Page images
PDF
EPUB

og virgo , cógitat que faire pour plaire à Dieu. Dómini sunt ; ut fit Mais celui qui est marié fanéta córpore dos fpiri- s'ocupe du soin des choses tu in Christo Jesu Dó- du monde , & de ce qu'il mino noftro.

doit faire pour plaire à la femme ; & ainsi il se trouve partagé. De même une femme qui n'est point mariée & une vierge, s'ocupe du soin des choses du Seigneur, afin d'être Sainte de corps & d'esprit en Jesus-Christ N. S.

GRADU I L. PS. 44.. Concupivit Rex de- Le souverain Roi a conca córem tuum, quóniam de l'amour pour votre beauipse est Dominus Deus té : c'est lui qui est le Seituus. Ý. Audi filia, gneur votre Dieu. y. Ecoudos vide , e inclina tez, ma fille, voyez & preAurem tuam.

tez l'oreille. Allelúia , alleluia. Alleluia , alleluia,

V. Hæc eft virgo V. Celle-ci est une vier. piens, con una de nú- ge sage , & du nombre des mero prudéntum. An vierges prudentes. Allelelúcia.

luia. Après la Septuagefime , au lieu d'Alleluia, en de Jon Verfet , on dit le Trait qui fuit.

TRA I T. Audi filia, dan vide, Ecoutez, ma fille , voyez, ego inclina aurem tuă : & prêtez l'oreille : parceque quiæ concupivit Rex le souverain Roi a conçu de Sféciem tuam. l'amour pour votre beauté.

W.Vultum tuum den V. Les plus riches d'entre precabuntur omnes di- le peuple imploreront votre vites plebis : filia re- secours : les filles des rois fegum in honore tuo. ront

à suite. V. Adducéntur Regi V. Souverain Roi, on vous virgines poft eam : pró, amenera les filles qui sont à xima ejus afferéntur la suite de votre Epouse : les tibia

compagnes yous seront aufli préfentées,

votre

V. On vous les amenera V. Afferéntur in las avec pompe & réjouissance, titia exultatióne : &elles entreront dans votre adducéntur in templum celeste palais,

Regis. Au tems de Pâque , au lieu du Graduel, on dit :

Alleluia , alleluia, Alleluia, alleluia. V. Cette sainte est une Ý. Hæc eft virgo . vierge sage;elle est du nom- piens, dos una de nús bre des vierges prudentes, mero prudentum, Alleluia.

Alleluia. V. Que la chasteté est beile V. O quàm pulchra lorsqu'elle est acompagnée eft cafta generário cum de l'éclat des autres vertus! claritate! Alleluia, Alleluia. Suite du S. Evangile selon S. Mathieu, 13. 44. Nce tems-là, Jesus dit N illo témpore, Dixit à

fefus difcipulis fuis rabole ; Le royaume des parábolam hanc : Sicieux est semblable à un mile est regnum

cælétrésorcaché dans un champ, rum thefauro ab cónqu'un homme trouve, & dito in agro : quem qui qu'il cache ; & dans la joie invénit homo , absiónqu'il ressent, il va vendre dit, dy pre gáudio iltout ce qu'il a, & achete ce lius vadit, vendit champ. Le royaume des universa que habet, cieux est semblable encore emit agrum illum. Iteà un homme qui est dans le rùm simile eft regnum trafic, & qui cherche de cælorum hómini negobonnes perles ; & qui en tiatóri, quarénti bonas ayant trouvé une de grand margaritas. Inven's prix, va vendre tout ce qu'il autem una pretiosa avoit, & l'achete. Le royau- margaritá, ábiit, com me des cieux est semblable véndidit ómnia qua encore à un filet jeté dans hábuit, cgo emit eam. la mer, qui prend toutes lterùm simile et refortes de poillons : & lorf- gnum cælorum fagér.a qu'il est plein, les pécheurs missa in mare, ega ex

ommy

emni genere piscium le tirent sur le bord, où s'és congregánti. Quam, tant assis, ils metent ensemcùm impléia effet,edu- ble tous les bons dans des céntes, de fecus littus vaisseaux, & jetent dehors fedéntes , elegérunt bon les mauvais. C'est ce qui nos ir vafa , malos arivera à la fin du monde : autem foràs misérunt, les Anges viendront, & sé. Sic erit in consumma- pareront les méchans du tióne séculi : exibunt milieu des justes; & ils les Angeli , e separábunt jeteront dans la fournaise malos de médio justó- du feu. C'est-là qu'il y aura rum, & mittent eos in des pleurs & des grincecaminum ignis : ibi erit mens de dents, Avez-vous fletus, do stridor dén- bien compris tout ceci ? tium. Intellexiftis hac Oui , Seigneur, répondiémnia ? Dicunt ei : rent-ils. Et il ajoûta : C'est Etiam Ait illis : Ideò pourquoi tout docteur qui omnis scriba doctus in est bien instruit en ce qui re. regno calórum, similis garde le royaume des cieux, eft hómini patrifami- eft semblable à de lias , qui profert de famille, qui tire de son trethesáuro suo nova es for des choses nouvelles & vérera,

