eft : Quia manderent : Quoi donc ? non fum ego Christus.ee Etes-vous Elie ? Et il leur interrogavérunt eum : dit : Je ne le suis point, Quid ergo? Elias es tu? Etes-vous Prophete , ajoû. Et dixit : Non sum. terent.its ? Et il leur répon- Prophéta es tu ? Et rea dit:Non. Ils lui dirent donc: spondit : Non. DixéMais qui êtes-vous, afin que runt ergo ei : Quis es , nous rendions réponse à utresponsum demus bis, ceux qui nous ont envoyés? qui miserunt nos ? quid Que dites - vous de vous- dicis de te ipso ? Ait : même : Je suis , leur dit-il, Ego vox clamántis in la voix de celui qui crie desérto: Dirigite viam dans le defert:Rendez droi. Dómini , ficut dixit

la voie du Seigneur , Isaias prophéta. Et qui comme'a dit le prophete missi fuerant , erant ex Ilaie, Or ceux qu'on lui a- Pharifæis

. Et interrovoit envoyés, étoient des gavérunt eum , eo die Pharisiens. Ils lui firent en- xérunt ei : Quid ergo core une nouvèle demande, baprizas, si tu non est & lui dirent : Pourquoi Christus neque Elias , donc batisez-vous, si vous neque Prophéta ? Ren'êtes ni le Christ, ni Elie, spóndit eis Joánnes, dini Prophete ? Jean leur ré. cens : Ego baptizo in

te

aqua : médius autem pondit de cette sorte : Pour veftrum ftetit , quem moi, je batise dans l'eau : vos nescitis

. Ipfe eft, mais il y en a un au milieu qui poft me ventúrus de vous que vous ne coeft , qui ante me faltus noiffez pas. C'est lui qui eft: cujus ego non fum doit venir après moi, qui

dignus ut solvam ejus m'a été préferé; & je ne corrigiam calceaménti. fuis pas dignede dénouer Hac in Bethánia facta les cordons de ses souliez, sunt trans fordánem, Ceci se palfa à Béthanie ubi erat foánnes ba. au de-là du Jourdain , ou prizans. Credo.

Jean batisoit, OFERTO IR E. Pf. 84. Benedixisti, Dómine, Vous avez beni votre terram tuam : avertisti terre, Seigneur : vous avez captivitátem facob : fait celler la captivité de remisisti iniquitátem Jacob; vous avez pardoné à plebis tua.

votre peuple ses iniquitez,

SECR E T E. Devotiónis noftrati Faites, s'il vous plair,

bi, quasumus Dó- Seigneur,que notre pie mine , hóstin jugiter té vous immole sans cesse immolétur:

: qua deo sam certe hostie ; afin qu'elle tri peragat inftitáta 'produise le fruit de l'inftimystérii , do salutáre tution de ces sacrez mystetuum in nobis mirabi- res & qu'elle opere en liter operétur ; Per nous par un éfet admirable Dóminum noftrum.

de votre puissance , le fa lut

que nous atendons de votre miséricorde ; Par notre Seigneur. Les autres Secretes comme au l. Dimanche de l'Aventa

COMMUNION. If. 39. Dicite:Pupillárimes, Dites à ceux qui ont le confortámini , do mo- cæur abatu : Prenez coura lite timére :

: ecce Deus ge & ne craignez point ; nofter véniet, eso Salo voici notre Dieu qui v

[ocr errors]
[ocr errors]

venir , & il nous fauvera,

vábit nos.

POST COMMUNION. N POLO

Ous avons recours à ]Mplorámus, Dómia

votre clemence, ne,clementiam tuam: gneur, & nous vous prions ut hac divina subsidia, que ces divins myfteres , à vitiis expiáros, ad feaprès nous avoir purifiez la ventúra nos prapao de nos péchez, nous pré- rent ; Per Dóminum parent à la fête que nous noftrum. alons célébrer ; Par notre Seigneur.

Les autres Postcommunions comme au I. Dimanche de l'Avent. 梁婆婆 KXKX**********

LE MECREDI
DES QUATRE-TEMS.