anciennes, OFERTOIRE, Pf. 44. Afferéntur Regi vir

On vous amenera ,

fougines poft eam : próxis verain Roi, des vierges qui ma ejus afferéntur tibi la suivront : ses plus proin latitia exultatió- ches compagnes vous fene :adducéntær in tem- ront présentées avec pomplum Regi Dómino.

pe & réjouillance : elles entreront dans votre celeste palais,

SECR E TE, Accépta tibi

fir.Dó- Ecevez favorablemine , facrá:e ple- R

ment, Seigneur, cette bis oblátio, prot uárum oblation que votre peuple honóreSanctarum:qua. vous présente en l'honeur rum se méritis de tri, de vos saintes par les meri

f

un pere

Simile eft regnum

tes desquelles il reconoît bulatióne percepisse coavoir reçû du secours dans gnoscit auxilium; Per fon afliction ; Par N.S. Dóminum noftrum,

COMMUNION, Mat. 13. Le rayaume des cieux est fernblable à un marchand calórum hómini negoqui cherche de belles per- tiatóri, querénti benas les, & qui en ayant trouyé margaritas : inventa une de grand prix, va ven- autem unâ pretio dre tout ce qu'il a pour l'a. margarizá, dedit óm cheter,

nia fua, do compará.

vit eam. POSTCOMMUNION Eigneur , après avoir rAtiásti, Dómine ,

mie yos dons sacrés , soutenez- neribus sacris : ejus nous sans cesse, s'il vous quafumus semper in. plaît, & donez-nous de terventione nos réfove, nouvelles forces par l'in- cujus folemnia cele terceflion de la sainte dont brámus ; Per Dómia pous célébrons la fête ; Par, num nostrum. $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

COMMUN

DES SAINTES FEMMES.

Le mariage eft la vocation generale de

pas clu du

royaume des cieux, pour renoncer aux avantages de la virginité. Une humi. lité profonde, & la pureté du cœur qui fait que ceux qui fong engagés dans le

[ocr errors][ocr errors]

omni genere piscine le tirent sur le bord, où s'écongregánti. Quam, tant assis, ils mettent encùm impléta eflet, edu- semble tous les bons dans céntes & fecus littus des vaisseaux , & jettent defedénies , elegérunt bo- hors les mauvais. C'est ce nos in vasa , malos qui arivera à la fin du monautem foràs miférunt. de: les Anges viendront, & Sic erit in confumma- sépareront les méchans du rióne séculi : exibunt milieu des justes, & ils les Angeli, dos separabunt jetteront dans la fournaise malos de médio juftó- de feu. C'est là qu'il y aura rum, der mittent eos in des pleurs & des grincecaminum ignis : ibi erit mens de dents. Avez-vous fletus, das ftridor dén- bien compris tout ceci ? tium. Intellexiftis hac Oui, Seigneur, répondiómnia ? Dicunt ei : rent-ils. Et il ajoura : C'est Etiam. Ait illis : Ideò pourquoi tout docteur inomnis fcriba do&tus in struit de ce qui regarde le regno cælorum , símilis royaume des cieux et homini patrifami- semblable à un pere de falias , qui profert de mille, qui tire de son tresor Thesauro fuo nova dos des choses nouvelles & an

ciennes, OFERTOIR 1. Pf. 44. Afferéntut Regi vir

On vous amenéra , /

, lourier gines poft eam : próxi- rain Roy, des vierges qui ma ejus afferéntur tibi la suivront : les plus proin lacinia in exultatió- ches compagnes vous sene : adducéntur in tem- ront presentées avec pomplum Regi Dómino, pe & réjouillance elles en

treront dans votre celeste palais,

Sic'R BTB.
Accépta tibifos

, D. 2. Eecvez faxomakkenrent, bis oblário, pro tu árum ion que votre peuple vous bonóre Sanitárum,quo- ' prefente en l'honneur de tum fe méritis de opria vos Saintes , par les meri

* f

Telera.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PreviousContinue »