U commencement de chaque saison

de l'année, l'Eglise prend une semaine dont elle consacre trois jours à la pé. nitence. Le Mécredi, le Vendredi & le Samedi que l'on apèle des Quatre-Tems, elle redouble ses prières , & elle fait lire à la Messe un plus grand nombre d'instruir &tions. Elle y joint le jeûne qu'elle ordone à ses enfans; afin qu'ils obtiennent de la miséricorde de Dieu le pardon des fautes qu'ils ont commises pendant la saison qui finit , & la grace de bien passer celle qui commence. Ce font-là les sentimens dans lesquels il faut entrer aux QuatreTems.

C'est aussi dans ces jours que les Evê. ques donent les saints Ordres. Jesus Chrift

A

teprésentant combien la moisson est grande, & combien le nombre des ou. vriers est petit , il ajoûte : Priez donc le Maître de la moisson qu'il y envoye des ouvriers. Les Chrétiens devroient faire certe prière tous les jours ; mais il faut la faire au moins aux Quatre-Tems. Il y va de leur propre intérêt , puisque leur salur dépend en partie des Ministres qui les conduisent , & qui leur administrent les Sacremens,

Enfin l'Eglise exhorte ses enfans à prier Dieu qui est l'auteur de toutes les créatures, qu'il répande fes bénédi&ions sur les biens de la terre , & à lui demander la grace d'en user avec la sobriété & la modération qui conviennent à des Chrétiens, On ne s'en fert que trop souvent avec excès, & pour satisfaire les passions. Il semble qu'ils apartiennent seulement aux riches qui n'en font aucune part aux pauvres. Dieu punit cet abus en rendant la terre sterile, & en pernietant que la mauvaise nouriture des pauvres, les fasse tomber dans des maladies qui fe communiquent aux riches, &

& qui les emportent souvent en plus grand nombre que les pauvres.

INTROIT, I. 44. Pf. 18.
Oráte cæli défuper,

leux, faites-nous der nubes pluanı Fua

Clendre le Jufte "com

rem.

[ocr errors]

me une pluie : que la terre ftum : aperiátur teird , ouvre son sein, & qu'elle dos gérminet Salvatógerme le Sauveur.

P/. Les cieux publient la Pl. Cæli enarrant glas gloire de Dieu, & le firma- riam Dei ; óperas ment fait voir l'excélence mánuum ejus annúna des

ouvrages de ses mains, tiat firmaméntum. Glow Gloire,

ria. Immediatement après le Kyrie eleyson , on dit : Brions: Flechissons les genoux, R. Levez-vous,

COLECTE, F Aites , s'il vous plaît, P Rafta, quasumus

omnipotens Deus,ut La fête de notre rédemtion, redemptionis noftra vento que nous alons célébrer , tára folémnitas, pranous done les secours dont séntis nobis vita subsinous avons besoin pour diacónferat. etérná cette vie, & nous fasse en- beatitúdinis pramia suite obtenir l'éternité bien- largiátur ; Per Dómia heureuse ; Par N. S. num nostrum.

Lecture du Prophete Isaïe, 2. 2. ces jours là, Le Pro- 7.10 diébus illis. Dixit

Isaías Prophéta: Erit roles : Dans les derniers in novissimis diébus pram tems, la montagne sur la- parátus 'mons domûs quelle se bâtira la maison Dómini in vértice móns du Seigneur , sera fondée tium, don elevabitur sus fur le haut des monts, & per colles , fluent ad elle s'élevera au dessus des eum omnes gentes. Et colines : toutes les nations ibunt pópuli multi , dos y acourront en foule. Plu- dicent: Venite do ascen heurs peuples y viendront dámus ad montem Dós en disant : Alons, montons mini, eg ad domum Dei à la montagne du Seigneur, facob , & docebit nos & à la maison du Dieu de vias fuas, dos ambuláJacob, Il nous enfeignera bimus in sémitis ejus : fes voies , & nous marche- quia de Sion exibit lex,

« PreviousContinue »